Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Infos Istres, Fos sur Mer, SAN/Ouest Provence

Élus et militants du PCF de la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône se sont réunis à Martigues pour annoncer la candidature de Pierre Dharréville aux élections législatives dans la 13ème circonscription, Gaby Charroux a choisi d'être suppléant


Avec Pierre Dharreville et Gaby Charroux, plus fort la gauche
18h00 - C'est dans une salle Raoul Dufy pleine à craquer que se fera dans quelques instants l'annonce de la candidature communiste dans la 13ème circonscription. Beaucoup de militants et de sympathisants ont fait le déplacement. De nombreux élus sont présents, parmi lesquels la totalité des adjoints au maire de Martigues, mais aussi la maire de Port-de-Bouc Patricia Fernandez-Pédinielli et le Conseiller Départemental Gérard Frau. Les noms de personnalités ayant fait part de leur soutien à la candidature qui va être annoncée défilent sur un grand écran, celui de Paul Lombard en fait partie.


18h25 – C'est d'ailleurs Patricia Fernandez-Pédinielli qui ouvre la soirée. Ses premiers mots vont en direction de Renée Vaxès, épouse du défunt Michel Vaxès, député communiste de la 13ème circonscription de 1997 à 2012.
"Je partage avec vous l'idée que c'est un combat à mener ensemble et qu'il faudra le mener sur tous les fronts, en allant arracher des victoires dans les urnes et dans la rue. C'est le défi auquel nous sommes confrontés aujourd'hui", explique-t-elle à la tribune. "J'ai en mémoire la lutte contre la Loi Travail, imposée par le 49-3 d'un gouvernement socialiste. Il s'est passé quelque chose dans la société française, comme une prise de conscience retrouvée qui rallume les étoiles. Plus fort la gauche, plus fort le peuple, c'est le slogan, qu'ensemble, nous voulons porter. Je perçois ce vent de révolte, ce grondement qui recherche un souffle d'espoir : celui d'ouvrir une nouvelle ère. La gauche c'est nous, tous ceux qui croyons au peuple, tous ceux qui portons l'espoir d'une vie meilleure".


18h30 - La parole est ensuite donnée à quatre représentants de la société civile, parmi lesquels Annie Santaniani, enseignante au lycée Arthur Rimbaud, à Istres, et militante syndicale. "Quel projet voulons-nous voir porter ?", lance-t-elle. "Pour moi, enseignante et syndicaliste, la réponse ne fait aucun doute, nous devons faire en sorte tous ensemble que la nouvelle assemblée porte un projet de justice et de transformation sociale. La prédominance de l'avoir sur l'être n'est plus viable et nous devons en changer. Si nous voulons construire une société plus juste, nous n'avons pas le choix, nous devons choisir un député du seul camp progressiste qui existe. C'est le seul camp auquel nous pouvons faire confiance. Les députés communistes portent cet idéal depuis des années dans notre circonscription. Cet engagement, il faut qu'il se poursuive".


18h45 - C'est Gaby Charroux qui prend maintenant la parole. "Il y a beaucoup d'émotion ce soir ici, mais j'ai envie de transformer cette émotion, qui a un petit brin de tristesse, en une émotion de plaisir de bonheur et de dynamisme", déclare-t-il. "Des vœux de réussite pour nous tous, nous sommes attelés à une mission de nous présenter à des élections législatives et nous allons le faire avec conviction, celle que vous partagez tous. Le 18 juin, aura été dans l'histoire de notre pays une date considérable, elle sera aussi la date du 2ème tour, qui verra j'en suis persuadé la circonscription d-conserver un député de gauche pour représenter nos valeurs nos idées et notre conviction à défendre l'intérêt général à l'assemblée nationale".

"Les cinq dernières années auront été, dans mon activité professionnelle, les plus belles de toute ma vie, et c'est grâce à vous. Et pour autant, mes chers amis, mes camarades, j'ai choisi de ne pas me représenter en tant que titulaire à l'élection Législative. Nous avons travaillé pour définir une autre équipe. La précédente était constituée de Patricia et moi-même et aujourd'hui nous vous proposons pour cette gauche, la seule la vraie, celle de Pierre Dharréville en titulaire (applaudissements nourris dans la salle), et la mienne en suppléant".

"Le maire doit rester auprès de ces administrés, c'est ma conviction", poursuit le député sortant. "La loi sur le cumul des mandats du 14 Février 2014 interdit le cumul des mandats de député et d'élu local. Je ne l'ai pas voté car j'ai constaté que les députés capables de lutter aux formes d'inféodation du système électif étaient ceux qui disposaient également d'un mandat de maire.

J'aurais pu choisir de me couper du contact de ma population, de nombreux amis m'y poussaient, et l'ont m'indiquait une potentielle victoire... J'ai choisi d'être suppléant, je ne le regrette d'aucune façon. J'ai pu me rendre compte à l'Assemblée que l'on apprend vite, par soi-même, et Pierre à les qualités qui feront de lui un excellent député.

Comme l'a fait Michel Vaxès avec Évelyne Santoru-Joly, ou avec Patricia Fernandez-Pédinielli à Port-de-Bouc, et comme nous l'avons fait ici à Martigues, quand Paul Lombard m'a transmis le flambeau, c'est dans nos habitudes. Il s'agit de la même logique de passation aujourd'hui, portée par des valeurs communes qui sont notre ADN".

"Je veux remercier ceux qui m'ont fait confiance", reprend Gaby Charroux. "Vous m'avez aidé à grandir, et j'ai une pensée particulière pour les forces du travail, le plus souvent représentées par le syndicat CGT. De Total La Mède, de Kem One, de Naphtachimie, bref, toutes les forces vives... Merci de tout cœur pour cet éclairage. Vous m'avez permis d'y voir clair sur chacun de ces dossiers et de les défendre à l'Assemblée Nationale".

Sur Pierre Dharréville : "Pierre est jeune à 41 ans, il est salarié, journaliste, et père de trois enfants. Je vais préciser pour couper court aux critiques : Pierre habite Martigues depuis plus de 5 ans. Il y a ceux qui sont nés ici, ceux qui sont venus il y a 30 ans, il y a 15 ans, et ceux qui sont venus hier. Tous sont des atouts pour notre ville et je pense à tous les citoyens qui la construisent au quotidien. Pierre est de ceux là, il siège même à l'administration de l'Association de l'Animation des Centres Sociaux.

J'ai combattu pour développer la condition humaine et je suis convaincu que Pierre a toutes les qualités pur nous représenter et faire gagner la gauche en juin prochain. Il n'y a pas d'accord avec le Parti Socialiste, il n'y a pas d'accord. On ne peut pas avoir pendant cinq ans contesté jour après jour leur politique et faire aujourd’hui comme si rien ne s'était passé. Mais nous acceptons tous les soutiens. A la Présidentielle nous avons choisi de soutenir le candidat Mélenchon, mais pour les Législatives nous allons soutenir un député de la vraie gauche, et cette vraie gauche c'est Pierre Dharréville".


19h20 - C'est au tour du candidat Pierre Dharréville d'intervenir. "Nous voulons gagner ensemble, nous voulons agir ensemble, et vous avez décidé de vous engager dans cette bataille car vous avez beaucoup à dire, à espérer, et à partager", lance-t-il. "Je veux remercier Gaby Charroux, avec qui j'ai tissé une relation d'estime et de travail. Je suis fier de ce duo que nous formons tous les deux car il raconte une histoire de transmission, de confiance et de renouvellement, ce n'est pas fréquent de s'engager de la sorte pour voir quelqu'un triompher à sa place".

"Ce n'est pas un hasard si cette terre a toujours envoyé à l'assemblée nationale un député portant la voix du peuple", reprend-t-il. "La gauche se perd, mais nous ne résignons pas, c'est à gauche que se trouvent les solutions pour peu que l'on ne la piétine pas. J'invite toute sa pluralité à se rassembler".

"Il y a de nombreuses urgences", poursuit le candidat. "Nous n'avons que trop connu la régression et l'on se trompe sur ses causes. Elle n'est pas due à trop de social, n'est pas due au réfugiés qui viennent ici poussés par la faim et la guerre, cette régression est le fruit de choux politiques, contre la puissance de la finance contre laquelle on ne fait rien. Les entreprises du CAC 40 viennent encore de distribuer des milliards d'euros à leurs actionnaires. Ce n'est pas la crise pour tout le monde. Ou sont les emplois et les nécessaires pendant ce temps ? Il est urgent de mettre en cause le libéralisme. Il faut aller chercher l'argent qui nous appartient là ou il est".

"Il faut investir pour l'humain et la planète, produire mieux pour répondre mieux aux besoins. En développant les infrastructures, de transport, de santé, investir aussi dans l'éducation, la culture, la jeunesse... Les forces libérales cherchent à éradiquer les services publics. Nous nous voulons restaurer des services publics puissants. Il faut aussi mettre fin à la casse industrielle, les industries ont de l'avenir".

"Ici nous sommes pour l'humain d'abord, nous refusons les discours de haine et les fausses solutions. Nous savons qui nous voulons être : des humains, profondément. Nous refusons de laisser la menace et la peur dicter nos choix, nous imposer de vivre au rabais, de ne plus vivre ensemble. Il n'y a pas d'autre voie que celle du progrès social, il faut que les rêves soient plus forts que les peurs, et ces rêves doivent porter nos actes. Nous sommes en campagne, nous comptons sur vous", conclut-il.


19h50 - La séance est levée.

Maritima TV

Retrouver la campagne de Pierre Dharreville et Gaby Charroux sur Facebook et Twitter

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest

un compteur pour votre site

Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Roine (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Roine dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Roine (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche


Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile