Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
26/01/2011 - 11:48

Kosovo: l'Europe veut enquêter sur les trafics d'organes et actus Europe

Kosovo: l'Europe veut enquêter sur les trafics d'organes - Les acteurs Penelope Cruz et Javier Bardem parents - De cinq à 35 ans de prison pour le meurtre de Brice Taton - Berlusconi s'énerve et dénonce un bordel télévisé - Les agresseurs de Taton écopent de 5 à 35 ans de prison - Feu vert définitif des députés russes au nouveau traité Start - Crise albanaise: l'UE envoie un médiateur



Kosovo: l'Europe veut enquêter sur les trafics d'organes et actus Europe
Kosovo: l'Europe veut enquêter sur les trafics d'organes
L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a adopté mardi à une écrasante majorité un rapport qui accuse l'actuel Premier ministre du Kosovo d'avoir été le chef d'un réseau de trafic d'organes humains. Le rapport du sénateur suisse Dick Marty, un ancien procureur, a été adopté à Strasbourg par 169 voix contre 8 et quatorze abstentions, les parlementaires albanais soutenus par des Turcs et des Géorgiens s'y opposant parce qu'ils y voient l'influence de la Serbie et de la Russie. Dans une résolution, l'Assemblée parlementaire demande aux autorités albanaises et kosovares de collaborer "sans réserve" à l'enquête des autorités européennes. Elle demande aux Etats membres de fournir à Eulex, la mission européenne qui a succédé aux Nations unies dans l'ancienne province serbe, tous les moyens nécessaires pour mener ses investigations "sans égard aucun aux fonctions exercées par les éventuels suspects". Le rapport met nommément en cause des indépendantistes albanais de l'ancienne Armée de libération du Kosovo (UCK) et l'actuel Premier ministre Hashim Thaçi. (Reuters)

Les acteurs Penelope Cruz et Javier Bardem parents

La star espagnole Penelope Cruz, qui a épousé l'été dernier l'acteur Javier Bardem, a donné naissance à son premier enfant, a rapporté mercredi la presse espagnole. De sources proches des familles de Cruz et de Bardem, on confirmait au journal El Pais la naissance de l'enfant, sans dire si le bébé était un garçon ou une fille. Agé de 41 ans, Javier Bardem, qui figure cette année parmi la liste des nominés pour l'Oscar du meilleur acteur (pour le film "Biutiful"), était présent à la naissance de l'enfant, à l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, selon El Pais. (Reuters)

De cinq à 35 ans de prison pour le meurtre de Brice Taton
La justice serbe a condamné mardi à des peines allant de cinq à 35 ans de prison les responsables de la mort du supporter de football toulousain Brice Taton en septembre 2009 à Belgrade. Brice Taton, 28 ans, avait été frappé à coups de barres de fer et de battes de baseball par des supporters du Partizan Belgrade en marge d'un match d'Europa League dans la capitale serbe. Il était mort de ses blessures douze jours plus tard. Deux des agresseurs toujours en fuite, Djordje Prelic et Dejan Puzigana, ont été condamnés par contumace respectivement à 35 et 32 ans de prison. Deux autres personnes considérées comme les meneurs du groupe, Ivan Grkovic et Ljubomir Markovic, ont écopé d'une peine de trente ans. Cinq autres prévenus ont été condamnés à 14 ans chacun et cinq autres à des peines allant de cinq à 12 ans. Les accusés risquaient jusqu'à 40 ans de prison, la peine maximale prévue par la loi serbe. L'avocat de la famille Taton, Slobodan Ruzic, qui a été présent pendant les neuf mois du procès, a déclaré que les parents de la victime se satisfaisaient du verdict. D'importantes forces de police avaient été déployées devant le palais de justice de Belgrade où s'étaient rassemblés des dizaines de supporters du Partizan et des membres des familles des accusés. Depuis une dizaine d'années, le football serbe est confronté à une montée de la violence provoquée par le chômage élevé qui frappe les jeunes, les conflits politiques nés de l'éclatement de l'ex-Yougoslavie et les difficultés économiques. (Reuters)

Berlusconi s'énerve et dénonce un bordel télévisé
Silvio Berlusconi est sorti de ses gonds lundi soir en regardant une émission de télévision consacrée à sa mise en cause dans un scandale sexuel. Le chef du gouvernement italien a décroché son téléphone pour invectiver l'animateur et a qualifié l'émission de "bordel". Ses partisans ont estimé mardi que le Cavaliere avait le droit de se défendre des accusations, mais ses détracteurs n'y voient qu'une nouvelle démonstration d'agressivité d'un homme de plus en plus aux abois. Ce n'était pas la première fois que le président du Conseil appelait une émission en direct pour se plaindre, mais son intervention de lundi soir a été plus virulente qu'à l'habitude. Silvio Berlusconi a dénoncé une émission "dégoûtante" menée de façon "méprisable, infâme et répugnante". Il a appelé une alliée politique présente dans le studio à quitter "cet incroyable bordel télévisé". Le parquet de Milan a ouvert une enquête pour prostitution sur Silvio Berlusconi et trois de ses proches. Le chef du gouvernement âgé de 74 ans est soupçonné d'avoir payé des rapports sexuels avec une mineure âgée de 17 ans à l'époque -elle en a 18 aujourd'hui- et d'avoir abusé de son pouvoir pour tenter d'étouffer l'affaire. La jeune Marocaine impliquée affirme ne pas avoir eu de relation sexuelle avec le Cavaliere. Il lui aurait juste donné 7.000 euros pour l'aider. Silvio Berlusconi réfute lui aussi toutes les accusations. (AP)

Les agresseurs de Taton écopent de 5 à 35 ans de prison
La justice serbe a condamné mardi à des peines allant de cinq à 35 ans de prison les responsables de la mort du supporter de football toulousain Brice Taton en septembre 2009 à Belgrade. Brice Taton, 28 ans, avait été frappé à coups de barres de fer et de battes de baseball par des supporters du Partizan Belgrade en marge d'un match d'Europa League dans la capitale serbe. Il était mort de ses blessures douze jours plus tard. Deux des agresseurs toujours en fuite, Djordje Prelic et Dejan Puzigana, ont été condamnés par contumace respectivement à 35 et 32 ans de prison. Deux autres personnes considérées comme les meneurs du groupe, Ivan Grkovic et Ljubomir Markovic, ont écopé d'une peine de trente ans. Cinq autres prévenus ont été condamnés à 14 ans chacun et cinq autres à des peines allant de cinq à 12 ans. Les accusés risquaient jusqu'à 40 ans de prison, la peine maximale prévue par la loi serbe. D'importantes forces de police avaient été déployées devant le palais de justice de Belgrade où s'étaient rassemblés des dizaines de supporters du Partizan et des membres des familles des accusés. (Reuters)

Feu vert définitif des députés russes au nouveau traité Start
Le parlement russe a donné son feu vert définitif mercredi au nouveau traité Start de désarmement nucléaire avec les Etats-Unis. Le Conseil de la Fédération, chambre haute du parlement russe, a adopté un projet de loi nécessaire pour la ratification du nouveau traité Start, que les présidents américain et russe, Barack Obama et Dmitri Medvedev, ont signé en avril 2010. La chambre basse du parlement russe, la Douma d'Etat, avait déjà approuvé mardi le nouveau traité Start. Le traité devrait désormais entrer en vigueur dans les semaines à venir. Il prévoit que les deux anciennes superpuissances ramènent à 1.550 au maximum le nombre de leurs ogives nucléaires stratégiques déployées, cela dans les sept ans, soit une réduction de 30% par rapport à un niveau établi en 2002. Le nombre de lanceurs de missiles déployés ne devra pas dépasser 700 dans chaque camp. (Reuters)

Crise albanaise: l'UE envoie un médiateur
Miroslav Lajcak, désigné par la cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton, devait rencontrer le président Bamir Topi et le Premier ministre Sali Berisha, ainsi que la présidente du parlement Jozefina Topalli et le chef de l'opposition socialiste Edi Rama. Sali Berisha a annoncé l'annulation d'une manifestation prévue samedi, mais Edi Rama a de son côté refusé d'en faire de même pour celle de l'opposition prévue vendredi, affirmant qu'elle serait pacifique. Berisha a dit avoir pris cette décision à cause de la "demande de nos amis et partenaires qui suivent avec inquiétude la situation de l'Albanie. Outre Washington, l'OSCE a également exhorté les Albanais à éviter toute manifestation et les partis politiques à entamer le dialogue, afin de tenter de calmer le jeu. L'opposition socialiste veut des élections anticipées, à cause d'un récent scandale de corruption et des soupçons de fraude lors du dernier scrutin de juin 2009. Berisha y a opposé un refus catégoruque et accusé les socialistes d'avoir voulu, via la manifestation violente de la semaine dernière, organiser un coup d'Etat. La petite Albanie (3,2 millions d'habitants, l'un des pays les plus pauvres d'Europe, est restée coupée du monde jusqu'à la chute du régime communiste isolationniste en 1990. (AP)

Source : Yahoo Actualités






Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar