Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
02/02/2011 - 12:51

Monde: un puissant cyclone s'approche du nord-est de l'Australie et autres infos

Un puissant cyclone s'approche du nord-est de l'Australie - Les annonces de Moubarak vont dans le bon sens estime l'UE - Une grosse tempête frappe le Middle West américain - Clinton prône la solution de l'OEA dans l'impasse haïtienne - Mauritanie: trois terroristes présumés tués dans l'explosion d'un véhicule piégé - Les fuites d'Al-Jazira creusent les dissensions interpalestiniennes - Promesse d'élections municipales en Cisjordanie - Appels à manifester en Syrie sur les réseaux sociaux



Monde: un puissant cyclone s'approche du nord-est de l'Australie et autres infos
Un puissant cyclone s'approche du nord-est de l'Australie
Des milliers de personnes ont fui leurs habitations pour se réfugier dans des abris, mercredi dans le nord-est de l'Australie, à l'approche du plus puissant cyclone de l'histoire du pays, qui menace une série de stations touristiques échelonnées sur le littoral. La police a été contrainte de refouler certaines personnes affluant vers des abris qui affichaient déjà complet, et des ingénieurs ont averti que même les maisons "à l'épreuve des cyclones" risquaient d'être dévastées par les vents de l'ouragan Yasi, qui devraient souffler à 300 km/h lorsqu'il abordera les côtes dans les heures à venir. "Nous sommes confrontés à une tempête aux proportions catastrophiques", a déclaré Anna Bligh, Premier ministre de l'Etat du Queensland, alors que Yasi venait d'être classé dans la catégorie 5, la catégorie la plus élevée sur l'échelle de dangerosité de Saffir-Simpson. "Il faut maintenant que tout déplacement et toute évacuation cesse", a-t-elle instamment recommandé, en précisant que 10.680 personnes avaient afflué jusqu'à présent dans des centres d'évacuation. Plus de 400.000 personnes vivent sur la trajectoire prévue du cyclone, où se trouvent les villes de Cairns (100.000 habitants), Townsville (130.000 habitants) et Mackay (67.000 habitants). Sur cette trajectoire se trouvent aussi nombre de stations balnéaires et la grande barrière de corail. (Reuters)

Les annonces de Moubarak vont dans le bon sens estime l'UE
L'Union européenne a estimé mercredi que la décision du président égyptien Hosni Moubarak de ne pas briguer un nouveau mandat allait dans la bonne direction. Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré que l'UE était prête à soutenir le peuple égyptien dans sa quête d'un avenir meilleur. "L'UE appelle à une transition en bon ordre via un gouvernement élargi, qui conduise à un processus réel de réformes démocratiques importantes, en conformité avec la loi, les droits de l'homme et les libertés fondamentales", a-t-elle déclaré. (Reuters)

Une grosse tempête frappe le Middle West américain
Une grosse tempête hivernale s'étendant du Nouveau-Mexique au Maine a frappé mardi le Middle West américain et les spécialistes prédisent que le pire est à venir alors que la tempête se dirige vers le nord-est. La tempête, accompagnée de vents violents, de neige et de pluies verglaçantes, devrait affecter le tiers de la population des Etats-Unis. Elle rend difficile les déplacements et des milliers de vols ont dû être annulés. Des avis de tempête ont été lancés dans 30 Etats et des avis de tempête de neige dans huit Etats: l'Illinois, l'Iowa, l'Indiana, le Kansas, le Michigan, le Missouri, l'Oklahoma et le Wisconsin. Des chutes de neige modérées à fortes de 20 à 28 cm sont attendues dans le centre et le nord du Middle West, la neige pouvant atteindre par endroits 50 cm. A Chicago, il pourrait tomber jusqu'à 60 cm de neige. Dans le Nord-Est, déjà frappé par des averses de neige fondue, la tempête pourrait déverser entre 30 et 40 cm de neige sur Boston, entre mardi et mercredi. (Reuters)

Clinton prône la solution de l'OEA dans l'impasse haïtienne
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a exhorté les dirigeants haïtiens à adopter la solution proposée par l'Organisation des Etats américains (OEA) pour régler le différend électoral menaçant la stabilité du pays. Hillary Clinton est arrivée à Port-au-Prince pour des discussions avec le président sortant René Préval et avec les principaux candidats à la présidence. Elle a expliqué que Washington souhaite que les autorités haïtiennes appliquent les recommandations de l'OEA selon lesquelles Jude Célestin, candidat soutenu par Préval, devrait être écarté du second tour au profit de Michel Martelly, chanteur populaire que des résultats préliminaires controversés créditaient de seulement 7.000 voix de moins que Célestin. Le second tour opposerait ainsi l'ancienne première dame, Mirlande Manigat, arrivée en tête du premier tour, à Michel Martelly. Outre les Etats-Unis, les Nations unies et les principaux donateurs occidentaux tels que la France, la Grande-Bretagne et l'Union européenne, se sont déclarés favorables à la proposition de l'OEA. Mais en dépit de ces pressions internationales et de la décision du parti au pouvoir, Inite, de retirer sa candidature, Célestin ne s'est pas officiellement retiré de la course. Le Conseil électoral provisoire haïtien a dit qu'il annoncerait mercredi les résultats des élections. L'annonce le mois dernier des résultats préliminaires avait provoqué des émeutes de partisans de Martelly qui dénonçaient des fraudes. (Reuters)

Mauritanie: trois terroristes présumés tués dans l'explosion d'un véhicule piégé
Les forces de sécurité mauritaniennes ont ouvert le feu tôt mercredi matin sur un véhicule chargé d'explosifs qui fonçait dans la capitale Nouakchott, a-t-on appris de source militaire mauritanienne. Trois terroristes présumés ont été tués dans l'explosion qui a suivi et huit soldats blessés. Les autorités surveillaient le véhicule suspect et deux autres voitures depuis leur entrée dans le pays, vendredi, depuis le Mali, a rapporté le colonel Mohamed Ould Ahmed à l'Associated Press. Le véhicule Toyota Land Cruiser transportait plus d'une tonne d'explosifs et se dirigeait vers des bâtiments militaires et gouvernementaux quand les forces de sécurité ont décidé d'ouvrir le feu, selon le colonel. Une énorme explosion a secoué le quartier de Ryad vers 3h du matin. "Le véhicule transportait trois terroristes qui tentaient de s'infiltrer dans la capitale en lançant une attaque suicide", a précisé le colonel en ajoutant que huit soldats avaient été blessés. (AP)

Les fuites d'Al-Jazira creusent les dissensions interpalestiniennes
Si la perspective d'un accord de paix au Proche-Orient semblait déjà éloignée, elle paraît encore plus improbable depuis la publication de documents confidentiels par la chaîne Al-Jazira. Des révélations qui creusent en outre encore plus le fossé entre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Hamas. Al-Jazira a diffusé la semaine dernière des archives sur les pourparlers de paix de ces dernières années, selon lesquelles Mahmoud Abbas aurait accepté d'importantes concessions sur deux points cruciaux des négociations avec Israël: Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens.
Les révélations de la chaîne qatarie ont eu pour effet d'éroder la crédibilité d'Abbas auprès de son peuple, et de renforcer la fracture entre le président palestinien et le Mouvement de la résistance islamique (Hamas), au pouvoir dans la bande de Gaza. Les documents révélés affirment également qu'il n'y pratiquement aucune chance de voir un accord entre Abbas et l'actuel Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou sans une intervention plus énergique des Etats-Unis. Sur le fond, les fuites n'apportent pas grand-chose de nouveau. Les Palestiniens veulent un Etat constitué par la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est, et sont prêts à des concessions sur le tracé de la frontière pour permettre à Israël de garder certaines colonies juives. En 2008, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a demandé 6,3% de la Cisjordanie pour garder de grandes implantations, selon des extraits de ses mémoires publiés vendredi. En échange, il a proposé à Abbas des terres israéliennes d'une surperficie équivalente dans le cadre d'un accord incluant Jérusalem-Est. De son côté, le président palestinien a proposé d'échanger 1,9% de la Cisjordanie, et était prêt à laisser à Israël la quasi-totalité des enclaves juives de la partie orientale Jérusalem construites après 1967. (AP)

Promesse d'élections municipales en Cisjordanie
L'Autorité palestinienne a annoncé mardi son intention d'organiser "dès que possible" des élections municipales en Cisjordanie. Cette annonce-surprise semble intervenir dans le cadre de la peur de la contagion qui s'est emparée de nombre de gouvernements du monde arabe à la légitimité contestable, face aux exemples tunisien et égyptien. L'Autorité palestinienne n'a pas organisé d'élections depuis 2006, le président et les membres du Parlement étant restés en fonctions après l'expiration normale de leurs mandats. Le mandat présidentiel de quatre ans d'Abbas est arrivé à expiration en 2009, mais a depuis été prolongé indéfiniment. Celui du parlement a expiré en 2010, mais il est toujours en place. Le président Mahmoud Abbas a annulé des élections locales en Cisjordanie en 2009, car son mouvement, le Fatah, risquait de perdre un nombre important de sièges cruciaux. Le gouvernement du Premier ministre Salam Fayyad a donc annoncé mardi que la date pour un nouveau scrutin local serait précisée lors du prochain conseil des ministres, sans doute la semaine prochaine. Si le gouvernement Fayyad a dit espérer pouvoir organiser les élections tant en Cisjordanie que dans la Bande de Gaza, le Mouvement de la résistance islamique (Hamas), qui a pris le pouvoir dans le petit territoire côtier en 2007, lui récuse tout droit de les organiser. "Des élections devraient intervenir après la réconciliation, dans le cadre de cette réconciliation", a jugé le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum. Avant ce mardi, les responsables de Cisjordanie soutenaient également ne pouvoir organiser d'élections tant que les deux territoires palestiniens resteraient divisés. (AP)

Appels à manifester en Syrie sur les réseaux sociaux
A leur tour, emboîtant le pas aux Tunisiens et Egyptiens, des Syriens ont commencé à appeler à une "journée de la colère" à Damas à la fin de la semaine, via les réseaux sociaux sur Internet. Sur Facebook, la principale page appelant les Syriens à réclamer des réformes fixe la date des vendredi 4 et samedi 5 février, pour "mettre fin à l'état d'urgence et à la corruption en Syrie". Le nombre de personnes ayant rejoint les appels à manifester sur Facebook et Twitter reste relativement restreint, et certains se trouveraient en dehors du pays. Plus de 2.500 personnes ont rejoint la page Facebook appelant à manifester, l'interdiction du réseau social en Syrie rendant compliquée l'organisation de manifestations par ce biais. (AP)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo