Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
28/03/2014 - 20:18

Revue de presse Ukraine: le terrain de tous

L'Union Européenne à voulu récupérer, via des accords économiques, l'Ukraine où se trouve la base militaire russe de Sébastopol et d'où partent nombre de bateaux vers les mers chaudes du globe. Inimaginable pour la Russie que cette base se trouve sous influence européenne.



Revue de presse Ukraine: le terrain de tous
Ukraine : Obama demande à la Russie de retirer ses troupes situées le long de la frontière Le président américain a aussi exhorté Moscou à négocier la communauté internationale. La confusion est à son comble. Difficile de savoir réellement combien de soldats russes se trouvent actuellement  le long de la frontière ukrainienne. Les États-Unis évoquent la présence de 20 000 hommes. Le président du conseil de sécurité nationale ukrainien a de son côté affirmé qu'il y avait "près de 100 000 soldats (...).(atlantico.fr)

L'Office de protection des réfugiés retire l'Ukraine de la liste des pays sûrs Sont qualifiés de «sûrs» les pays qui assurent la liberté, la démocratie et les droits de l'homme. L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a décidé de retirer l’Ukraine, en pleine crise, de sa liste des pays «sûrs» censés respecter les principes de liberté, de démocratie et les droits de l’homme.(liberation.fr)

L'Union Européenne à voulu récupérer, via des accords économiques, l'Ukraine où se trouve la base militaire russe de Sébastopol et d'où partent nombre de bateaux vers les mers chaudes du globe. Inimaginable pour la Russie que cette base se trouve sous influence européenne. Ainsi donc l'Europe, sous couvert de nobles principes, a poussé à l’annexion. Depuis que s'y sont opposés certains membres de l'ONU, elle n'a de cesse de faire tous les jours de nouveaux reproches à Vladimir Poutine. Cela montre que notre planète est encore et toujours gouvernée par des blocs d'influence qui ne cherchent qu'à accroître leur puissance. C'est bien triste.

Henri Vario-Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015