Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
17/01/2009 - 13:55

Le salaire du P-DG de Valeo indigne l'Adam

En plein débat sur la rémunération des patrons, l'Association des actionnaires minoritaires (Adam) prend pour cible Thierry Morin, le P-DG de l'équipementier automobile Valeo, accusé de ne pas se conformer aux directives du Medef.



Le salaire du P-DG de Valeo indigne l'Adam
Dans un entretien publié ce samedi, la présidente de l'association, Colette Neuville, dénonce le salaire fixe de Thierry Morin, supérieur de 62% au salaire moyen des patrons du CAC - indice dont Valeo ne fait pas partie -, et un parachute doré particulièrement avantageux.

Alors que la rémunération fixe des dirigeants du CAC 40 s'élevait à 0,96 million en 2007, le P-DG de Valeo a, selon l'Adam, perçu 1,557 million d'euros, la disparition de ses bonus ayant été compensée par une hausse de la partie fixe de sa rémunération.

De plus, les conventions actuelles du groupe prévoient qu'il touche une indemnité même en cas de démission et dont le montant pourra représenter jusqu'à trois fois la dernière rémunération annuelle.

Or l'Association française des entreprises privées (Afep) et le Medef ont demandé que les parachutes dorés ne soient autorisés qu'en cas de départ contraint, avec des indemnités limitées à deux années de rémunération.

"Tout cela est inadmissible au regard de la crise sociale que traverse le groupe et de la contre-performance boursière de l'action, qui a été divisée par dix depuis 1998 et qui n'est plus qu'au quart de sa valeur la plus haute de 2007", dit Colette Neuville.

Elle demande en conséquence que le conseil d'administration et le comité des rémunérations fassent preuve d'une "extrême rigueur" dans l'application des recommandations du patronat.

Valeo vient d'annoncer une réduction de plus de 10% de ses effectifs dans le monde et est sous la pression de son principal actionnaire, le fonds américain Pardus, qui voudrait améliorer la rentabilité du groupe en le recentrant sur des activités clés. Interrogée par Le Parisien, la société n'a pas souhaité faire de commentaire.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo