Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
25/01/2011 - 15:52

La FAO met en garde contre une crise alimentaire majeure et infos Monde

La FAO met en garde contre une crise alimentaire majeure - Nucléaire: le nouveau traité START ratifié à la chambre du Parlement russe - Neuf morts dans l'explosion d'une bombe dans le sud de la Thaïlande - Pakistan: sept morts dans un attentat-suicide à Lahore - L'analyse américaine en Afghanistan jugée trompeuse - Philippines: une explosion dans un bus fait quatre morts - Le président turc invite l'Europe à mieux intégrer ses musulmans - Manifestations d'opposants dans plusieurs villes égyptiennes



La FAO met en garde contre une crise alimentaire majeure et infos Monde
La FAO met en garde contre une crise alimentaire majeure
La régulation est nécessaire pour réduire les spéculations sur les prix des matières premières alors que le monde se dirige vers une crise alimentaire majeure, estime le directeur général de l'Organisation de l'Onu pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).  Cette mise en garde publiée mardi dans le journal japonais Nikkei fait écho aux propos tenus mardi par le président français Nicolas Sarkozy qui a notamment appelé à lutter contre la volatilité des prix des matières premières pour prévenir de nouvelles émeutes de la faim. "Des prix élevés et la volatilité se poursuivront ces prochaines années si nous ne parvenons pas à nous attaquer aux causes structurelles du système agricole mondial", a déclaré Jacques Diouf au Nikkei. Selon lui, le monde pourrait connaître une nouvelle crise alimentaire majeure, les subventions agricoles faussant notamment l'équilibre entre l'offre et la demande. Dans un rapport publié en janvier, la FAO a prévenu que les prix alimentaires avait atteint en décembre leur plus haut niveau depuis 2008, quand la hausse des prix avait donné le coup d'envoi d'une série d'émeutes dans plusieurs pays. Les populations les plus modestes seront les plus durement touchées par l'insécurité alimentaire et cela "entraînera une instabilité politique au niveau national et menacera la paix et la sécurité mondiale", a prévenu Diouf. Lors d'une conférence de presse lundi, Nicolas Sarkozy, qui assure la présidence tournante du groupe des pays les plus puissants (G20), s'est étonné que les marchés alimentaires ne soient pas régulés à l'image des marchés financiers. (Reuters)

Nucléaire: le nouveau traité START ratifié à la chambre du Parlement russe
La chambre basse du Parlement russe a ratifié mardi le nouveau traité START de réduction de l'arsenal nucléaire stratégique de la Russie et des Etats-Unis, déjà ratifié en décembre par le Sénat américain. La douma a approuvé le texte par 350 voix contre 96. Le Sénat doit désormais donner son feu vert final. Le nouveau traité START, signé en avril 2010 à Prague par les présidents Barack Obama et Dimitri Medvedev, limitera à 1.500 le nombre d'ogives nucléaires stratégiques de chacun des pays, au lieu de 2.200 actuellement autorisées en vertu d'un accord de 2002. (AP)

Neuf morts dans l'explosion d'une bombe dans le sud de la Thaïlande
Neuf personnes ont été tuées et deux autres blessées mardi par l'explosion d'une bombe artisanale dans le sud de la Thaïlande, théâtre d'une insurrection séparatiste islamiste depuis 2004. Selon le responsable de la police Sawas Tiawirat, la bombe était placée sur le bord de la route et son explosion a frappé une voiture dans la province de Yala. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier dans la région depuis plus d'un an. La semaine dernière, quatre soldats avaient été tués dans une attaque contre leur poste dans la province voisine de Narathiwat. (AP)

Pakistan: sept morts dans un attentat-suicide à Lahore
Un attentat-suicide visant une procession de la minorité chiite a fait au moins sept morts et 25 blessés mardi à Lahore, dans l'est du Pakistan, a annoncé la police. La plupart des victimes sont membres des forces de sécurité. Des milliers de fidèles chiites marquaient la fin du mois saint du Muharram lorsque l'explosion a frappé leur procession. Le kamikaze serait un jeune adolescent, selon le responsable de la police Aslam Tareen. (AP)

L'analyse américaine en Afghanistan jugée trompeuse
Les affirmations relatives à une amélioration de la sécurité en Afghanistan visent à influencer les opinions publiques occidentales et ne reflètent pas la réalité sur le terrain, assure une organisation financée par l'Union européenne. Dans un rapport confidentiel que Reuters s'est procuré, l'ANSO, dont la mission est de conseiller les organisations humanitaires en matière de sécurité, fait état de "preuves incontestables" d'une détérioration de la situation sur le terrain en Afghanistan. Parmi celles-ci figure une hausse de 64% des attaques des insurgés en 2010 par rapport à l'année précédente. Dans une province du nord du pays, Sar-e-pol, les attaques ont même triplé d'une année sur l'autre. Barack Obama a jugé en décembre que des "gains opérationnels notables" étaient enregistrés et que l'avancée des taliban avait été stoppée dans la majeure partie du pays, voire repoussée. Ces gains sont fragiles et ne sont pas définitifs, avait ajouté le président américain. Cette évaluation a été relayée par les chefs militaires sur le terrain et par les principaux officiers de l'armée américaine, notamment l'amiral Mike Mullen, le chef d'état-major interarmes. "Quelle que soit l'autorité de la source à l'origine de ces affirmations, les messages de cette nature sont uniquement destinés à influencer les opinions publiques américaine et européenne en vue du retrait des troupes", écrit l'ANSO dans son rapport trimestriel. Ces messages "ne sont pas destinés à fournir une vision précise de la situation pour les personnes vivant et travaillant là-bas", poursuit cette organisation. (Reuters)

Philippines: une explosion dans un bus fait quatre morts
Une bombe artisanale a explosé mardi dans un autobus à Manille, capitale des Philippines, faisant quatre morts et 14 blessés, ont annoncé les autorités. L'explosion s'est produite dans le quartier des affaires de Makati. On ignore combien de personnes se trouvaient à bord, mais certains passagers sont indemnes. Selon le chef de la police de Manille, Nicanor Bartolome, un engin explosif avait été placé sous un siège au milieu du bus. (AP)

Le président turc invite l'Europe à mieux intégrer ses musulmans
La Turquie a invité mardi les pays européens à mieux intégrer leurs populations musulmanes sous peine de faire le lit des mouvements extrémistes, comme dans les années 1930. Abdullah Gül, membre du Parti de la justice et du développement (AKP), qui s'affirme islamique et européen, a mis en garde contre la "perception erronée" d'un islam monolithique et dangereux, notamment du fait des attentats perpétrés par certains mouvements islamistes. "Les auteurs de ces crimes n'ont rien à voir avec l'islam", a-t-il dit devant l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. "Les musulmans en Europe sont très divers non seulement de par leurs origines géographiques et leurs héritages religieux mais aussi par leur façon d'interpréter et de pratiquer leur foi. Plaidant pour un effort d'intégration simultané des communautés immigrées et des pays hôtes, il a dénoncé "la montée d'une crainte des minorités et de l'immigration" qui "a conduit à un soutien populaire à des partis politiques marginaux". (Reuters)

Manifestations d'opposants dans plusieurs villes égyptiennes
S'inspirant de la révolte populaire qui a chassé du pouvoir le président tunisien Zine ben Ali, des milliers d'opposants égyptiens sont descendus mardi dans les rues du Caire, mais aussi d'autres villes comme Ismaïlia, Suez et Alexandrie. Cette rare démonstration de force contre le régime du président Hosni Moubarak, qui ne l'avait pas préalablement autorisée, avait été baptisée "jour de colère" par ses organisateurs, des activistes actifs sur internet. Fer de lance des critiques contre Moubarak, 82 ans, au pouvoir depuis 30 ans, ces cyber-activistes entendaient ainsi profiter de cette journée fériée en l'honneur de la police pour protester contre la répression politique et la pauvreté.
Leur initiative était suivie avec attention par les observateurs, curieux de savoir si les appels à manifester via le Net pouvait attirer nombreux les Egyptiens dans les rues. Le succès de leur appel était difficile à évaluer en raison du grand nombre de lieux de rassemblement. Mais au Caire, selon des témoins, plusieurs milliers de protestataires ont répondu à ces appels. Devant le palais de justice, un millier de manifestants se sont rassemblés aux cris d'"A bas Moubarak!" avant de défiler sur une artère centrale de la capitale - fait rare. Des centaines d'autres manifestants se sont massés en divers autres points de la populeuse mégalopole, où les attroupements sont généralement dispersés avec promptitude par les forces de l'ordre. Sur une des places principales du Caire, des heurts ont eu lieu entre contestataires et la police, qui a recouru au canon à eau et aux gaz lacrymogènes pour les disperser. Des témoins évoquent d'autres échauffourées dans au moins deux autres quartiers entre policiers munis de matraques et manifestants. Hors de la capitale, des manifestations ont rassemblé des centaines de personnes à Ismaïlia, dans le nord du Sinaï, à Suez et à Alexandrie. Un rassemblement de 200 personnes était signalé également à Mahalla el Koubra. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités

Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo