Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
23/06/2014 - 00:13

Ecotaxe : "on fait et on défait"

L'écotaxe, reportée sine die par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, sera remplacée, à partir du 1° janvier 2105, par un "péage transit poids lourds". La Bretagne ne sera concernée que sur l'axe Saint-Lô-Nantes via Rennes.



C'est en effet à la suite des mobilisations du collectif des Bonnets Rouges en Bretagne que la mise en application de l'écotaxe avait été ajournée. C'est ainsi que Jean-Luc Mélenchon, sur  la chaîne France 24,  précisait ce dimanche: «Qu'est-ce qu'on fait ? On fait et on défait. Que veut dire Manuel Valls, que les Bonnets Rouges avaient raison de tout casser ? Les gens qui nous écoutent vont-ils retenir une leçon pareille ? Ce n'est certainement pas ce qu'il faut faire.» Revue de presse:

Un péage transit poids lourds remplace l'écotaxe: L'écotaxe sera remplacée par un système de "péage transit poids lourds" qui touchera les camions de plus de 3,5 tonnes empruntant les principaux axes routiers français, a déclaré dimanche le Premier ministre Manuel Valls.
La mise en place de l'écotaxe, initialement prévue au 1er janvier 2014, avait été reportée sine die par le gouvernement en raison notamment de la fronde des "bonnets rouges". "Un péage de transit pour les poids lourds sera instauré sur les itinéraires de grand transit qui subissent un trafic supérieur à 2.500 poids lourds par jour, c'est le principe utilisateur payeur", a déclaré le Premier ministre en marge d'un déplacement dans le sud de la France. (Reuters)

L'écotaxe remplacée par des «péages de transit»: Dès le 1er janvier 2015, c'est bien un « péage de transit poids lourds » qui remplacera les portiques de l'écotaxe. Il concernera les camions de plus de 3,5 tonnes empruntant les principaux axes routiers français, soit 4 000 kilomètres du réseau routier national et de certaines routes alternatives départementales. L'ancien système concernait 15 000 kilomètres de route. La recette brute attendue de la nouvelle redevance serait de l'ordre de 550 à 560 millions d'euros, affectés à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), contre 800 millions d'euros escomptés annuellement dans la précédente formule.  (LeMonde.fr)

"La lutte menée par les bonnets rouges continuera": Ce n'est qu'une demie victoire pour le porte-parole des bonnets rouges, Christian Troadec, qui réclame la gratuité des routes en Bretagne, y compris l'axe Saint-Lô-Nantes : "Le maintien de la gratuité des axes n'est pas obtenu aujourd'hui, le combat, la lutte menée par les bonnets rouges continuera", dit-il devant la caméra de France 2 dimanche 22 juin. Il promet de rester mobilisé pour exiger "un mode de financement qui provient des grandes sociétés autoroutières". (Francetvinfo.fr)

Sylvie Delhaye S. D.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo