Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
07/08/2009 - 15:43

Pas de renvoi du second procès Politkovskaïa en Russie

Un tribunal militaire russe a refusé vendredi le renvoi du second procès de trois suspects dans l'assassinat en 2006 d'Anna Politkovskaïa, qui aurait pu permettre de juger à la fois les exécutants et les commanditaires du crime.



La famille de la victime, qui avait fait cette demande avec l'appui du ministère public et des avocats des accusés, a annoncé qu'elle allait faire appel de cette décision.

"Nous allons faire appel de cette décision étrange du tribunal militaire. Tout le monde était favorable à un complément d'enquête", a déclaré à Reuters par téléphone le fils de la journaliste, Ilya.

"Nous voulons que l'enquête se poursuive et qu'ensuite il y ait un procès pour tous ceux qui sont impliqués, du tueur à la personne qui a vraiment ordonné le meurtre", a-t-il ajouté.

Les avocats de la famille avaient demandé au juge de renvoyer le dossier au parquet pour complément d'information, estimant que ce nouveau procès n'était qu'une perte de temps car il n'y a pas eu de nouvelles investigations susceptibles d'apporter des éléments nouveaux au dossier.

Seuls inculpés dans cette affaire, les trois hommes avaient été acquittés en février dernier faute de preuves, à l'issue d'un procès bâclé, selon les amis de la journaliste.

Il s'agit de deux Tchétchènes, les frères Djabraïl et Ibragim Makhmoudov, accusés d'avoir organisé la surveillance de la victime, et d'un ancien responsable de la police, Sergueï Khadjikourbanov, soupçonné d'avoir planifié l'assassinat.

Anna Politkovskaïa, dont les reportages sur les violations des droits de l'homme et la corruption en Tchétchénie dérangeaient le Kremlin, a été assassinée le 7 octobre 2006 dans son immeuble à Moscou. Elle était âgée de 48 ans.

Roustan Makhmoudov, considéré par les procureurs comme celui qui a appuyé sur la détente, est en fuite et aucun commanditaire n'est poursuivi.

Le premier jugement a été cassé en juin par la Cour suprême. Le second procès se tient toujours sous juridiction militaire mais avec un nouveau juge et un nouveau jury.

Le Kremlin a démenti toute implication dans ce crime, affirmant que l'affaire avait été montée pour tenter de jeter le discrédit sur le pouvoir en Russie.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise