Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Faits Divers - Société
10/10/2014 - 00:05

Pavlok, le bracelet connecté qui vous sanctionne

Non, ce n'est pas un bracelet électronique et personne ne vous condamnera à le porter. Si vous êtes velléitaire, si vous remettez toujours à demain, voilà un bracelet qui va vous apprendre à changer de comportement. Comme si on n'en avait déjà pas assez des reproches que l'on se fait, du regard désabusé de notre conjoint(e), des remarques acides de nos collaborateurs ou de notre belle-mère. Maintenant, on va pouvoir tranquillement s'auto-flageller en enfilant le bracelet Pavlov, pardon: Pavlok.



L'univers sombre du site Internet de Pavlok
L'univers sombre du site Internet de Pavlok
Imaginez que votre corps reçoive une décharge électrique à chaque fois que … dès que vous avez envie de … C'est vous qui décidez des sanctions que vous allez vous infliger pour vous guérir de ce que vous considérez comme un défaut. Au nom de quelle morale? Au nom de quels interdits? Ce seront les interdits que vous vous fixerez individuellement. Bon, tout le monde se donne des défis. Ce seront, en tout cas, les interdits rendus possibles par Pavlok, les interdits de tout le monde, des interdits uniformisés. La schlague.
J'ai beau tourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas en quoi ce bracelet connecté représente un progrès. C'est, au contraire, une aliénation qui s'ajoute à toutes celles que l'on subit déjà, de plus ou moins bon gré, pour être de bons outils de production. Les robots, inéluctablement, nous libèreront du travail: Pavlok tombe à point.
Si je porte ce bracelet, est-ce que je deviendrai top-model? Est-ce que j'obtiendrai le prix Nobel? Non, très probablement non. En revanche, si je n'ai pas un jugement aigu, je vais pouvoir m'astreindre à quelque chose sans me demander si cela correspond à mes aspirations véritables.
D'accord, il suffit de retirer Pavlok pour ne plus le subir. Cela me fait penser à Amy, dont je suis tombé amoureux au lycée, je lai croisée l'autre jour. On a bavardé. Quand on s'est quittés, il y avait comme un regret dans ses yeux. Est-ce que Pavlok aurait pu m'aider à lui dire que je n'ai jamais rencontré une fille aussi sympa qu'elle?

Jacquot




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo