Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
10/12/2010 - 11:56

Croatie: Mandat d'arrêt contre Ivo Sanader et infos Europe

Croatie: Mandat d'arrêt contre Ivo Sanader - Italie: Incertitude totale à quatre jours du vote de confiance - Poutine s'en prend aux Etats-Unis après les fuites diplomatiques - Roumanie: les époux Ceaucescu de nouveau inhumés - Conseil des ministres franco-allemand: l'Europe au centre des discussions - Londres: Manifestations étudiantes une poursuivre les auteurs de violences - Accord entre l'Islande Londres et Amsterdam sur Icesave - Grande-Bretagne: interpellation du meurtrier Pakistanais d'Imran Farooq



Croatie: Mandat d'arrêt contre Ivo Sanader et infos Europe
Croatie: Mandat d'arrêt contre Ivo Sanader
L'ancien Premier ministre croate Ivo Sanader, inquiété dans une affaire de corruption, fait l'objet d'un mandat d'arrêt en Croatie, ont annoncé les autorités. Sanader a quitté le pays jeudi quelques heures avant la levée de son immunité par le parlement, qui a ouvert la voie à son interpellation. "Un mandat a été diffusé", a dit un porte-parole de la police croate. Un juge enquêteur a approuvé jeudi la requête du ministère public d'arrêter Sanader, soupçonné d'avoir profité de sa fonction de chef du gouvernement entre 2004 et 2009. Son ancien ministre de la Défense été condamné lundi à quatre ans de prison dans une affaire de corruption. La police affirme que Sanader s'est rendu en Slovénie en voiture et des médias locaux rapportent qu'il s'est envolé pour Londres. Sanader a dit au quotidien Vernji List par téléphone qu'il était "en voyage d'affaires et qu'il répondrait à l'appel du procureur". Un avocat croate, Mato Matic, affirme que Sanader l'a contacté par texto pour demander son aide et lui a dit qu'il rentrerait en Croatie dans trois ou quatre jours. Des scandales ont éclaté au grand jour après la démission surprise de Sanader et l'arrivée au pouvoir de Jadranka Kosor, qui a lancé une campagne destinée à lutter contre la corruption et devant favoriser l'entrée du pays dans l'Union européenne. (Reuters)

Italie: Incertitude totale à quatre jours du vote de confiance
L'issue des motions de censure au Parlement italien est impossible à prédire à quatre jours d'un événement politique qui pourrait renverser le gouvernement de Silvio Berlusconi et provoquer des élections anticipées. L'incertitude politique dans laquelle est plongée l'Italie va, dans tous les cas de figure, durer au-delà du vote organisé mardi, et s'ajoute à des crises économique et budgétaire. Le porte-parole de Berlusconi a affirmé jeudi que le "Cavaliere" ne démissionnerait pas avant ce vote de confiance, en dépit des appels en ce sens de son ancien allié, Gianfranco Fini. Le président du Conseil, qui dit attendre l'épreuve "avec calme", prend ainsi le risque d'être désavoué par l'opposition et une partie de son ancienne majorité. Une défaite à la Chambre des députés ou au Sénat, et le gouvernement devrait remettre sa démission. La crise politique dure depuis que Gianfranco Fini, président de la Chambre des députés, a rompu cet été son alliance avec Silvio Berlusconi. La brouille entre les deux cofondateurs du Peuple de la Liberté (PDL), qui a fait perdre la majorité parlementaire à Berlusconi, est à l'origine de la motion de censure et d'une vague de démissions au sein du gouvernement. (Reuters)

Poutine s'en prend aux Etats-Unis après les fuites diplomatiques
Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, s'est en pris aux Etats-Unis jeudi au sujet des câbles diplomatiques divulgués par WikiLeaks, affirmant que l'Occident n'était pas en position de donner des leçons de démocratie à la Russie. Interrogé sur les messages diplomatiques confidentiels qui le présentaient comme un gouvernant de type "mâle dominant" à la tête d'une bureaucratie corrompue, Poutine a répondu: "Pensez-vous que le service diplomatique américain soit une source d'informations très fiable ? Le pensez-vous ?" Il a ensuite critiqué les Occidentaux à propos de l'arrestation du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui s'est présenté de lui-même cette semaine aux autorités britanniques. "S'il s'agit de démocratie au sein plein du terme, pourquoi cachent-ils M. Assange en prison ? Qu'est-ce que c'est, la démocratie ?", a demandé Poutine. "Alors, vous savez, comme on dit à la campagne, certaines vaches peuvent meugler mais il vaut mieux que la vôtre se taise. Je renvoie donc la balle à nos collègues américains", a ajouté Poutine lors d'un point de presse donné avec son homologue français François Fillon. (Reuters)

Roumanie: les époux Ceaucescu de nouveau inhumés
Les corps de l'ancien dictateur Nicolae Ceaucescu et de son épouse Elena, exécutés en 1989, ont de nouveau été inhumés jeudi au cimetière militaire Ghencea de Bucarest, après des tests ADN qui ont confirmé cet été leur identité. Leur fils Valentin Ceaucescu a expliqué jeudi à l'Associated Press que la cérémonie d'inhumation s'est déroulée en secret, pour éviter le "cirque médiatique". Les deux corps reposent désormais dans une autre tombe, voisine de la précédente. Valentin Ceausescu avait demandé l'exhumation, réalisée en juillet dernier, pour être certain que ses parents ont bien été enterrés à Ghencea, des doutes subsistant alors sur l'identité du couple inhumé dans le cimetière. Les tests génétiques ont permis d'établir qu'il s'agissait bien de Nicolae et Elena Ceaucescu, a annoncé début novembre leur fils. Nicolae Ceausescu a dirigé d'une main de fer la Roumanie communiste pendant 25 ans jusqu'à 1989, durant l'époque soviétique. Il a été renversé le 22 décembre 1989, alors que les manifestations contre le régime totalitaire s'étendaient à travers la Roumanie. (AP)

Conseil des ministres franco-allemand: l'Europe au centre des discussions
Le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel doivent se retrouver vendredi à Fribourg à l'occasion d'un conseil des ministres franco-allemand. A l'ordre du jour: les principaux sujets européens -notamment la création d'un mécanisme permanent de gestion des crises dans la zone euro- ainsi que la coopération dans le cadre du G-20, dont la France assure la présidence. Attendus à 11h à Fribourg dans le Bade-Wurtenberg, non loin de la frontière française, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel doivent d'abord visiter la cathédrale de la ville avant d'entamer leur entretien bilatéral. La rencontre portera essentiellement sur la préparation du conseil européen des 16 et 17 décembre à Bruxelles, selon l'Elysée. France et Allemagne attendent de la prochaine réunion des Vingt-Sept qu'elle confirme l'accord du 28 novembre dernier sur le futur mécanisme permanent de gestion des crises dans la zone euro. Les Etats-membres doivent aussi s'entendre sur le texte de la révision du traité européen, qui permettra la mise en place de ce mécanisme à partir de 2013. En ce qui concerne l'actuel Fonds européen de stabilisation financière (FESF), doté de 750 milliards d'euros, Paris estime que celui-ci "a une taille qui lui permet de faire face aux éventuelles demandes", et que la question de son éventuelle augmentation "ne se pose pas", a déclaré jeudi une source élyséenne. La France, comme l'Allemagne, rejette la proposition du président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker et du ministre italien des Finances Giulio Tremonti de créer des obligations européennes pour renforcer l'euro. (AP)

Londres: Manifestations étudiantes une poursuivre les auteurs de violences
Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé vendredi qu'il voulait poursuivre les personnes ayant attaqué la voiture du prince Charles et de Camilla à Londres, en marge des manifestations étudiantes contre l'augmentation des droits universitaires. Le Premier ministre David Cameron a reconnu que la police devrait tirer les leçons de ce "regrettable" incident, mais que les manifestants devront assumer toute la responsabilité de leurs actes. Le chef de la police londonienne Paul Stephenson a annoncé qu'une enquête complète serait menée sur cet incident "profondément scandaleux", au cours duquel des manifestants se sont assis sur la voiture du prince héritier qui se rendait dans le quartier du West End jeudi soir. (AP)

Accord entre l'Islande Londres et Amsterdam sur Icesave
L'Islande a passé un nouvel accord pour le remboursement à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas de quelque cinq milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) liés à la faillite de la banque Icesave, a annoncé jeudi le ministère des Finances néerlandais.  Londres et Amsterdam ont couvert les pertes des déposants britanniques et néerlandais à la suite de la faillite de la banque en ligne Icesave en octobre 2008 et tentaient depuis lors de récupérer leur mise auprès de Reykjavik. L'Islande remboursera les Pays-Bas à un taux d'intérêt de 3% et la Grande-Bretagne à 3,3% à partir de juillet 2016 et le délai de remboursement n'excédera pas le 1er janvier 2046, a ajouté le ministère des Finances néerlandais. Il a souligné que l'accord serait définitivement conclu après approbation par le Parlement et le président islandais. Les médias islandais estimaient un peu plus tôt dans la journée que ce nouvel accord coûterait à l'Irlande 60 milliards de couronnes islandaises (394 millions d'euros). Le ministère des Finances islandais avait par ailleurs déclaré dans un communiqué qu'une délégation était de retour jeudi de Londres après des négociations avec la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Les conclusions de ces négociations seront présentées dans la journée aux dirigeants des partis politiques et une conférence de presse est prévue à 18h00 GMT. Les trois principales banques du pays se sont effondrées en 2008, incapables d'honorer leurs dettes, alors que le marché du crédit s'asséchait. (Reuters)

Grande-Bretagne: interpellation du meurtrier Pakistanais d'Imran Farooq
La police britannique a annoncé avoir interpellé jeudi le meurtrier présumé du responsable politique pakistanais en exil Imran Farooq, dont la mort en septembre à Londres avait provoqué des émeutes à Karachi. Scotland Yard a précisé qu'un homme âgé de 34 ans avait été interpellé à son domicile de Camden, dans le nord de Londres, afin d'être interrogé. L'individu, dont l'identité n'a pas été communiquée, était également interrogé pour des soupçons de vol, selon la police. Agé de 50 ans, Imran Farooq rentrait chez lui quand il a été frappé et mortellement blessé à coups de couteau le 16 septembre. Il vivait à Londres depuis son départ du Pakistan en 1992. L'homme politique était membre du Muttahida Qaumi Movement (MQM, mouvement national uni), l'un des grands partis pakistanais et la plus importante formation de la coalition dirigeant Karachi. (AP)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69