Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
16/05/2012 - 20:10

Timochenko apaise l'Europe

Revue de presse Europe du 16 mai 2012

Timochenko apaise l'Europe - La figure de Ratko Mladic divise toujours la Bosnie et la Serbie - Ukraine : le geste d'apaisement de Timochenko - Un juge va diriger la Grèce jusqu'aux élections du 17 juin.



Timochenko apaise l'Europe
La figure de Ratko Mladic divise toujours la Bosnie et la Serbie
Criminel de guerre pour la communauté musulmane, héros pour les Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, dont le procès devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) s'est ouvert mercredi à la Haye, a laissé dans l'Etat bosniaque des souvenirs contradictoires. L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie est poursuivi notamment pour avoir dirigé le siège de Sarajevo qui a fait 10.000 morts et pour le massacre de Srebrenica, en juillet 1995, lors duquel près de 8.000 Musulmans de Bosnie ont été exécutés. "Des crimes ont été commis dans tous les camps", estime Mladen Mancic, un étudiant serbe de la ville bosniaque de Pale d'où Ratko Mladic avait lancé la plupart de ses opérations militaires. "C'est juste un honnête homme qui a défendu le peuple serbe. Sans lui, nous ne serions pas là aujourd'hui." Pour Ljubo Mandic, un habitant de Kalinovic, le village natal de Ratko Mladic, "il était juste ambitieux, il n'a jamais tué, jamais massacré personne". A Sarajevo, où la grande majorité des habitants sont désormais musulmans et où beaucoup ont vécu le siège de la ville, alors multiethnique, entre 1992 et 1995, l'image du général serbe est totalement opposée.(fr.reuters.com) Comment un criminel de guerre peut être qualifié de héros?

Ukraine : le geste d'apaisement de Timochenko
L'opposante ukrainienne a repris son traitement médical après l'avoir suspendu la veille en signe de protestation. L'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko, transférée de sa prison à l'hôpital la semaine dernière, a repris son traitement mercredi après l'avoir suspendu la veille en signe de protestation, ont indiqué les autorités. Lors d'un entretien mercredi avec son médecin allemand, Lutz Harms, et ses confrères ukrainiens, Ioulia Timochenko, qui souffre de hernies discales, a "accepté de poursuivre les soins" médicaux, a indiqué le service pénitentiaire dans un communiqué. Un avocat de l'opposante, le député Sergui Vlassenko, a de son côté indiqué à la presse à la sortie de son hôpital à Kharkiv (est) que sa cliente avait repris les soins "partiellement" mais n'a pu fournir aucune explication supplémentaire. Ioulia Timochenko, qui vient de mettre un terme à une grève de la faim de vingt jours, avait suspendu son traitement pour protester contre la publication par les autorités d'informations sur ces soins, notamment les horaires de visite des médecins. Incarcérée depuis août dernier, l'opposante et ex-Premier ministre a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir. Son affaire a provoqué une grave crise dans les relations entre l'Ukraine et l'Occident, qui y voit une motivation politique et réclame la libération de l'opposante.(lepoint.fr) Son état de santé ne lui permet peut-être pas de stopper son traitement.

Un juge va diriger la Grèce jusqu'aux élections du 17 juin
La Grèce a chargé mercredi le président du Conseil d'Etat de mener un gouvernement provisoire jusqu'aux nouvelles élections législatives prévues le 17 juin, après l'échec des tractations en vue de former un gouvernement de coalition. Après avoir rencontré le président Karolos Papoulias, les dirigeants de plusieurs partis représentés au parlement ont nommé comme chef provisoire du gouvernement Panagiotis Pikrammenos, qui préside le Conseil d'Etat grec. Les législatives du 6 mai n'ont pas permis de faire émerger une majorité stable et le chef de l'Etat, dont les pouvoirs sont limités, a été contraint d'en appeler à de nouvelles élections. Le principal parti de droite, Nouvelle Démocratie (ND), avait obtenu 108 des 300 sièges à pourvoir à la Vouli, le Parlement grec, devant la Coalition de la gauche radicale (Syriza), 52 élus, et le Pasok (socialiste), 41 députés. Selon un sondage, la gauche radicale consoliderait sa percée et pourrait même devenir le plus important groupe parlementaire à la faveur des élections de juin. L'enquête de l'institut VPRC entre le 10 et le 14 mai montre que Syriza passerait de près de 17% lors des élections du 6 mai à plus de 20% des suffrages.(fr.reuters.com) Et pourquoi pas?

Source: Yahoo actualités


Référencement Internet et création de sites Web ici

Emmanuel Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Octobre 2013 - 18:52 Fête des bergers et des traditions de Provence