Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
10/05/2012 - 22:12

Monde: l'Algérie et la Grèce

Revue de presse monde du 10 mai 2012

Monde: l'Algérie et la Grèce - L'épave du Soukhoï disparu en Indonésie a été repérée - Le scepticisme, principal défi des législatives en Algérie - La Grèce aux abois cherche une solution politique.



Monde: l'Algérie et la Grèce
L'épave du Soukhoï disparu en Indonésie a été repérée
L'épave pulvérisée du Superjet 100 de l'avionneur russe Soukhoï, disparu mercredi 9 mai lors d'un vol de démonstration au-dessus de Djakarta, a été repérée jeudi dans une région montagneuse au sud de la capitale indonésienne, laissant peu d'espoir de retrouver des survivants parmi la cinquantaine de personnes qui se trouvaient à bord. 'Des airs, le pilote [d'un hélicoptère de secours] a repéré des débris et il a aperçu le logo de Soukhoï', a indiqué un responsable de l'Agence nationale des secours (SAR). 'Nous avons repéré les débris à l'endroit où nous avions perdu contact avec l'appareil', près de Cijeruk, dans la région du mont Salak, un volcan qui culmine à 2 211 mètres d'altitude. DES RECHERCHES AU SOL DIFFICILES. 'Les débris ont été retrouvés à environ 1 800 mètres d'altitude' sur le flanc du volcan, a précisé le lieutenant colonel Mukhlis, qui prend part à la supervision des opérations. Des photographies aériennes des services de secours montrent des débris de l'appareil, accrochés à des arbres et à des rochers situés sur une paroi montagneuse très abrupte, semblant suggérer que l'avion a heurté la montagne de plein fouet. Aucun signe de vie n'a été décelé, ont indiqué les secours.(lemonde.fr) Dans ces cas là, seul l'espoir peut nous sauver.

Le scepticisme, principal défi des législatives en Algérie
Les Algériens ont voté en rangs clairsemés jeudi pour renouveler leur Parlement, manifestant leur scepticisme face à la volonté des autorités de faire de ce scrutin une étape marquante de la démocratisation de la vie politique. Le taux de participation s'établit à 34,95% à trois heures environ de la fermeture des bureaux de vote, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, à la télévision. "Les gens sont heureux. Nous espérons que ce sera une fête", a ajouté le ministre. Jeudi a été déclaré jour férié pour encourager les électeurs à se déplacer. Les diplomates s'attendent à un taux de participation comparable à celui des élections de 2007 (35%). En l'absence de sondages de sortie des urnes, les premiers résultats ne sont pas attendus avant vendredi. Un journaliste de Reuters est resté 45 minutes devant un bureau de vote de Bab el Oued, un quartier populaire d'Alger, sans voir un seul électeur se présenter. Dans deux autres bureaux, 10% environ des inscrits avaient voté jusqu'au milieu de l'après-midi.(frr.reuters.com) Ces élections m'ont l'air plus que difficiles.

La Grèce aux abois cherche une solution politique
L'explosion du chômage, les caisses vides de l'État et la peur d'une sortie de l'euro poussent au retour à la raison. Les représentants des comités olympiques grec et britannique ont accueilli avec le sourire, jeudi, les officiels qui se sont rendus à Olympie, dans le Péloponnèse, pour l'allumage de la flamme olympique. Mais la crise politico-économique qui pèse sur la Grèce a terni la cérémonie, célébrée selon le culte antique et retransmise dans le monde entier. Au même moment, à Athènes, les partis politiques grecs continuaient à se passer le témoin du pouvoir exécutif comme une patate chaude. Après Antonis Samaras, dirigeant de la Nouvelle Démocratie (ND, droite), et Alexis Tsipras, de la coalition de gauche radicale Syriza, c'est au tour d' Evangelos Venizélos , le dirigeant du Pasok, socialiste, de tenter sa chance pour former un gouvernement de coalition. «Cette mission est des plus difficiles parce que le Pasok incarne la crise économique en Grèce. C'est le parti qui a entériné la tutelle budgétaire du pays par l'UE et le FMI. Même si l'intention était bonne, il aurait fallu faire plus de réformes», estime Vassilis Daskalopoulos, politologue. Le scrutin de dimanche dernier était un vote punitif Aujourd'hui en Grèce, dix personnes perdent leur emploi chaque jour. Les chiffres du chômage explosent et touchent 21,7 % de la population active (53,8 % des jeunes).(lefigaro.fr)  Espérons que le pouvoir ne se retrouva pas à l'extrême droite.

source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Magesta Limited




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo

 
cookieassistant.com