Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
02/08/2010 - 11:55

La fin de la 'mission de combat américaine' en Irak

Les forces combattantes américaines devraient avoir quitté l'Irak à la fin du mois. C'est, en substance, le message que veut faire passer lundi 2 août le président Barack Obama, lors d'un congrès d'anciens combattants handicapés à Atlanta (Géorgie).



La fin de la 'mission de combat américaine' en Irak
L'Union européenne met fin à sa mission en Guinée-Bissau
L'Union européenne a décidé de ne pas prolonger sa mission d'aide à la formation des forces de sécurité en Guinée-Bissau, le pays ne respectant plus les principes du droit depuis la mutinerie militaire survenue en avril. L'actuelle mission, entamée en juin 2008, s'achèvera à la fin du mandat, prévue le 30 septembre, indique l'UE dans un communiqué lundi. "L'instabilité politique et le manque de respect du droit dans le pays rendent impossible pour l'UE d'engager une mission de suivi, comme cela était prévu à l'origine, sans enfreindre ses propres principes", ajoute le communiqué. Le 1er avril, le général Antonio Injai, menant une mutinerie militaire, avait renversé le chef d'état-major et avait brièvement détenu le Premier ministre. L'Union européenne a exprimé à plusieurs reprises son inquiétude face à la détention de dirigeants civils et militaires, ainsi que face à l'impunité dont bénéficiaient les mutins. Le 25 juin, un décret présidentiel annonçait la promotion du général Injai au rang de chef de l'état-major de cette ancienne colonie portugaise d'Afrique de l'Ouest. Dans le communiqué diffusé lundi, l'Union européenne estime que la nomination d'Injai "confirme que les conditions pour le déploiement d'une nouvelle mission ne sont pas remplies".(reuters)

Cameron confirme ses accusations contre le Pakistan
David Cameron persiste à mettre en cause le Pakistan dans l'exportation du terrorisme  chez ses voisins. Le porte-parole du Premier ministre britannique a fait savoir, lundi, que David Cameron maintenait ses déclarations de la semaine dernière sur le sujet malgré la vive protestation du Pakistan. "Nous ne pouvons tolérer en aucun cas l'idée que ce pays (le Pakistan) soit autorisé à regarder des deux côtés et puisse, de quelque manière que ce soit, promouvoir l'exportation de la terreur en Inde ou en Afghanistan ou n'importe où ailleurs dans le monde", avait déclaré, mercredi, le Premier ministre britannique lors d'un déplacement en Inde. Une mise en garde qui intervenait après la fuite sur Internet, il y a dix jours, de documents secrets américains accusant notamment Islamabad d'autoriser les services secrets pakistanais (ISI) à armer et financer la rébellion afghane, bien qu'Islamabad soit officiellement un allié des États-Unis depuis fin 2001. L'ambassadeur britannique au Pakistan avait été convoqué lundi 26 juillet par les autorités pakistanaises. Et jeudi dernier, le ministre pakistanais des Affaires étrangères avait sévèrement rappelé à David Cameron les sacrifices du Pakistan dans sa lutte contre le terrorisme, ajoutant que les réseaux extrémistes, "comme le Royaume-Uni le sait parfaitement", ne connaissaient pas de frontières. L'ambassadeur du Pakistan au Royaume-Uni avait même accusé David Cameron de "porter atteinte aux perspectives de paix régionale". Selon le quotidien britannique The Times, les services de renseignements pakistanais (ISI) ont, par ailleurs, annulé une visite prévue en Grande-Bretagne...(lepoint)

Barack Obama annonce la fin de la 'mission de combat américaine' en Irak
Les forces combattantes américaines devraient avoir quitté l'Irak à la fin du mois. C'est, en substance, le message que veut faire passer lundi 2 août le président Barack Obama, lors d'un congrès d'anciens combattants handicapés à Atlanta (Géorgie). La Maison Blanche a diffusé à l'avance certains extraits du discours qu'il doit prononcer sur place, alors que l'Irak a connu en juillet un regain de violence. 'Lorsque j'étais candidat à la présidence, j'ai juré de mettre fin à la guerre en Irak de façon responsable. Peu après avoir pris mes fonctions, j'ai annoncé notre nouvelle stratégie pour l'Irak et une transition totale [du contrôle du pays] aux Irakiens. Et j'ai été clair sur le fait que, d'ici à la fin du mois d'août 2010, la mission de combat américaine en Irak serait terminée. Et c'est exactement ce que nous faisons, comme promis, conformément aux prévisions', doit notamment expliquer Barack Obama. Les déclarations de M. Obama interviennent alors que l'Irak vient de connaître en juillet son mois le plus meurtrier en deux ans, avec 535 morts, dont 396 civils dans des violences, selon les autorités irakiennes. Ce chiffre a été contesté par l'armée américaine, qui a évoqué '222 tués et 782 blessés'. En outre, les responsables politiques du pays n'ont toujours pas réussi à former un gouvernement, cinq mois après les élections législatives.(lemonde)

Source: Yahoo News

Victor Nouioua



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo