Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/01/2011 - 11:44

Le président turc: Sarkozy a une image faussée de la Turquie news Europe

Le président turc: Sarkozy a une image faussée de la Turquie - Italie: le ministre de la Culture survit à une motion de censure - Davos: Medvedev appelle à renforcer la lutte contre le terrorisme international - Belgique: nouvel échec des discussions pour former un gouvernement - La performance de BSkyB met la pression sur Rupert Murdoch - Les meilleures démocraties se trouvent au Danemark en Finlande et en Belgique - Un chef danois remporte le Bocuse d'Or de la gastronomie - L'UE octroie 35,6 millions d'euros aux victimes de Xynthia



Le président turc: Sarkozy a une image faussée de la Turquie news Europe
Le président turc: Sarkozy a une image faussée de la Turquie
Nicolas Sarkozy, qui est opposé à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, a une image de ce pays qui ne correspond pas à la réalité, estime le président turc Abdullah Gül. Ce dernier émet l'espoir dans une interview publiée jeudi dans Le Figaro que le président français se rendra compte de l'évolution de la Turquie lors de la visite qu'il effectuera à Ankara le 25 février dans le cadre de sa présidence du G20. "Je pense qu'il a une image de la Turquie qui ne correspond pas à la réalité", déclare-t-il. "Il est bon qu'il vienne se rendre compte de l'évolution qu'a connue la Turquie." Les négociations pour l'adhésion de la Turquie à l'UE ont débuté en 2005 mais elles progressent lentement, notamment en raison de la position d'Ankara sur la réunification de Chypre, dont les troupes turques occupent une partie du territoire. Mais un groupe de pays emmené par la France refuse aussi d'ouvrir les chapitres les plus importants de la négociation parce qu'ils réfutent l'idée d'une adhésion pleine et entière, proposant en lieu et place un partenariat privilégié. Pour Nicolas Sarkozy, la Turquie n'est pas un pays européen et son adhésion éventuelle sera soumise à un référendum qui risque de se traduire par un "non" selon tous les sondages. "Il est clair qu'on a mis des obstacles devant nous", souligne Abdullah Gül. "Mais le monde ne s'arrête pas à l'Union européenne. Le choix stratégique que nous avons fait en sa faveur ne nous empêche pas de développer les relations que nous avons établies partout dans le monde. (Reuters)

Italie: le ministre de la Culture survit à une motion de censure
Très critiqué pour de récents effondrements de vestiges sur le site archéologique de Pompéi, le ministre italien de la Culture Sandro Bondi a survécu mercredi à une motion de censure au Parlement. Présentée par l'opposition à la chambre basse, la motion de censure a été rejetée par 314 voix contre 292. En novembre, la Schola Armaturarum, l'un des édifices les plus emblématiques du site archéologique de Pompéi, s'était effondrée. Peu de temps après, un mur entourant un autre bâtiment antique avait en partie cédé. (AP)

Davos: Medvedev appelle à renforcer la lutte contre le terrorisme international
Dimitri Medvedev a jugé mercredi à Davos que les personnes à l'origine de l'attentat meurtrier de lundi à l'aéroport Domodedovo de Moscou voulaient "mettre la Russie à genoux" et décourager les investissements étrangers. Mais, a-t-il assuré, ils ont fait "un mauvais calcul". Le président russe, qui prononçait le discours inaugural du 41e Forum économique mondial (WEF) de Davos, a souligné que l'attentat "ne fait que renforcer notre détermination à trouver une protection efficace contre le terrorisme international". L'attentat de lundi a fait 35 morts et plus de 100 blessés dans le plus gros aéroport moscovite, menaçant d'effrayer les investisseurs en illustrant les problèmes de sécurité persistants en Russie. Le président russe a énuméré les raisons pour lesquelles les investisseurs devaient continuer à s'intéresser à la Russie, le plus grand pays du monde en superficie mais dont l'économie souffre de la corruption et la forte dépendance au pétrole et autres ressources naturelles. "Je suis convaincu que la démocratie continuera de se développer, grâce à la modernisation économique", a ajouté Dimitri Medvedev. Les critiques de la Russie venant du monde des affaires international sont parfois "méritées", a reconnu le président russe, mais d'autres sont erronées, selon lui. (AP)

Belgique: nouvel échec des discussions pour former un gouvernement
Après sept mois d'impasse, la paralysie politique se prolonge en Belgique. Le médiateur chargé par le roi Albert II d'aider à la formation d'un gouvernement a démissionné de ses fonctions après l'échec de la dernière série de discussions. Reçu mercredi par le monarque au château de Laeken, le conciliateur royal Johan Vande Lanotte "a demandé au roi d'être déchargé de sa mission", selon un communiqué de la monarchie. Le roi Albert II entamera jeudi ses consultations, précise le communiqué. La Belgique est sans gouvernement permanent depuis les élections législatives du 13 juin dernier. Les partis belges demeurent incapables de s'entendre sur la façon d'avancer vers davantage d'autonomie pour les six millions de Flamands néerlandophones et les 4,5 millions de wallons francophones du pays. (AP)

