Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
19/03/2012 - 21:22

Moscou favorable à l'humanitaire en Syrie

Revue de presse monde du 19 mars 2012

Moscou favorable à l’humanitaire en Syrie - Moscou favorable à des "pauses" humanitaires en Syrie - La CPI et le cas Lubanga - Macky Sall: «Nous ne serons pas responsables de la violence, mais nous y répondrons».



Moscou favorable à l'humanitaire en Syrie
Macky Sall: «Nous ne serons pas responsables de la violence, mais nous y répondrons»
Macky Sall affrontera Abdoulaye Wade, le président sortant, lors du deuxième tour de l'élection présidentielle le 25 mars prochain. Mathématiquement, avec 26% des suffrages lors du premier tour et le ralliement de Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng, qui ont réuni 13 et 11% des voix, le candidat de l'Alliance pour la république (APR) est le mieux placé pour gagner, mais il n'exclut aucune hypothèse… Comment se passe la campagne? Elle se passe très bien au plan populaire, mais elle est très éprouvante au plan physique. Ce lundi, je suis enroué et fatigué, mais si je tiens, c'est grâce à l'engouement populaire, qui me porte et me réconforte. C'est important pour vous de rencontrer les différents acteurs de la société civile sénégalaise, comme vous l'avez fait ce lundi durant plus de deux heures avec les professionnels de santé? Oui, il faut aller à la rencontre de la population sénégalaise car c'est elle qui permet de comprendre où doivent se situer les priorités du pouvoir. Je prends beaucoup de temps pour le faire, et, ces dernières semaines, j'ai rencontré les professionnels de l'éducation, de l'artisanat... Et je pense que c'est ce qu'il y a de plus instructif.(20minutes.fr)Pour moi lorsque l'on répond à la violence par la violence, on est responsable de sa propre violence.

Moscou favorable à des "pauses" humanitaires en Syrie
La Russie soutient l'idée de mettre en place des cessez-le-feu quotidiens en Syrie afin de fournir une aide humanitaire aux populations civiles, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères. Moscou, allié traditionnel de Damas, a promis de promouvoir cette proposition auprès des autorités syriennes, a déclaré le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Jakob Kellenberger après un entretien avec le ministre Sergueï Lavrov. Le chef de la diplomatie russe a "clairement approuvé et soutenu" le projet d'un arrêt quotidien des hostilités pendant deux heures afin de permettre des opérations de secours d'urgence, a assuré le chef du CICR dans la capitale russe. Ce qu'a confirmé un communiqué du ministère diffusé par la suite: "Les parties appellent le gouvernement syrien et tous les groupes armés à accepter sans délai des pauses humanitaires quotidiennes."(fr.Reutrs.com) Tout ce que souhaite la Russie, c'est éviter l'ingérence.

La CPI et le cas Lubanga
Neuf ans après son installation, la Cour pénale internationale (CPI) a rendu mercredi dernier -le 14 mars- le premier jugement de son histoire. En présence de l'actrice Angelina Jolie, le tribunal de La Haye a reconnu le chef milicien Thomas Lubanga, 51 ans, " coupable des crimes de conscription et d'enrôlement d'enfants de moins de 15 ans ", contraints de " participer à un conflit armé ". Allusion à l'épouvantable guerre qui ensanglanta l'Ituri, causant la mort d'environ 60000 civils depuis 2009. Enjeu central de ce carnage attisé par les antagonismes ethniques : les richesses naturelles de cette province du nord-est de la République démocratique du Congo, ou RDC, à commencer par ses mines d'or. Reste à connaître la nature exacte de la peine, qui sera prononcée " ultérieurement ". Une certitude : le fondateur de l'Union des patriotes congolais (UPC) et ex-commandant des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) écopera, de l'aveu même du procureur Luis Moreno-Ocampo, d'une sentence " proche du maximum " encouru, soit trente années de réclusion.(l'express.fr) Le Congo est un pays où la terre est riche, nous pouvons donc facilement imaginer que quelqu'un de particulièrement avare et cruel fasse la guerre pour cela.

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo