Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/01/2012 - 21:41

Europe: le conseil de la peur

Europe: le conseil de la peur - Costa Concordia : "À nous Schettino, à vous Auschwitz" - L' opposant Grigori Iavlinski écarté de la présidentielle russe - Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit sur la Syrie.



Europe: le conseil de la peur
Costa Concordia : "À nous Schettino, à vous Auschwitz"
Après le naufrage du Concordia, la presse allemande se déchaîne contre l'Italie. La presse italienne a décidé de réagir en évoquant... Auschwitz. Le comportement de Francesco Schettino, le commandant du Costa Concordia, durant le naufrage de son navire a suscité l'indignation du monde entier. Quitte à tomber dans la caricature. Ainsi, la presse allemande multiplie les lieux communs sur les Italiens. Der Spiegel, le plus lu des hebdomadaires outre-Rhin, s'interroge : "Trouvez-vous étonnant que le commandant ait été italien ? Pouvez-vous imaginer un commandant allemand ou britannique faisant les mêmes manoeuvres ?"(lepoint.fr) Ce sont des remarques racistes qui n'ont aucunement leur place dans un journal, du moins un journal libre et non raciste.

L'opposant Grigori Iavlinski écarté de la présidentielle russe
La candidature de l'opposant libéral Grigori Iavlinski à l'élection présidentielle du 4 mars en Russie a été invalidée vendredi par les autorités électorales. Opposant de longue date à Vladimir Poutine et figure du parti libéral Iabloko, Grigori Iavlinski, un économiste de 59 ans, entendait s'appuyer sur la contestation des résultats des législatives de décembre dernier pour s'opposer à la volonté de l'actuel Premier ministre de revenir au Kremlin.(fr.reuters.com) Si sa candidature est non conforme à la loi, elle ne peut évidement pas être recevable.

Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit sur la Syrie
Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit vendredi à huis clos pour discuter du dossier syrien et un projet de résolution mis au point par des pays occidentaux et arabes, prévoyant la mise à l'écart du président Bachar al Assad, pourrait être soumis à un vote dès la semaine prochaine. La Russie, qui a un droit de veto au Conseil, a déjà jugé ce texte "inacceptable" et a promis de ne pas soutenir une résolution qui exigerait le départ du président syrien. Le soulèvement contre le régime du président Assad a fait plus de 5.000 morts depuis mars 2011, selon l'Onu.(fr.reuters.com) Qu'autant d'Humains meurts est déjà une tragédie, mais que les grandes puissances s'y mettent c'est en soit une catastrophe humanitaire.

Source: Yahoo actualités

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence