Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici


France
23/02/2012 - 18:32

France: l'essence augmente encore

Revue de presse France du 23 février 2012

France: l'essence augmente encore - Prison avec sursis pour les époux Lavier - Ces 313 bandes qui écument la France - «Le prix de l'essence est un prétexte à la révolte».



France: l'essence augmente encore
COUVERTURE MEDICALE,

IMPLANTS DENTAIRES,

URGENCE DENTAIRE

EN FRANCE, A PARIS:


News de la chirurgie dentaire

Prison avec sursis pour les époux Lavier
Les deux acquittés d'Outreau ont été condamnés pour violences contre leurs enfants. Franck et Sandrine Lavier, deux des treize acquittés de l'affaire d'Outreau , ont été condamnés jeudi, respectivement, à huit et six mois de prison avec sursis pour «violences habituelles» sur deux de leurs enfants. Le couple, ainsi que quatre proches, a été, en revanche, relaxé des faits de «corruption de mineurs». Les deux volets du dossier avaient été examinés lors d'une longue audience, le 26 janvier dernier, à l'issue de laquelle le parquet avait requis dix-huit mois de prison avec sursis pour les époux Lavier, les estimant coupables des deux délits poursuivis. «Ce ne sont pas des punitions mais de la maltraitance», avait estimé Nathalie Bany, au sujet des sévices endurés par Louis et Jessica, âgés d'une dizaine d'années. Des photographies, projetées lors du procès, montraient les genoux des enfants déformés par de gros hématomes, conséquence de stations prolongées sur un manche à balai destinées à sanctionner leurs «bêtises» répétées, selon les parents.(lefigaro.fr) Je pense qu'il y a maltraitance dès lors qu'il ya séquelles visibles lorsque nous parlons du corps bien entendu; ici il y a donc maltraitance.

Ces 313 bandes qui écument la France
Plus jeunes et plus violents, leurs membres sont à l'origine d'affrontements qui ont fait six morts et 252 blessés en 2011. Composées de jeunes de plus en plus violents n'hésitant plus à attaquer frontalement les forces de l'ordre, pas moins de 313 bandes écument le pays. À l'origine d'une bataille rangée presque chaque jour en métropole, leur activisme croissant s'est soldé en 2011 par un bilan de six morts et 252 blessés. Cet édifiant constat émane d'une note de la sous-direction de l'information ­générale (Sdig, ex-renseignements généraux) de la Direction centrale de la sécurité publique . Le document confidentiel, daté du 19 janvier dernier et que Le Figaro a pu consulter, brosse la radioscopie d'un phénomène qui gangrène la vie des quartiers et inquiète le ministère de l'Intérieur. Pour la première fois, les analystes ont procédé à un inédit «toilettage dans l'identification et le nombre des bandes». « Un bilan précédent , faisant état de 600 bandes n'était plus à jour, concède un fonctionnaire de haut rang. Nous avons éliminé les structures inertes pour ne retenir que les gangs vraiment actifs, articulés autour d'un noyau stable de “caïds” capables de passer à l'action pour contrôler leur quartier, se battre contre des rivaux ou les forces de sécurité intérieure ».(lefigaro.fr) Je pense que cette comptabilisation de l'Etat est très abusive, car elle donne une vision révolutionnaire à ces supposées bandes, ce que l'Etat ne désire pas n'est ce pas?

«Le prix de l'essence est un prétexte à la révolte»
Un sociologue tente d'expliquer les raisons qui ont poussé les jeunes Réunionnais à se révolter. Laurent Médéa est sociologue. Il a fait ses études en Angleterre et en Afrique du Sud avant de retourner à la Réunion où il a écrit un ouvrage sur la délinquance juvénile dans l'île . Il décrypte les racines de la contestation.
• Quels sont les origines des violences qui agitent l'île depuis quelques jours? Il faut remonter aux révoltes contre la vie chère qui ont commencé en Guadeloupe en 2009. Il y a eu une contagion aux autres départements d'outre-mer pour réclamer une baisse des produits de première nécessité. Un collectif s'est monté à la Réunion qui a mis en place un observatoire des prix. La vie chère est une préoccupation constante. Il y a deux semaines, les transporteurs ont réclamé une baisse du prix de l'essence pour les professionnels de 25 centimes par litre. Ils ne l'ont pas obtenue. Ils sont allés au port, devant l'entreprise chargée de la distribution du carburant pour toute l'île et ont mis en place des barrages.(lefigaro.fr) Il faut savoir que la révolution n'est pas un phénomène ethnique comme le suggère cet article. Tous les peuples, je dis bien peuples et non ethnies, devraient se révolter contre la monté des prix  des produits de première nécessité.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici
Emmanuel Nouioua


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Partageons sur FacebooK

S'identifier / Inscription gratuite
Inscription newsletter


LinkedIn
Viadeo
 
cookieassistant.com