La performance de BSkyB met la pression sur Rupert Murdoch
Les profits de BSkyB ont bondi de 26% au premier semestre de son exercice décalé à la faveur d'une forte demande pour le haut débit, accentuant la pression sur Rupert Murdoch qui cherche à mettre la main sur l'intégralité du groupe via News Corp. Le dossier est suivi de près en Grande-Bretagne où l'on craint qu'un succès de Rupert Murdoch, déjà principal actionnaire de BSkyB, ne se traduise par une concentration excessive dans le secteur des médias. Le bénéfice d'exploitation ajusté de BSkyB est ressorti à 520 millions de livres (603 millions d'euros) au premier semestre à fin décembre, a fait savoir jeudi le groupe, numéro un de la télévision payante en Grande-Bretagne. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 500 millions. Le chiffre d'affaires semestriel a quant à lui progressé de 15% à 3,2 milliards de livres, un montant là encore légèrement supérieur aux attentes. L'action prenait 0,86% à 764 pence à 08h40 GMT. Au cours des trois mois à fin décembre, 140.000 nouveaux abonnés ont rejoint BSkyB, permettant au groupe de franchir le seuil de 10 millions de clients. L'activité s'est révélée exceptionnelle au premier semestre, avec des ventes record et une forte croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires, du bénéfice et du cash flow, a déclaré le directeur général Jeremy Darroch, dans un communiqué. (Reuters)

Les meilleures démocraties se trouvent au Danemark en Finlande et en Belgique
Un nouveau baromètre de la démocratie, élaboré par l'Université de Zurich et le Centre de recherches en sciences sociales de Berlin (WZB), montre l'évolution des trente meilleures démocraties du monde. C'est au Danemark, en Finlande et en Belgique que la qualité de la démocratie est la meilleure, tandis que cette qualité est la plus mauvaise en Grande-Bretagne, en France , en Pologne, en Afrique du Sud et au Costa Rica . Par ailleurs, ce baromètre ne met en évidence aucune crise de la démocratie. Les diagnostics d'une crise de la démocratie sont aussi anciens que la démocratie elle-même. Toutefois, il n'existait pas jusqu'ici d'instrument qui permette de mesurer systématiquement la qualité et la stabilité de la démocratie dans des pays fortement développés et industrialisés. L'Université de Zurich vient de présenter un baromètre de la démocratie qui a permis d'analyser l'évolution des aspects les plus importants des trente principales démocraties du monde depuis 1990. À l'aide de 100 indicateurs empiriques, ce baromètre évalue dans quelle mesure un pays se conforme aux trois principes démocratiques de liberté, d'égalité et de contrôle. La comparaison de trente démocraties établies, sur la période comprise entre 1995 et 2005 a révélé que le Danemark arrive en tête du classement, suivi par la Finlande et la Belgique. (Newswire)

Un chef danois remporte le Bocuse d'Or de la gastronomie
Un chef danois a décroché mercredi à Lyon le Bocuse d'Or, la plus prestigieuse récompense au monde décerné dans le domaine de la gastronomie, dans une atmosphère de finale de Coupe du monde de football. Les Bocuse d'or, sortes de Jeux Olympiques de la cuisine, font concourir pendant 5h35 exactement autour des fourneaux 24 jeunes chefs représentant 24 pays différents. Le lauréat est ensuite assuré d'une notoriété internationale. Agé de 36 ans, Rasmus Kofoed est chef et propriétaire du restaurant Géranium à Copenhague, décoré d'une étoile Michelin. Dans une ambiance survoltée avec groupes de supporters déchaînés dans les gradins usant des vuvuzelas sud-africaines et brandissant leurs drapeaux nationaux, les jeunes chefs se sont affrontés dans des cuisines alignées sur une scène. Malgré l'excitation ambiante, les stars et leurs équipes sont restés concentrés et imperturbables. Ils ont tous gagné durement leur participation au Bocuse d'Or, puisque cette finale fait suite à une série de présélections nationales et continentales. ls ont souvent préparé pendant une année cette épreuve finale, se retirant de leur vie professionnelle. Les Bocuse d'Or contraignaient cette année les participants à un exercice imposé autour de deux selles d'agneau d'Ecosse et une épaule d'agneau de même origine, d'une lotte entière avec sa tête, de quatre tourteaux vivants et de vingt langoustines. (Reuters)

L'UE octroie 35,6 millions d'euros aux victimes de Xynthia
Une subvention de 35,6 millions d'euros vient d'être octroyée par la Commission européenne aux départements français sinistrés par la tempête Xynthia, qui a fait 53 morts en février 2010. Elle contribuera à la remise en état des infrastructures de base, des dispositifs d'hébergement provisoire, des interventions des secours et au nettoyage des zones sinistrées, indique le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. Le préfet de Poitou-Charentes a été désigné pour coordonner ce programme au profit de l'ensemble des départements sinistrés par cette catastrophe, particulièrement la Vendée et la Charente-Maritime, précise-t-il dans un communiqué. La tempête Xynthia, et les inondations qu'elle avait provoquées dans la nuit du 27 au 28 février dernier, ont surtout touché le littoral de Vendée et de Charente-Maritime. Les 35,6 millions alloués aux départements français sont octroyés via le Fonds de Solidarité de l'Union Européenne. Des associations de victimes des inondations se sont battues, en vain jusqu'à présent, pour obtenir l'annulation des "zones noires" définies en Vendée après le passage de la tempête et entraînant l'expropriation des habitants. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités




Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar