Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
29/10/2009 - 14:51

Bastareaud accuse encore la table de nuit

C'était donc bien la table de nuit. Mathieu Bastareaud, le centre du Stade français, a répété hier ne pas avoir été agressé dans la rue et réitéré ses excuses à propos de l'incident survenu dans la nuit du 20 au 21 juin dernier à Wellington, lors de la tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande.



«Je ne vais pas le dire cinquante fois, a déclaré calmement l'international tricolore. J'ai fait une connerie, je suis rentré à une heure tardive dans un état pas recommandé, je suis tombé et voilà !» Donc pas d'agression, ni de la part de gens extérieurs, ni de la part de joueurs français Bastareaud, 21 ans, avait d'abord prétendu avoir été bastonné par des inconnus avant de se rétracter quelques jours plus tard.

L'affaire avait provoqué un tollé en Nouvelle-Zélande, et Bastareaud, condamné depuis par la Fédération à des travaux d'intérêt général pour son mensonge, ne s'était plus exprimé sur cette affaire. «Etant donné ce qui s'était passé en Italie lors du Tournoi [altercation entre Chabal et un joueur italien, ndlr], le discours de Marc Lièvremont avait été assez strict, j'ai paniqué et j'ai eu peur. Ce n'est pas une honte d'avoir peur.Je n'avais pas réalisé que ça prendrait autant d'ampleur», a reconnu le joueur qui compte bien regagner sa place chez les Bleus.

 Lièvremont, qui doit annoncer aujourd'hui la liste de 30 joueurs retenus pour les matchs contre l'Afrique du Sud, les Samoa et les Blacks (1), avait fait de ses excuses une condition préalable à un retour de Bastareaud en bleu.


Source: Libération via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise