Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
21/11/2005 - 23:39

Cancer et chirurgie

Une nouvelle technique pour opérer

La technique, utilisée à l'UCSF ( University of California - San Francisco USA ), emploie les avancées de l'instrumentation vertébrale et de stratégies de reconstruction pour enlever des tumeurs vertébrales cervicales qui étaient auparavant jugées inopérables.



Cancer et chirurgie

La technique est rapportée dans le numéro de Novembre de Operative Neurosurgery. L'UCSF est la seule institution médicale aux Etats-Unis où les patients peuvent subir cette chirurgie. Elle a été développée par le neurochirurgien Christopher Ames, MD, co - directeur de Spinal Biomechanics and Spinal Neuronavigation Laboratory at UCSF Medical Center.

Cette chirurgie emploie des dispositifs innovateurs pour en premier enlever puis reconstruire des parties de la colonne cervicale afin d'accéder aux tumeurs. Une fois que l'os est enlevé, les chirurgiens ont une vue directe de la tumeur et sont capables de l'enlever en entier sans avoir à manipuler la moelle épinière.

Après que la tumeur a été enlevée, les chirurgiens rebatissent aussitôt la colonne. La technique est particulièrement utile dans les cas où la tumeur est située au milieu du canal vertébral. Ces types de tumeurs incluent des méningiomes, des neurofibromes et des astrocytomes exophytiques.

Les neurofibromes peuvent survenir de manière sporadique ou comme un désordre génétique tel la neurofibromatose. Un type commun de tumeur vertébrale, les neurofibromes sont un défi à l'approche chirurgicale, selon le Dr Ames, car ils se trouvent à la base du crâne ou près de la colonne, contre la moelle épinière qu'elles compriment lors de leur croissance.

Certaines tumeurs recouvrent plusieurs de niveaux de vertèbres. La pression contre la moelle épinière peut causer des douleurs, de l'engourdissement et une perte de mobilité des mains, bras et jambes. Non traités, les patients peuvent devenir paralysés. A cause de la proximité de régions sensibles incluant la moelle épinière, le pharynx, les nerfs, et les vaisseaux sanguins majeurs, les chirurgiens refusent souvent d'opérer par crainte de causer des dommages irréversibles des nerfs, la paralysie et même la mort.

Le Dr Ames traite ces patients déclarés inopérables et souhaite former d'autres chirurgiens à la technique pour la rendre accessible aux patients dans d'autres lieux. Sa recherche porte sur de nouvelles techniques guidées par ordinateur, de nouvelles instrumentations et le développement de matériaux résorbables.

Source: http://www.eurekalert.org

S.D. Source Web




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo