Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
22/07/2009 - 19:49

Biden appelle les dirigeants ukrainiens à cesser leurs querelles

Le vice-président américain, Joe Biden, a exhorté ce mercredi les dirigeants ukrainiens à mettre fin à leurs querelles pour permettre au pays de progresser vers la prospérité et de s'affranchir définitivement de son héritage soviétique.



Dans un discours contrastant avec le ton consensuel traditionnellement employé par Washington à l'égard de Kiev, Joe Biden a appelé les dirigeants à prendre conscience du moment historique que traverse l'Ukraine.

"Vous vous trouvez, littéralement, à un moment de l'histoire où vous n'avez jamais été auparavant, au sens propre", a déclaré Joe Biden. "Franchement, vos succès rejailliront sur les succès ou les échecs de nombreuses personnes dans cette partie du monde."

Les querelles au plus haut sommet de l'Etat ont plongé l'Ukraine dans une crise politique permanente depuis que la "révolution orange" a porté le pro-occidental Victor Iouchtchenko à la tête du pays en 2004.

L'euphorie initiale, qui avait dopé les espoirs d'adhésion à l'Union européenne et à l'Otan avec le soutien de l'administration de George Bush, ont laissé place aux chamailleries et aux projets de réforme sans lendemain.

"L'Ukraine, à mon humble avis, doit tenir compte des leçons de l'histoire. Un gouvernement efficace et responsable est le seul moyen de garantir un environnement stable, prévisible et transparent qui attire les investissements (...), le moteur économique du développement", a déclaré Joe Biden au terme de sa visite en Ukraine, avant une escale en Géorgie.

Empruntant un exemple bien connu en Ukraine, il a estimé que le poète Taras Chevtchenko, devenu un héros national au XIXe siècle pour s'être opposé à la domination russe, se montrerait très critique s'il assistait aujourd'hui aux disputes sans fin entre le président Iouchtchenko et le Premier ministre Ioulia Timochenko.

"Je pense qu'il se demanderait pourquoi le gouvernement ne fait pas preuve de la même maturité politique que le peuple.

"Pourquoi la communication entre les dirigeants a été brouillée à tel point que les postures politiques semblent empêcher tout progrès, particulièrement maintenant, en ces temps économiques difficiles."

Le vice-président américain a encouragé les dirigeants ukrainiens à aplanir leurs divergences à l'approche de l'élection présidentielle du 17 janvier prochain. "En démocratie, le compromis n'est pas un signe de faiblesse, c'est une marque de force", a-t-il dit.

Il a estimé par ailleurs que "la voie de la prospérité" en ces temps de crise passait par l'aide du Fonds monétaire international qui a, en raison des disputes au sommet de l'Etat, retardé le versement d'un prêt de 16,4 milliards de dollars promis à Kiev.

Le FMI souhaite que les autorités ukrainiennes consentent à augmenter les prix du gaz domestique - une mesure difficile car impopulaire à l'approche des élections - afin de redresser les comptes de la société publique Naftogaz, souvent au coeur de vives tensions avec le voisin russe.

De nombreux analystes pensent que Moscou use de ses vastes ressources en gaz pour maintenir son contrôle sur ses voisins lorgnant vers l'Occident.

Joe Biden a ainsi suggéré à l'Ukraine de réduire sa consommation d'énergie, en commençant par améliorer son efficacité énergétique aujourd'hui trois fois moindre que celle des pays d'Europe occidentale.

"Si l'Ukraine se hisse au niveau des normes européennes, vos besoins en importations d'énergie vont énormément diminuer, énormément. Ce serait un coup de fouet pour l'économie et un bénéfice incommensurable (...) pour votre sécurité nationale."

Concernant l'adhésion à l'Otan, Joe Biden a déclaré que Washington soutiendrait toute décision de Kiev. Une majorité d'Ukrainiens restent opposés à l'adhésion malgré la volonté de Victor Iouchtchenko de rallier le bloc occidental.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise