Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
15/10/2014 - 23:46

Ebola: l'épidémie impossible à enrayer

Le nombre de morts de la fièvre hémorragique Ebola augment de façon exponentielle et la médecine est incapable de la combattre. Le 8 octobre, on dénombrait en Guinée 1350 cas, 778 morts, au Liberia 4076 cas, 2316 morts, au Nigeria 20 cas, 8 morts, au Sénégal 1 cas, 0 mort, en Sierra Leone 2950 cas, 930 morts, en Espagne 1 case, 0 mort et aux États-Unis 1 cas, 1 mort. Le 15 octobre, 8997 cas sont rapportés soit environ 600 cas supplémentaires en une semaine. Les instances internationales redoutent 5000 à 10.000 nouveaux cas par semaine dès le mois de décembre.



Ebola: le Conseil de sécurité s'alarme: Dans une déclaration unanime, les pays membres de cette instance de l'Onu appellent à «accélérer et étendre de manière spectaculaire» l'aide aux pays touchés par le virus. Le Conseil de sécurité a demandé mercredi aux pays membres de l’ONU «d’accélérer et d’étendre de manière spectaculaire leur aide financière et matérielle» aux pays touchés par l’épidémie d’Ebola. Dans une déclaration unanime adoptée mercredi à la suite d’une réunion mardi du Conseil, les 15 pays membres «soulignent que la réponse de la communauté internationale a été pour l’instant insuffisante face à l’ampleur de l’épidémie et de ses conséquences».(Liberation.fr)

Ebola: pourquoi certains malades guérissent et d'autres non: Pour l'instant, les médecins n'en savent rien mais émettent des hypothèses. La première réside dans le délai de prise en charge : plus elle est rapide et plus le patient a de chances de guérir. « Les patients atteints d'Ebola meurent surtout de déshydratation en raison des diarhées et des vomissements très importants, explique Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Bichat-Claude-Bernard (Paris), l'un des trois établissements de référence Ebola pour l'Ile-de-France. Si on leur administre rapidement des traitements symptomatiques, à savoir les réhydrater, leur apporter des sels minéraux et leur fournir des antibiotiques contre les infections, on réduit grandement leur probabilité de décès. » (Lemonde.fr)

Ebola: l'Occident face à la «plus grave urgence sanitaire des dernières années»: L'inquiétude est d'ailleurs grandissante dans le camp des leaders occidentaux. A tel point qu'une conférence vidéo a eu lieu mercredi après-midi entre Barack Obama, président des Etats-Unis, François Hollande, président français, Matteo Renzi, David Cameron, les Premiers ministres italien et britannique, et Angela Merkel, chancelière allemande. Ils ont tous qualifié cette épidémie de «plus grave urgence sanitaire de ces dernières années». Barack Obama appelle à un effort «plus important». A l'issue de ladite réunion entre les chefs d'Etats, le porte-parole de la Maison Blanche a expliqué que le président des Etats-Unis Barack Obama avait demandé aux dirigeants européens «de faire un effort plus important» face au virus Ebola. (leparisien.fr)

Ebola: la France va instaurer des contrôles dans ses aéroports: Tous les voyageurs en provenance des zones touchées par le virus seront soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée sur le sol français. La France va mettre en œuvre un dispositif de contrôle sanitaire à l'arrivée sur son sol des vols en provenance des zones touchées par Ebola, a annoncé mercredi 15 octobre la présidence française dans un communiqué. Le président François Hollande a "indiqué que la France allait mettre en place un dispositif de contrôles à l'arrivée des vols en provenance de la zone touchée par le virus", selon le communiqué. Celui-ci a été publié à l'issue d'une conférence vidéo avec le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel et les chefs de gouvernement britannique et italien David Cameron et Matteo Renzi. (Le Nouvel Observateur via Yahoo news)

Sylvie Delhaye S. D.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo