Sommaire

Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
14/01/2011 - 11:53

Remaniement du gouvernement japonais pour relancer l'économie et news Monde

Remaniement du gouvernement japonais pour relancer l'économie - Enquête sur Berlusconi pour prostitution - Brisbane commence son grand nettoyage avec la décrue - Le parlement kazakh prône le maintien au pouvoir de Nazarbaïev - Brésil: le bilan des inondations frôle sur 500 morts - Obama reçoit des défenseurs des droits de l'homme en Chine - Tunisie: Ben Ali annonce son départ en 2014 - L'UE signe un grand contrat gazier avec l'Azerbaïdjan



Remaniement du gouvernement japonais pour relancer l'économie et news Monde
Remaniement du gouvernement japonais pour relancer l'économie
Le gouvernement japonais a démissionné en bloc vendredi, le Premier ministre souhaitant remanier son gouvernement pour relancer l'économie. Le nouveau gouvernement, dont la composition sera annoncée dans la journée, est le troisième de M. Kan depuis sa nomination comme chef du gouvernement en juin dernier. Il aura pour objectif de promouvoir des réformes alors que le Japon est confronté à une série de difficultés de taille, avec une population vieillissante, une dette nationale qui ne cesse de croître et une économie anémique. Lors de la convention annuelle de son parti, jeudi à Chiba, près de Tokyo, M. Kan a déclaré que le futur cabinet serait plus puissant et que les changements refléteraient une meilleure approche pour s'attaquer aux problèmes du Japon et promouvoir des réformes. Ce remaniement est considéré par plusieurs observateurs comme une tentative du Premier ministre d'augmenter ses chances de faire adopter des lois de première importance, dont le budget de 2011. (AP)

Enquête sur Berlusconi pour prostitution
Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi fait l'objet d'une enquête pour prostitution dans l'affaire impliquant une jeune Marocaine de 17 ans, selon le Corriere della Sera. Selon le site internet du quotidien, le chef du gouvernement âgé de 74 ans est suspecté d'avoir abusé de son pouvoir pour tenter d'étouffer ses présumées rencontres avec la jeune femme, surnommée Ruby. Le bureau de Silvio Berlusconi n'a pas de commentaire à faire dans l'immédiat. En mai dernier, la jeune fille âgée de 17 ans avait été arrêtée par la police de Milan pour un vol présumé, mais elle a été relâchée après l'intervention de Silvio Berlusconi. (AP)

Brisbane commence son grand nettoyage avec la décrue
Les habitants de Brisbane, troisième ville d'Australie, ont commencé vendredi à nettoyer leurs habitations avec la décrue des eaux, révélant des rues et des maisons recouvertes d'une épaisse couche de boue putride. Quelque 30.000 maisons et commerces ont été inondés à Brisbane lors de l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire du pays. Des camions de ramassage d'ordures circulaient dans les rues boueuses de la ville qui compte deux millions d'habitants. Dans les villes en amont de Brisbane, des soldats se sont frayé un chemin à travers les débris à la recherche d'éventuelles victimes. Les inondations qui touchent le nord-est de l'Australie depuis plusieurs semaines ont fait au moins 25 morts, et 55 personnes étaient toujours portées disparues, principalement dans la ville de Toowoomba, frappée lundi par une inondation subite qualifiée de "tsunami intérieur". Le Premier ministre de l'Etat du Queensland Anna Bligh a prévenu que la tâche de nettoyage prendrait des "proportions d'après-guerre". Le niveau de l'eau restait élevé vendredi dans certains quartiers, mais il a baissé dans d'autres, laissant voir des montagnes de débris boueux.  (AP)

Le parlement kazakh prône le maintien au pouvoir de Nazarbaïev
Le parlement kazakh s'est prononcé à l'unanimité vendredi en faveur d'un référendum visant à prolonger le mandat du président Noursoultan Nazarbaïev et lui permettre d'échapper à deux échéances électorales prévues en 2012 et en 2017. L'idée de la consultation référendaire, qualifiée par les Etats-Unis de "revers pour la démocratie", a pris forme après le lancement d'une pétition prônant un maintien en fonction du chef de l'Etat jusqu'en 2020. Cette initiative populaire a été proposée en décembre dernier par un forum de 850 personnes regroupant des universitaires, des agriculteurs, des anciens combattants et des membres du conseil local de la ville d'Oskemen dans l'est du pays. La pétition a déjà réuni plus de cinq millions de signatures, soit 55% de l'électorat de cette ex-république soviétique d'Asie centrale, affirme la commission centrale électorale. Certains analystes considèrent le référendum comme une tentative d'épargner à Nazarbaïev, âgé de 70 ans, le risque d'une élection en 2012 à l'occasion de laquelle les membres de la classe politique, qui lui sont en théorie loyaux, pourraient être tentés de lui trouver un remplaçant. Le peuple souhaite que Noursoultan Abichevitch continue d'oeuvrer à la construction et au renforcement de notre Etat, et la volonté du peuple est la loi, a dit Ierlan Nigmatouline, élus du Majilis, la chambre basse du parlement. (Reuters)

Brésil: le bilan des inondations frôle sur 500 morts
Le bilan des inondations et glissements de terrain qui ont frappé la région de Rio s'est encore alourdi avec plus de 476 morts recensées, ce qui s'annonce la pire catastrophe du pays. Alors qu'une fine pluie continuait à tomber, des volontaires ont installé un générateur et des puissantes lumières à Teresopolis, où 200 tombes ont été creusées pour les centaines de victimes. Des obsèques ont déjà été organisées jeudi et vendredi, et plus de 300 nouvelles tombes devaient être creusées samedi, a précisé Vitor da Costa Soares, un agent municipal en charge du cimetière de la ville. "Nous ferons de la place. Il le faut. Nous resterons jusqu'à 22h, minuit si nous pouvons, et nous serons là à 6h demain". Si les inondations et glissements de terrain sont assez réguliers au Brésil avec les pluies d'été, les pluies de cette semaine semblent exceptionnelles et ont entraîné des glissements de terrain d'ampleur, notamment à Teresopolis et Nova Friburgo, des régions montagneuses proches de Rio de Janeiro. Des centaines de maisons ont été dévastées. Conceicao Salomao, un médecin coordonnant les secours dans un abri installé dans un gymnase à Teresopolis, a précisé qu'environ 750 personnes y ont trouvé refuge et un millier d'autres sont venues jeudi pour une aide médicale. Ce médecin craint une épidémie de leptospirose, une maladie transmise par l'eau. (AP)

Obama reçoit des défenseurs des droits de l'homme en Chine
Le président américain Barack Obama a reçu jeudi cinq défenseurs des droits de l'homme en Chine quelques jours avant la venue à Washington de son homologue chinois Hu Jintao, a annoncé la Maison blanche. Barack Obama évoquera la question des droits de l'homme non seulement lors de ses entretiens avec Hu, qui arrive aux Etats-Unis le 19 janvier, mais aussi lors de leur apparition commune en public, a rapporté le Washington Post, qui a le premier signalé la réception des défenseurs des droits de l'homme à la Maison blanche. Le président américain n'avait jusqu'à présent jamais reçu de défenseurs des droits de l'homme en Chine à la Maison blanche. Le président américain n'avait jusqu'à présent jamais reçu de défenseurs des droits de l'homme en Chine à la Maison blanche. D'après le Washington Post, les cinq personnes reçues jeudi sont Andrew Nathan, de l'université de Columbia, Zha Jianying, écrivain chinois et spécialiste de la jeunesse en Chine, Paul Gewirtz, fondateur du China Law Center à l'université de Yale, Bette Bao Lord, écrivain né en Chine et épouse de l'ancien ambassadeur des Etats-Unis en Chine Winston Lord, et Li Xiarong, une Chinoise ayant défendu les droits de l'homme dans son pays dans les années 1980 avant de partir en exil aux Etats-Unis. (Reuters)

Tunisie: Ben Ali annonce son départ en 2014
Le président Zine el Abidine ben Ali, qui fait face à une vague de contestation sans précédent depuis son arrivée au pouvoir en Tunisie en 1987, a annoncé jeudi soir qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en 2014 et a dévoilé des mesures visant à désamorcer la crise. Le chef de l'Etat, qui intervenait pour la troisième fois à la télévision depuis le début des troubles le 16 décembre, a notamment ordonné aux forces de sécurité de ne plus faire usage d'armes à feu contre les manifestants et annoncé une baisse du prix du sucre, du lait et du pain. Il a également promis la liberté de la presse et la fin des mesures de fermeture de sites internet. Ces annonces ont déclenché des scènes de joie dans les rues de Tunis malgré le couvre-feu. Dans le quartier Lafayette, théâtre d'affrontements quelques heures plus tôt entre police et manifestants, des centaines de personnes sont descendues dans les rues. Au milieu des klaxons, des Tunisiens ont scandé "Vive Ben Ali" et "Merci Ben Ali" tout en agitant des drapeaux de leur pays. "Nous sommes heureux parce qu'il a parlé le langage du peuple. Nous espérons que tous les mauvais souvenirs resteront dans le passé et que nous n'aurons que la liberté", a réagi Ramzi Ben Kraim, un étudiant de 22 ans. Peu après l'allocution présidentielle, des sites internet bloqués depuis plusieurs semaines, comme les sites de partage de vidéos YouTube et Dailymotion, ont recommencé à fonctionner. (Reuters)

L'UE signe un grand contrat gazier avec l'Azerbaïdjan
L'Union européenne a signé jeudi un accord de grande envergure pour l'importation de gaz naturel d'Azerbaïdjan, afin de réduire la dépendance vis-à-vis des approvisionnements russes. Cet accord confirme l'accès direct de l'Europe au gaz extrait du bassin de la Caspienne, a déclaré dans un communiqué le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, après avoir signé le texte en compagnie du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev lors d'une visite dans ce pays d'Asie centrale. La Commission précise que l'Azerbaïdjan s'est engagé à fournir à l'Europe suffisamment de gaz pour permettre la construction d'un nouvel ensemble de gazoducs passant par la Turquie. Cet itinéraire est désigné sous le nom de "Corridor Sud". Ce corridor relève de notre intérêt stratégique commun. L'Azerbaïdjan veut diversifier ses exportations comme l'UE veut diversifier ses importations, déclare Barroso dans le discours qu'il doit prononcer à Bakou. Le Corridor Sud donnera à l'Azerbaïdjan un accès matériel fiable au marché européen de l'énergie, qui est le plus grand au monde. Trois consortiums sont en lice pour la construction des infrastructures qui doivent raccorder à l'Europe le gisement gazier Shah Deniz II en Azerbaïdjan. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités







Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo