Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
21/05/2012 - 23:26

L'austérité sanctionnée en Europe

Revue de presse Europe du 22 mai 2012

L'austérité sanctionnée en Europe - Italie: La police aurait identifié le suspect de l'attentat de Brindisi - Séisme : 5 000 déplacés et des dizaines de répliques en Italie - La droite et l'austérité sanctionnées aux municipales en Italie.



L'austérité sanctionnée en Europe
Italie: La police aurait identifié le suspect de l'attentat de Brindisi
La police italienne connaîtrait l'identité de l'auteur de l'attentat à la bombe qui a coûté la vie à une adolescente et en a blessé dix autres samedi devant un lycée de Brindisi, dans le sud de l'Italie, ont indiqué ce lundi des sources proches de l'enquête. Les policiers disent avoir découvert le nom de l'homme filmé par une caméra de surveillance au moment où il semble actionner une télécommande provoquant l'explosion devant l'école. Il aurait disparu, mais les enquêteurs seraient en train d'interroger son frère, a-t-on appris de même source. Cataldo Motta, responsable de la police anti-mafia de Lecce, chargé de l'enquête, a démenti les informations parues dans les médias locaux selon lesquelles le suspect aurait été arrêté. Les motifs de l'attaque ne sont pas encore connus. Une jeune fille toujours hospitalisé dans un état grave «Les gens ne doivent plus avoir peur. Le destin du salaud qui a fait ça est scellé, ce n'est plus qu'une question d'heures», a déclaré Mimmo Consales, le maire de Brindisi. «Peu importe son nom. Je veux savoir pourquoi il a fait ça», a-t-il ajouté.(20minutes.fr) L'Italie est plus rapide que la France dans ce domaine là.

La droite et l'austérité sanctionnées aux municipales en Italie
Les électeurs italiens ont durement sanctionné les partis traditionnels soutenant l'austérité et notamment la droite lors du deuxième tour des élections municipales partielles de dimanche et lundi, comme à Parme, où le candidat du Mouvement 5 Etoiles l'emporte. Organisées dans un climat morose après le tremblement de terre en Emilie-Romagne et un attentat dans les Pouilles, ces élections ont été marquées par une participation en baisse de plus de quatorze points par rapport au premier tour des 6-7 mai, avec à peine 51%. Ce scrutin a donné l'occasion aux Italiens de manifester leur hostilité croissante à l'égard du Parti de la liberté (PDL) de Silvio Berlusconi et, à un degré moindre, du Parti démocrate (PD, centre-gauche), ainsi que de la politique de rigueur conduite depuis novembre par le gouvernement de techniciens formé par Mario Monti. La principale surprise du scrutin est venue de Parme, remportée par le candidat du Mouvement 5 Etoiles, le rassemblement anti-système créé par l'humoriste Giuseppe "Beppe" Grillo, parfois surnommé le Coluche italien.(fr.reuters.com) Cette crise est le cercueil du système capitaliste.

Séisme : 5 000 déplacés et des dizaines de répliques en Italie
Certaines ont atteint 3,7 sur l'échelle de Richter. Dimanche matin, un séisme de magnitude 6 a fait six morts et 4 000 déplacés dans la province de Ferrare. Des dizaines de nouvelles secousses, d’une magnitude atteignant jusqu'à 3,7, ont frappé lundi la région de Ferrare, dans le nord-est de l’Italie, accentuant l’angoisse des 5 000 personnes déplacées après le violent séisme de dimanche. La plupart des répliques se sont produites dans les zones de Mirandola, San Felice et Finale Emilia, les plus touchées par le tremblement de terre de dimanche, qui a fait six morts et une cinquantaine de blessés, mais aussi causé d’importants dégâts au riche patrimoine de cette région. A Finale Emilia, lieu de l'épicentre à 36 km au nord de Bologne, quatre campements ont été mis sur pied. «On a travaillé toute la nuit», raconte à l’AFP Sebastiano Lucchi, un responsable de la Protection civile italienne, qui met la dernière main au quatrième campement dans le stade de la ville. «Ici, on pourra accueillir 500 personnes. Beaucoup de gens ont encore peur même si leurs maisons n’ont pas été détruites», explique-t-il.(libération.fr) Ce séisme est une catastrophe.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence