Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
26/12/2011 - 18:48

Monde: dialogue à couteaux tirés

Monde: dialogue à couteaux tirés - Russie: quelles mobilisations pour les anti-Poutine? - Boko Haram, la secte islamiste qui sème la terreur au Nigeria - En Syrie, vaste offensive de l'armée à Homs avant l'arrivée des observateurs.



Monde: dialogue à couteaux tirés
Russie: quelles mobilisations pour les anti-Poutine?
Depuis la manifestation géante de samedi à Moscou, le pouvoir de Vladimir Poutine révèle ses premières failles. Certains soutiens s'éloignent même du Premier ministre et appellent à un changement démocratique. En Russie, les opposants ne désarment pas. Le succès des manifestations de samedi contre les fraudes électorales -de 73 000 à 120 000 personnes ont défilé, selon la presse- incite à battre le fer tant qu'il est chaud. Ce lundi, une centaine de partisans de Sergueï Oudaltsov et des leaders de l'opposition comme Alexeï Navalny et Garry Kasparov se sont rassemblés devant le tribunal Tverskoï de Moscou pour exprimer leur soutien à l'opposant condamné dimanche à dix jours de prison. Une demande d'autorisation de manifestation pour demander la libération du leader du Front de gauche a été déposée pour le 29 décembre. En revanche, aucune date précise n'a été déterminée pour la prochaine manifestation unitaire, les opposants indiquant simplement qu'elle aurait lieu après la période des fêtes en Russie (1er au 10 janvier 2012). Reste que depuis samedi, c'est bien le pouvoir de Vladimir Poutine lui-lême qui est désormais contesté. Ebranlé, le régime pourra-t-il éviter de concéder un changement démocratique?(l'express.fr) Si Poutine démissionne laintenant, il ne peut espérer retrouver un influence conséquente qu'après les élections présidentielles, mais uniquement si son parti remporte assez de sièges. S'il ne démissionne pas, peut-on attendre un printemps russe?

Boko Haram, la secte islamiste qui sème la terreur au Nigeria
La secte islamiste qui a revendiqué ce week end une série d'attentats au Nigeria est de plus en plus liée à la branche maghrébine d'Al-Qaïda. Une secte née après le 11 septembre 2001 Boko Haram a été fondé en 2002 par l'imam Mohammed Yusuf, à Maiduguri, dans l'État de Borno, au nord-est du Nigeria. Alors que le sud de ce pays - qui est avec plus de 160 millions d'habitants le plus peuplé d'Afrique - est à dominante chrétienne, le nord est à majorité musulmane. Cette secte prône l'instauration d'un émirat islamique au Nigeria, avec une stricte application de la charia. De fait, les militants de Boko Haram, qui signifie «l'éducation occidentale est un péché» en langue haoussa, se réclament des talibans afghans. A ses débuts, le groupe est essentiellement composé de diplômés de l'université et de personnes ayant rompu avec leur milieu social d'origine, classe aisée ou classe moyenne. Quelque 200 personnes établissent un camp près de la frontière avec le Niger, dans le village de Kanamma, dans l'État de Yobe , dans le nord-est du pays. A partir de cette base, ils commencent à lancer des attaques sur les postes de police, à tuer des policiers et voler des munitions.(lefigaro.fr)

En Syrie, vaste offensive de l'armée à Homs avant l'arrivée des observateurs
La France a demandé lundi aux autorités syriennes de permettre dès lundi après-midi aux observateurs de la Ligue arabe de se rendre dans la ville de Homs, où les forces de sécurité ont lancé une offensive majeure contre le quartier de Baba Amro. Au moins 15 civils ont été tués lundi dans ce quartier sunnite opposé au régime de Bachar al-Assad à Homs, dans le centre de la Syrie, selon un nouveau bilan donné par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Sept civils ont péri dans d'autres quartiers de Homs (centre), selon la même source qui cite des militants sur place, et une femme a été tuée à Talbissé, près de Homs. «Alors que la répression n’a fait que s’accentuer en Syrie au cours des dernières semaines, les autorités de Damas doivent impérativement permettre, conformément au plan de la Ligue arabe, l’accès dès cet après-midi des observateurs à la ville de Homs, où les violences sont particulièrement sanglantes», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.(libération.fr) Pourquoi la France a-t-elle pris la parole dans cette affaire qui concernait la ligue arabe? Nicolas Sarkozy tient donc tant à faire parler de lui? Manœuvre électorale?

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar