Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
09/08/2012 - 22:19

L'Allemagne chute sur les marchés

L'Allemagne chute sur les marchés. Une série de mauvais chiffres assombrit peu à peu le ciel du "miracle allemand". Un temps menacé, le pays dirigé par Angela Merkel conserve pourtant son "triple A", comme l'a confirmé l'agence de notation Fitch, mercredi 8 juillet.



L'Allemagne chute sur les marchés
Une série de mauvais chiffres assombrit peu à peu le ciel du "miracle allemand". Un temps menacé, le pays dirigé par Angela Merkel conserve pourtant son "triple A", comme l'a confirmé l'agence de notation Fitch, mercredi 8 juillet. Une note qui affirme haut et fort la puissance économique de l'Allemagne mais s'appuie surtout sur le bilan des deux dernières années. Et le "modèle allemand" se voit aujourd'hui rattrapé par un contexte européen de plus en plus tendu. Pour la première fois depuis des mois, le taux de chômage est remonté outre-Rhin en juillet. Bien sûr, à 6,8%, il reste au plus bas depuis près de vingt ans. Mais que se passera-t-il si le rebond de juillet se transforme en tendance ? Baisse des commandes européennes. D'autant que le mois de juin n'a pas été bon pour l'industrie allemande, avec une baisse de 0,9% de la production. Le pays doit son dynamisme à l'exportation et les commandes de l'industrie ont chuté de 1,7% en juin. Un chiffre du ministère de l'Economie, qui le justifie par une nette baisse des commandes européennes (-4,9%), qui représentent les deux tiers du commerce extérieur allemand. Dans "La Tribune", un économiste de la Postbank tente de relativiser ces données : "Le modèle selon lequel une baisse succède à une hausse est celui que l'on connaît depuis déjà huit mois". Les patrons allemands se disent inquiets. Pour le troisième mois consécutif, leur moral a encore baissé en juillet, indique le baromètre IFO du climat des affaires.(nouvelobs.com) Les marchés eux-mêmes (grands dieux qu'ils sont pour les pauvres économistes) ne savent plus ni sur quel pied ni sur qu'elle piste danser. Et comme ils sont nos Dieux, ben nous non plus pauvres humains que nous sommes.

Source: Yahoo actualités

Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence