Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
30/07/2009 - 18:12

La chimérique fédération entre l'Espagne et le Portugal

L'Espagne et le Portugal unis dans une fédération ? L'idée ne court pas les rues et surtout pas en Espagne. Au Portugal, les options semblent plus ouvertes.



Un récent sondage vient apporter un peu de lumière sur les sentiments, les relations entre les deux pays ou leurs non-relations. Il s'agit du premier baromètre hispano-portugais, dirigé par le Centre d'analyse sociale de l'université de Salamanque et publié, mercredi 29 juillet, par le quotidien El Pais. De manière générale, il ressort que les Portugais et les Espagnols ne sont franchement pas sur la même longueur d'onde et de moins en moins d'ailleurs avec les années.

L'idée d'une union politique entre les deux pays divise les Portugais et provoque de l'indifférence en Espagne. Près de 40 % des Portugais seraient d'accord pour intégrer une fédération ibérique. Plus de 34 % sont contre. Chez les Espagnols, à peine plus de 30 % l'approuveraient et autant restent indifférents à cette idée.

Difficile de comparer avec d'autres enquêtes puisqu'il n'y en a pas eu. Seul un article de 2006 de l'hebdomadaire lisboète Sol s'était penché sur la question. A l'époque, 28 % des Portugais étaient disposés à 'former un seul pays avec l'Espagne'. Autrement dit, l'idée fait son chemin de l'autre côté de la frontière. Mais les Espagnols prennent même le chemin inverse, celui du désamour. Il y a trois ans, ils étaient presque 46 % à vouloir former un seul pays. Il n'y a qu'à scruter les autres questions pour mesurer l'ampleur du fossé.

La moitié des Portugais estiment que l'enseignement de l'espagnol devrait être obligatoire à l'école et le soutien à l'étude de l'espagnol grimpe à plus de 85 % si cette langue n'était qu'optionnelle.

Espagnols et Portugais se retrouvent, en revanche, lorsque l'enquête aborde l'éventualité d'un système fiscal conjoint et la suppression de toute restriction à la mobilité des travailleurs et des entreprises. Respectivement, 59 % et 72 % des Portugais sont pour tandis que près de 37 % et 63 % des Espagnols l'approuveraient. ... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise