Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
02/01/2012 - 20:06

Monde: les fantômes du perché

Monde: les fantômes du perché - Libye: panique après la réapparition de Kadhafi à la télé - Des milliers d'habitants fuient les combats au Soudan du Sud - Russie : le retour du 'niet'.



Monde: les fantômes du perché
Libye: panique après la réapparition de Kadhafi à la télé
Le 30 décembre 2011, la voix de Mouammar Kadhafi est venu hanter les esprits en Libye. La principale chaîne de propagande du temps du Guide libyen, Al-Jamahiriya, a de façon inattendue repris ses émissions sur le satellite égyptien Nilesat. Al-Jamahiriya avait pourtant cessé d'émettre fin août lors de la libération de Tripoli. Elle est réapparue sous une nouvelle fréquence en diffusant des discours et des chansons à la gloire du leader déchu tué en octobre dernier à Syrte, sa ville natale. Quelle surprise ne fût pas celle des autorités libyennes que de constater que la chaîne émettait de nouveau depuis l'Egypte voisine. Une diffusion qui a provoqué la colère des anciens combattants rebelles, qui ont menacé les autorités égyptiennes de représailles. «La diffusion de cette chaîne doit cesser immédiatement»a indiqué Abdallah Naker, chef milicien qui dirige le Conseil révolutionnaire de Tripoli ou Conseil des thowars -qui regroupe plusieurs brigades des ex-rebelles ayant combattu le régime de Mouammar Kadhafi-, lors d'une conférence de presse dans les faubourgs de la capitale libyenne. «Nous sommes prêts à prendre toutes les mesures, y compris la fermeture de la frontière, l'expulsion des Egyptiens, la fermeture de l'ambassade et du consulat d'Egypte», a-t-il ajouté.(slate.fr) Ce ne peut-être qu'une mauvaise blague de la part de fanatiques. Je ne pense pas qu'un égyptien ou un organisme égyptien provoque les nouvelles autorités libyennes, a moins d'avoir un commanditaire qui ait intérêt à voir de nouvelles tensions aussi futiles qu’elles soient.

Des milliers d'habitants fuient les combats au Soudan du Sud
Des dizaines de milliers de personnes ont fui les violences tribales au Soudan du Sud, dans une région frontalière, ont fait savoir lundi les Nations unies. Le Soudan du Sud a accédé officiellement à l'indépendance début juillet, conformément à un accord de paix conclu en 2005 avec Khartoum pour en finir avec des décennies de guerre civile. Le nouveau pays, enclavé, a du mal depuis lors à se doter d'institutions solides et à faire cesser les violences tribales et les attaques de mouvements rebelles, qui ont fait des milliers de morts. Lundi, 6.000 membres armés de la tribu Lou Nuer ont attaqué la ville de Pibor, dans l'Etat de Jonglei, dans l'est du pays, après plusieurs journées d'affrontements avec la tribu rivale Murle provoqués par des vols de bétail, a-t-on déclaré de source proche des Nations unies. Selon Lise Grande, coordinatrice de l'Onu pour le Soudan du Sud, des dizaines de milliers de civils ont fui Pibor et d'autres localités de la région afin d'échapper aux violences. "Nous craignons pour leur condition. Ils sont privés d'eau, d'abris et de vivres. Ils se cachent dans la brousse. Je pense qu'ils sont entre 20.000 et 50.000. Cela reste une estimation", a-t-elle dit à Reuters.(fr.reuters.com) Perché de mon haut observatoire de la stupidité humaine situé quelque part sur cette terre, ben oui moi aussi j'y suis. Je ne peux que me demander pourquoi nous n'avons pas aboli les frontières, au moins en Afrique là où c'est le plus logique car toutes les ethnies sont représentées sous différents noms dans des pays voisins les uns des autres.

Russie : le retour du 'niet'
Vladimir Poutine n'est pas encore installé au Kremlin pour son troisième mandat que déjà le ton s'est durci. Certes, la Russie a étonné, jeudi 15 décembre, en dévoilant, après neuf mois d'impasse, le texte d'une résolution condamnant la violence perpétrée en Syrie 'par toutes les parties, y compris l'usage de la force par les autorités syriennes'. Pour Moscou, ce sursaut est guidé par un pragmatisme de dernière minute car, à l'évidence, les jours du régime syrien sont comptés. Les discutions sur la Syrie ne font que commencer, mais le porte-avions russe Amiral-Kouznetsov continue de mouiller au large de Tartous, la base navale russe en Syrie. Il a été envoyé récemment en Méditerranée 'pour éviter au président honni de l'Occident, Bachar Al-Assad, une répétition du scénario libyen', selon le magazine russe The New Times. Moscou a dépêché à Damas, en novembre 2011, le patriarche Kirill, qui ne manqua pas de louer 'le grand esprit de tolérance de la société syrienne'. Pendant la visite du chef religieux orthodoxe, quarante personnes furent tuées au cours d'affrontements. Les troubles en Syrie font les beaux jours du complexe militaro-industriel. Ainsi, au début de décembre, Moscou a livré à Damas des missiles de croisière, une livraison prévue dans le cadre d'un contrat conclu en 2007, mais sans cesse reportée depuis lors.(lemonde.fr) Contre l'impérialisme américain, il ne reste en effet plus qu'à empêcher cette nouvelle forme de colonisation que les "révolutions" du printemps arabe on laissé faire.

Source: Yahoo actualités

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar