Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
14/04/2008 - 09:44

Pennsylvanie: Obama répond à Clinton


Dimanche, le démocrate Barack Obama a accusé ses rivaux dans la course à la présidence américaine d'avoir joué sur ses mots à des fins politiques, en le qualifiant d'élitiste sur l'"Américain moyen".



"Je suis le premier à reconnaître que certains des mots que j'avais choisis étaient mal choisis", a dit le sénateur de l'Illinois à des sidérurgistes, en Pennsylvanie, où ont lieu dans huit jours, le 22 avril, les prochaines primaires.

"Ils (ces mots) pouvaient être mal interprétés. Ils étaient à même d'être déformés. Et je le regrette, je le regrette profondément".

Mais, a-t-il ajouté, "Il semble que certains ont fait là de la politique politicienne".

Les propos au coeur de la polémique ont été tenus par le sénateur de l'Illinois le week-end dernier lors d'une réunion de collecte de fonds à San Francisco. La presse n'était pas conviée à cette rencontre mais une vidéo pirate y a été réalisée puis diffusée.

"Vous allez dans certaines petites villes de Pennsylvanie où, comme dans beaucoup de petites villes du Middle West, les emplois ont disparu depuis maintenant 25 ans et n'ont été remplacés par rien d'autre", avait déclaré Obama.

"Et il n'est pas surprenant qu'ils deviennent pleins d'amertume, qu'ils s'accrochent aux armes à feu ou à la religion, ou à leur antipathie pour ceux qui ne sont pas comme eux, ou encore à un sentiment d'hostilité envers les immigrants", ajoutait-il.

POUR CLINTON, OBAMA "MÉPRISE" LES ÉLECTEURS

Hillary Clinton s'est rendue dimanche dans un quartier ouvrier de Scranton, une ville de Pennsylvanie où elle a de nouveau critiqué les propos d'Obama.

La sénatrice démocrate de New York a passé quelque temps, enfant, dans cette ville et son père est enterré non loin de là. Une occasion pour elle de dire son attachement aux classes moyennes face à l"élitisme" supposé de son concurrent dans la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle du 4 novembre.

"Le sénateur Obama n'a pas reconnu son erreur après ce qu'il a dit et n'a pas fait amende honorable. Les gens réclament une explication", a dit Hillary Clinton, repartant à la charge contre son rival.

"Nous avons dû travailler dur pour faire comprendre qu'il y a des millions de démocrates qui vont à l'église ou qui possèdent des armes et c'est vraiment fatigant de voir certains des nôtres fournir ainsi des munitions à nos adversaires républicains", a-t-elle ajouté en visant Obama.

"Le résultat, c'est que les républicains tirent parti de cette situation."

Pour Hillary Clinton, ces propos montrent qu'Obama "méprise" les électeurs de Pennsylvanie.

Dans le camp républicain, un collaborateur de John McCain a dit que les déclarations d'Obama "témoignent d'un élitisme et d'une condescendance envers les Américains qui travaillent dur".

Source: yahoo news

Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo