Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
04/01/2011 - 13:54

Europe: éclipse partielle de soleil visible ce mardi matin et autres actus

Europe: éclipse partielle de soleil visible ce mardi matin - Brésil: les avocats de Cesare Battisti demandent sa libération - Découverte de preuves d'un voyage en mer - Russie: 500 marins pris dans les glaces en mer d'Okhotsk - La présidence hongroise de l'UE démarre sous les critiques - Autriche: un cimetière pourrait contenir les restes de victimes des nazis



Europe: éclipse partielle de soleil visible ce mardi matin et autres actus
Europe: éclipse partielle de soleil visible ce mardi matin
Une éclipse partielle de soleil était visible ce mardi matin en Europe, au Proche-Orient et en Asie centrale, un phénomène dangereux à observer à l'oeil nu, sans lunettes de protections spéciales. L'éclipse était visible au Proche-Orient, en Europe occidentale, dans le centre de la Russie, au Kazakhstan, en Mongolie et dans le Nord-Ouest de la Chine. Selon les astronomes, le pourcentage de la surface du disque solaire occultée par la lune devait être le plus élevé en Suède, avec un maximum de 85%. En France métropolitaine, l'éclipse se déroulait depuis 7h50 jusqu'à 10h30, selon le lieu. Les nuages, en particulier dans la moitié nord, masquaient mardi matin le soleil. Mais la prudence est de mise, là où l'observation est possible. "L'observation d'un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d'éviter toute lésion oculaire, particulièrement chez les enfants", selon la Direction générale de la santé. Observer directement le soleil peut en effet provoquer "des lésions de la cornée, douloureuses mais réversibles en quelques jours ainsi que des brûlures rétiniennes pouvant conduire "à une altération définitive de la vue", ajoute le communiqué. (AP)

Découverte de preuves d'un voyage en mer
Des archéologues en Crète ont découvert de possibles preuves d'un voyage en mer qu'auraient accompli des ancêtres de l'homme il y a plus de 130.000 ans, a annoncé lundi le ministère grec de la Culture. Des experts grecs et américains ont découvert des haches rudimentaires et d'autres outils vieux de 130.000 à 700.000 ans sur la côte sud de l'île. La Crète s'étant séparée du continent il y a cinq millions d'années, les auteurs de ces instruments ont dû s'y rendre par la mer, alors que l'on estime habituellement que les ancêtres de l'homme ont migré vers l'Europe en provenance d'Afrique par voie terrestre uniquement. "Les résultats de l'étude apportent non seulement la preuve de voyages en mer dans la Méditerranée des dizaines de milliers d'années avant ce qu'on pensait jusqu'ici, mais changent également notre compréhension des capacités cognitives des premiers hominidés", souligne le ministère de la Culture dans un communiqué. Jusqu'ici, les preuves les plus anciennes de voyages en mer dans le monde remontaient à environ 60.000 ans -même si des dates encore plus reculées ont été avancées- et à 11.000 ans pour la Grèce. Les outils ont été découverts lors de l'étude de grottes et d'abris en pierres près du village de Plakias par des archéologues de l'Ecole américaine des études classiques à Athènes et du ministère de la Culture. (AP)

Russie: 500 marins pris dans les glaces en mer d'Okhotsk
Un brise-glace était en route lundi pour venir en aide à plus de 500 marins dont les navires sont pris dans les glaces en mer d'Okhotsk, dans l'extrême-orient russe. Trois des navires sont bloqués depuis vendredi par une couche de glace estimée à deux mètres d'épaisseur. Deux autres bateaux se sont retrouvés pis au piège lundi, selon l'agence de presse russe RIA Novosti. Le ministère russe des Transports précise dans un communiqué que les équipages ne courent aucun danger immédiat et que les navires ont suffisamment de vivres et d'eau. Le brise-glace devrait rejoinre la zone mardi matin, a-t-il précisé. Les trois navires bloqués depuis vendredi -un bateau de pêche, un cargo réfrigéré et un navire de recherche- se trouvent à proximité les uns des autres. (AP)

La présidence hongroise de l'UE démarre sous les critiques
La présidence hongroise de l'Union européenne est entrée en zone de turbulences dès son premier jour ouvré, lundi, avec l'annonce par Bruxelles d'une enquête sur la légalité de "l'impôt de crise" imposé par Budapest à divers secteurs économiques. Le gouvernement de droite dirigé par Viktor Orban fait déjà l'objet de vives critiques en raison d'une nouvelle loi sur la presse, entrée en vigueur samedi, que d'autres pays membres comme l'Allemagne jugent dommageable à la liberté d'expression. Budapest a en outre provoqué les interrogations de ses partenaires en rompant ces derniers mois avec le Fonds monétaire international et en refusant d'appliquer des mesures d'austérité pour réduire sa dette. Les économistes estiment qu'en l'absence d'une baisse des dépenses publiques, les hausses d'impôts ponctuelles décidées par le gouvernement, qui a également puisé dans les fonds de pension de retraite privés, ne règleront pas le problème du déficit budgétaire à moyen terme, à partir de 2012. La Hongrie, qui n'appartient pas à la zone euro, a prélevé en octobre un impôt exceptionnel sur les secteurs de l'énergie, des télécommunications et de la distribution qui doit rapporter 161 milliards de forints (58 millions d'euros) en 2011. Cette taxe, qui concerne aussi le secteur financier, doit expirer en 2013. (Reuters)

Autriche: un cimetière pourrait contenir les restes de victimes des nazis
Le cimetière d'un hôpital dans l'ouest de l'Autriche pourrait contenir les restes de 220 personnes tuées par les nazis, ont annoncé des responsables lundi. La société exploitant l'hôpital est arrivée à cette conclusion alors qu'elle projetait de mener des travaux dans le cimetière situé à Hall, dans la province du Tyrol. Elle précise dans un communiqué que les tombes contiennent les restes de personnes enterrées entre 1942 et 1945, et fait état de "suspicions que les morts sont au moins en partie des victimes" du programme d'euthanasie des nazis. Selon Johanes Schwamberger, porte-parole de la société, le projet de construction a été suspendu pour permettre une enquête et pour identifier les morts. (AP)

Source : Yahoo Actualités

Ryma Mendy




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar