Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
14/12/2010 - 12:57

Europe: le Sénat italien vote la confiance à Silvio Berlusconi et autres actus

Le Sénat italien vote la confiance à Silvio Berlusconi - Athènes: Grève dans les transports publics - La Croatie demande à l'Autriche l'extradition d'Ivo Sanader - UE: réunion ministérielle sur les quotas de pêche - Amazon exclut tout lien entre ses problèmes techniques et WikiLeaks - L'avenir de Pompéi inquiète l'Italie - La population européenne menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale - La Grande-Bretagne dans le collimateur des députés iraniens - Perquisition en Angleterre après les explosions à Stockholm -



Europe: le Sénat italien vote la confiance à Silvio Berlusconi et autres actus
Le Sénat italien vote la confiance à Silvio Berlusconi
Le Sénat italien a voté mardi la confiance au gouvernement de Silvio Berlusconi par 162 voix contre 135. Un deuxième vote est prévu en début d'après-midi à la Chambre des députés. Il s'annonce plus serré que celui du Sénat, Silvio Berlusconi ayant virtuellement perdu sa majorité après la rupture avec son allié de longue date et président de la Chambre, Gianfranco Finni. Si la Chambre approuve la motion de censure, le président du Conseil devra démissionner. Un dispositif de sécurité a été mis en place par les autorités devant le Parlement, des manifestations étant prévues dans la journée. Agé de 74 ans, Silvio Berlusconi est affaibli par des scandales sexuels qui ont fait chuter sa cote de popularité et les récentes défections de plusieurs de ses alliés, dont Gianfranco Fini, co-fondateur de son parti, le Peuple de la liberté (PDL), est devenu son plus farouche opposant depuis l'été. Devant le Parlement, "Il Cavaliere" a proposé lundi de négocier un nouveau programme qui permette au gouvernement de se maintenir jusqu'aux législatives prévues en 2013, ainsi qu'un remaniement gouvernemental pour offrir des responsabilités à ceux qui le soutiendront. (AP)

Athènes: Grève dans les transports publics
Les transports publics étaient à l'arrêt mardi à Athènes en raison de nouvelles grèves contre la réforme du marché du travail prévue par le plan d'austérité du gouvernement. Les rues d'Athènes étaient encombrées par d'importants bouchons, les habitants de la capitale grecque prenant leurs voitures et le taxi pour se rendre au travail. Le Parlement devait approuver la réforme du marché du travail dans la journée. Celle-ci prévoit notamment des réductions de salaire et des transferts de postes imposés dans le secteur public. Selon le gouvernement, cette réforme est rendue nécessaire par le plan d'austérité adopté par Athènes en échange des prêts de 110 milliards d'euros accordés par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) pour lui éviter la faillite. (AP)

La Croatie demande à l'Autriche l'extradition d'Ivo Sanader
La Croatie a demandé lundi à l'Autriche d'extrader l'ancien Premier ministre Ivo Sanader qui fait l'objet d'une enquête pour corruption, a annoncé le ministère de la Justice tandis que les autorités ont bloqué ses comptes bancaires et ceux de ses proches. Ivo Sanader, qui a démissionné brusquement de son poste de Premier ministre le 1er juillet 2009, avait quitté la Croatie jeudi matin. Il a été arrêté vendredi peu avant 16h dans la région de Salzbourg en Autriche, selon la police croate. Son maintien en détention a été ordonné pendant la procédure d'extradition. (AP)

UE: réunion ministérielle sur les quotas de pêche
Les ministres de la pêche de l'Union européenne se sont retrouvés lundi pour une réunion de deux jours sur les moyens de protéger les ressources halieutiques sans porter atteinte à l'emploi. Ils doivent examiner une recommandation de la Commission européenne visant à réduire de 50% les totaux admissibles de capture (TAC) de cabillaud, dont les stocks déclinent rapidement. "Nous allons tenter, bien évidemment, de trouver un accord", a déclaré le ministre belge en charge de la pêche Kris Peeters. "Mais cela ne va pas être facile". Les ministres des Vingt-Sept espèrent trouver un compromis mardi, à l'heure d'une diminution des ressources halieutiques au large des côtes des pays de l'UE. (AP)

Amazon exclut tout lien entre ses problèmes techniques et WikiLeaks
Le groupe américain de vente en ligne Amazon a nié lundi toute responsabilité de pirates informatiques soutenant WikiLeaks dans les problèmes techniques qu'ont rencontré plusieurs de ses sites en Europe ce week-end. La coupure pendant environ une demi-heure dimanche des sites Amazon en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne notamment a alimenté les spéculations d'attaques d'"hacktivistes" (contraction anglophone d'"activistes" et "hackers", terme désignant les pirates informatiques). Amazon a affirmé lundi que les problèmes venaient "d'une panne matérielle de (son) réseau central de données en Europe". La panne a paru suspecte dans le contexte des attaques de ces derniers jours de pirates contre les sites de sociétés ayant boycotté le site WikiLeaks après qu'il eut publié des milliers de câbles diplomatiques américains frappés du sceau du secret. (AP)

L'avenir de Pompéi inquiète l'Italie
Claudio D'Alessio ne veut pas entrer dans l'Histoire aux côtés de Pline le Jeune, qui rendit compte il y a près de 2.000 ans de la destruction de l'antique Pompéi par une éruption du Vésuve. Le maire de la ville moderne n'entend pas rester bras croisés face à la décrépitude de la cité antique, où les effondrements de murs ou de bâtiments se succèdent. "La ville souffre et part en lambeaux", déplore-t-il près de la Via dell'Abbondanza (rue de l'Abondance), l'artère principale de la cité romaine menant au Forum. Claudio D'Alessio ne s'inquiète pas seulement par amour de la culture. L'économie de sa ville de 25.000 habitants repose sur le tourisme, le site archéologique classé au patrimoine mondial de l'Unesco attirant des visiteurs du monde entier. La préservation de Pompéi est devenue un sujet de premier plan en Italie après l'effondrement en novembre de la Maison des Gladiateurs et d'un long mur de soutènement dans le jardin de la Maison du moraliste. Le gouvernement de Silvio Berlusconi a été accusé de négliger les monuments historiques et des appels à la démission ont été lancés contre le ministre de la Culture, Sandro Bondi, qui a réduit les dépenses dans le domaine culturel dans le cadre de la politique d'austérité. (Reuters)

La population européenne menacée de pauvreté ou d'exclusion sociale
Quelque 116 millions de personnes, soit 23,6% de la population, étaient menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans les 27 pays membres de l'Union européenne en 2008, principalement en Lettonie, Bulgarie (et Roumanie, a annoncé lundi l'Office statistique de l'UE. Le bloc s'est fixé pour objectif de réduire ce chiffre d'au moins 20 millions d'ici 2020. Pas moins de 81 millions de personnes, soit 16,5% des 495 millions d'habitants de la communauté, risquaient de tomber dans la pauvreté une fois pris en compte les transferts sociaux, c'est-à-dire que leur revenu disponible se situait en dessous du seuil national de risque de pauvreté. Les taux de risque les plus élevés étaient constatés en Lettonie (25,6%), Roumanie (23,4%) et Bulgarie (21,4%), les plus bas en République tchèque (9%), aux Pays-Bas (10,5%) et en Slovaquie (10,9%), selon la publication d'Eurostat intitulée "Revenu et conditions de vie en Europe". La France comptait 7,9 millions de personnes menacées de pauvreté (13,1% de la population), le Luxembourg 13,4%, la Belgique 14,7% et l'Allemagne, 15,2%. En outre, 42 millions d'habitants de l'UE (8,5% de la population) se trouvaient en 2008 en situation de privation matérielle grave, ce qui signifie que leurs conditions de vie étaient limitées par un manque de ressources tel qu'elles n'étaient pas en mesure de régler leurs factures, de chauffer correctement leur logement, de s'acheter une voiture ou un téléphone, etc. (AP)

La Grande-Bretagne dans le collimateur des députés iraniens
Un certain nombre de députés iraniens réclament que la République islamique rabaisse le niveau de ses relations avec la Grande-Bretagne, rapportent lundi les médias iraniens. "L'Iran ne perdra rien à rabaisser ses relations avec la Grande-Bretagne (...) C'est le prix minimal que Londres doit payer pour affronter la nation iranienne', a déclaré le député Kazem Jalali à la télévision d'Etat. Porte-parole de la commission des affaires étrangères et de la sécurité nationale du Majlis, Jalili a dénoncé notamment le comportement "impudent" de l'ambassadeur de Grande-Bretagne, Simon Gass. "Gass a écrit au sujet des violations des droits de l'homme en Iran, faisant abstraction du meurtre d'étudiants lors des récentes manifestations en Grande-Bretagne", a-t-il dit dimanche soir. Ces manifestations qui se sont déroulées au cours du mois écoulé à Londres et dans d'autres villes britanniques contre l'augmentation des droits d'inscription universitaires ont fait quelques blessés mais aucun mort. "Il n'y a pas de différence entre l'Amérique et la Grande-Bretagne. Nous allons prendre les mesures nécessaires pour fermer l'ambassade et rompre les liens avec la Grande-Bretagne", a déclaré un autre député, Hamid Rasaï. (Reuters)

Perquisition en Angleterre après les explosions à Stockholm
La police britannique a mené une perquisition dans une propriété du sud de l'Angleterre dans le cadre de l'enquête sur la tentative d'attentat samedi soir à Stockholm. Aucune arrestation n'a été effectuée et aucun matériau suspect n'a été découvert lors de l'opération, conduite dimanche soir dans une maison de Luton, dans le Bedfordshire, précise la police lundi dans un communiqué. Le ministère britannique de l'Intérieur a indiqué être en contact étroit avec les autorités suédoises, sans vouloir en dire plus pour le moment. La police suédoise considère la double explosion survenue samedi soir dans un quartier fréquenté du centre de Stockholm comme un acte terroriste commis par un seul individu. Elle le relie à l'envoi de menaces par courriel évoquant la présence suédoise en Afghanistan et une caricature de Mahomet. L'auteur présumé, tué dans l'une des explosions, aurait étudié à l'université du Bedfordshire, fréquentée par de nombreux musulmans, d'après l'organisation américaine SITE, qui traque les activistes islamistes sur internet. SITE indique qu'un membre du Choumoukh al Islam a mis en ligne dimanche soir un message dans lequel il identifie cet individu sous le nom de Taymour Abdoulwahad. Des informations de presse le désignent par ailleurs sous celui de Taymour Abdoulwahad al Abdaly. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69