Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
24/11/2011 - 20:08

Le monstre double face

Le monstre double face; Meurtrier d'Agnès: le garçon aux deux personnalités; La famille d'Agnès fatiguée par l'exploitation de l'affaire par le gouvernement; Qui a tort, La justice ou le collège.



Notre revue de presse faits divers du 24 Novembre 2011

Le monstre double face
Meurtrier d'Agnès: le garçon aux deux personnalités
Un "garçon normal", gentil, intelligent, passionné d'informatique, qui a souffert de dyslexie mais qui a réussi à compenser... et en même temps monstre manipulateur, un animal à sang froid, pervers et compulsif. Les différents portraits de Mathieu, le meurtrier d'Agnès (13 ans), peignent une personnalité à deux facettes. "Une personnalité hors norme dans un cadre familial classique...", c'est comme ça qu'un magistrat, cité par Le Figaro, tente d'analyser le personnage. Par ses anciens camarades ou ses professeurs, il est parfois décrit comme un "garçon calme", voire "très sympa", ou alors comme un personnage "secret et solitaire", "mythomane".. (www.lepost.fr) Comme bien des violeurs ou des tueurs... Ils ressemblent à tout le monde mais pensent de travers.

La famille d'Agnès fatiguée par l'exploitation de l'affaire par le gouvernement
"Tout ça a pris la tournure la plus politicienne, qui ne nous intéresse pas, qui nous dépasse", a déclaré la mère d'Agnès, Paola Marin, citée par 20 Minutes. Une déclaration claire, pour exprimer sa "fatigue" face à l'exploitation politicienne du meurtre de sa fille. Un opportunisme dont se défend le gouvernement. (www.lepost.fr) C'est sûr, le gouvernement ne va pas dire qu'il fait mal les choses, selon lui la médiatisation de l'affaire doit avoir lieu, c'est tout ce qui lui importe.

Qui a tort? La justice ou le collège?
Plusieurs membres du gouvernement ont réagi suite aux déclarations des dirigeants du collège-lycée de Cévénol dans l'affaire du meurtre et du viol d'Agnès, avoué par un adolescent au lourd passé. La direction avait déclaré être sidérée et indignée de ne pas avoir été mise au courant par la justice du passé judiciaire de leur élève. De son côté, la mère d'Agnès pointe du doigt le collège qui "a fait une grosse erreur", selon elle. (www.lepost.fr) Surement les deux. La justice est coupable d'avoir laissé un psychopathe en totale liberté et le collège d'avoir accepté un garçon au passé si lourd.

Source: Yahoo News


Référencement Internet et création de sites Web ICI





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo