Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
19/11/2014 - 13:28

GES, bascule magnétique: notre culpabilité à grande échelle

Armageddon, Thor menacé dans sa possession des pouvoirs des Géants: la mythologie évoque la destruction finale, nous renvoyant, probablement, à nos origines. C'est en Amérique que le cinéma a ranimé cette mythologie. C'est d'Amérique encore que nous vient une étude portant le fait que de petites éruptions volcaniques pourraient ralentir le réchauffement climatique.



GES, bascule magnétique: notre culpabilité à grande échelle
C'est des entrailles de la terre, hors de toute volonté humaine, que pourrait surgir une solution à l'imprescriptible tendance des humains à détruire le monde qui les a créés. C'est encore hors de toute volonté humaine que la Terre pourrait opérer une bascule magnétique qui perturberait ce qui nous est le plus cher: nos moyens de communication. Les humains, apparemment, sont encore et toujours entre les mains de puissances contre lesquelles, si elles ne sont pas reconnues comme divines, ils ne peuvent rien faire. On peut dès lors s'interroger sur la véritable finalité de ces études sur le changement climatique, sur l'environnement, sur la préservation des écosystèmes. Même s'il est admis qu'il faut préserver la planète, les craintes qui s'enracinent autour de ces questions, ne sont-elles pas destinées en partie à remplacer la crainte de Dieu qui a gouverné les actes des hommes pendant si longtemps? A priori, l'attitude des scientifiques est irréprochable. Ils n'en sont pas moins des humains dotés, comme les autres, de ce à quoi l'humanité ne peut renoncer: la capacité à juger du bien et du mal et à ressentir la culpabilité. Revue de presse:

De petites éruptions volcaniques pourraient éjecter davantage de gaz dans la haute atmosphère terrestre qu'estimé jusqu'alors, contribuant ainsi à ralentir le réchauffement climatique, conclut une étude américaine parue mardi 18 novembre. Cette recherche montre que des éruptions comme celles du volcan Sarychev dans l'archipel russe des Kouriles, qui se sont produites entre 2000 et 2013, ont permis de réfléchir presque deux fois plus de radiations solaires que ce qui était estimé jusque là.… Les travaux, parus dans les Geophysical Research Letters, se sont appuyés sur des mesures de l'air effectuées depuis le sol et par satellites. (Les éruptions volcaniques, une solution contre le réchauffement climatique?- Le Huffington Post via Yahoo Actualités)

Notre civilisation technologique va-t-elle au-devant de sérieux problèmes en cas d’inversion des pôles magnétiques ? Ce phénomène, qui s’est produit à plusieurs reprises dans l’histoire de la Terre, évolue, en théorie, trop lentement pour que l’être humain y soit véritablement sensible. Mais une étude publiée dans le Geophysical Journal International vient de montrer que la durée nécessaire à cette inversion pourrait en réalité être plus courte que prévu — en fait, inférieure à une vie humaine. (Vers la bascule magnétique - valeursactuelles.com )

Henri Vario-Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo