Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
09/01/2012 - 12:33

Monde: conspiration pétrolière

Monde: conspiration pétrolière - L'embargo sur le pétrole iranien, 'une gesticulation diplomatique' de l'Europe - Les Coptes pris entre le sabre et le croissant - Le Nigeria et la menace d'une guerre civile.



Monde: conspiration pétrolière
L'embargo sur le pétrole iranien, 'une gesticulation diplomatique' de l'Europe
L'Union européenne semble prête à jouer son va-tout pour contraindre Téhéran à renoncer à son programme nucléaire. Alors que les Vingt-Sept doivent se réunir le 30 janvier pour évoquer le dossier iranien, le scénario d'un embargo européen sur les importations de pétrole iranien semble se confirmer. Une décision 'politiquement importante', mais dont les conséquences économiques devraient être faibles, selon Bernard Hourcade, directeur de recherche au CNRS. Quelles pourraient être les conséquences économiques en Europe d'un embargo sur le pétrole iranien ? Et en France ? Aujourd'hui, on estime la part de pétrole iranien importé par l'Union européenne à 5 ou 6 % du total de brut importé. Le marché européen est donc un marché mineur pour l'Iran. Paris par exemple n'achète que 3 % de son pétrole à Téhéran. Pour d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne et la Grèce, qui importent respectivement 13 %, 15 % et 30 % de leur pétrole depuis l'Iran, il faudra un peu plus de temps pour trouver des alternatives. Un délai d'environ six mois devrait être nécessaire pour que cet embargo soit opérationnel. Mais les conséquences économiques directes pour nous seront très limitées. L'Union européenne pourra combler rapidement le manque par du pétrole venu d'Arabie Saoudite ou d'Afrique. Décider d'un embargo européen aujourd'hui, c'est donc une décision de gesticulation diplomatique.(lemonde.fr) Si la part de marché que représente l'Europe pour Téhéran est importante, cela donneras encore plus de difficultés a l'Iran. De plus, je pense que l'Europe sait très bien que son embargo fera monter les prix du pétrole, c'est qu'elle veut donc que les prix monte et que la crise continue voire empire, elle veut donc affamer son peuple.

Les Coptes pris entre le sabre et le croissant
Les chrétiens d'Égypte dénoncent les promesses non tenues des militaires et craignent l'arrivée au pouvoir des islamistes. Les uns après les autres, les fidèles s'agenouillent et baisent avec ferveur les phalanges de l'évêque Kirolus. Comme chaque année, en ce jour de Noël, le chef du clergé copte de Naga Hamadi, ville de Haute-Égypte, à une centaine de kilomètres de Louxor, reçoit les familles de la communauté dans un monastère situé en rase campagne, protégé par de hautes murailles. L'homme d'église est entouré de notables locaux, musulmans et chrétiens confondus. «Vous pouvez voir que toute l'Égypte est là!», se félicite l'évêque. Assis à côté de lui, le chef de la police locale égrène son chapelet, signe de son appartenance à l'islam, le sourire ostensible. «La situation est tout à fait normale», assure l'officier. Près d'un an après la révolution, ces tentatives pour dissimuler les tensions confessionnelles ne suffisent plus à rassurer les Coptes de Naga Hamadi, qui représentent environ 30 % des 500.000 habitants de cette ville tristement célèbre depuis Noël 2010, où une fusillade avait coûté la vie à six Coptes et un policier musulman à la sortie de la messe.(lefigaro.fr) Quant l'officier de police affirme que la situation est tout à fait normale, il a raison dans le sens ou tout les Homme devraient comprendre qu'ils sont égaux, même devant leurs Dieux respectifs qui dispensent le même enseignement d'ailleurs.

Le Nigeria et la menace d'une guerre civile
Le plus peuplé des pays d'Afrique traverse une phase difficile. Dans ce pays, le Nigeria, l'un des plus prometteurs du continent, c'est synonyme de danger : ce géant pétrolier a déjà prouvé son aptitude à s'enfoncer dans de terribles guerres ethnico-religieuses. Hausse des prix du pétrole aidant, le Nigeria 160 millions d'habitants et le plus gros producteur d'hydrocarbures d'Afrique connaît une forte croissance : 8,4 % en 2011. Mais 2012 commence de manière inquiétante, sur fond de troubles sociaux et, plus grave peut-être, de menace de guerre civile. La journée du lundi 9 janvier devait être marquée par une grève générale dure, étendue à tout le pays. Elle a été décrétée par deux des plus grands syndicats nigérians. Ils protestent contre la décision du gouvernement du président Goodluck Jonathan de supprimer une importante subvention au secteur pétrolier. C'est une mesure de bonne gestion. Ladite subvention permet de diviser par deux le prix de l'essence, et profite le plus à une classe moyenne et supérieure qui roule souvent en grosse cylindrée.(lemonde.fr) Et si Pour les pays occidentaux, le pétrole nigérian était destiné à remplacer l'iranien, Ils pourraient effectivement projeter d'envahir le Nigeria pour se saisir du pétrole en prétextant la reforme du président Good-Luke Jonathan et la menace de guerre civil éthique qui pourrait se rependre a toute l'Afrique noire. Ainsi l'Occident s’ouvrirait définitivement les portes de l'Afrique.

Source: Yahoo actualités



Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo

 
cookieassistant.com