Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Les indépendantistes remporteraient les élections. C'est que que révèle une première enquête d'opinion suite aux menaces de Mariano Rajoy de dissoudre le Parlement catalan dans le cadre de l'application de l'article 155 de la Constitution espagnole - article et traduction Nico Maury


En cas de dissolution du parlement catalan, les indépendantistes remporteraient les élections
Il ne devrait pas y avoir de changements majeurs dans les rapports de forces politiques au parlement catalan en cas de (probable) dissolution par Madrid. Les équilibres seraient les mêmes. Analysons cette enquête.

Le bloc démocratique et indépendantiste majoritaire

C'est la Gauche républicaine de Catalogne (Esquerra Republicana de Catalunya - ERC) qui deviendrait la force moteur d'une nouvelle coalition indépendantiste au parlement. Le parti d'Oriol Junqueras est crédité de 43 à 44 sièges (actuellement il y a 21 député.e.s issues de la gauche républicaine). Depuis quelques années, sous l'impulsion d'Oriol Junqueras, l’indépendantisme catalan prend un visage très à gauche, loin de l'image fausse portée par certains médias.

Le parti de Carles Puigdemont et Artur Mas, le Parti démocrate européen catalan (PDECat), continuerait son recul électoral amorcé il y a quelques années avec la CiU. Le PDECat conserverait entre 18 et 19 député.e.s au lieu des 29 actuellement élus sous cette couleur politique. Carles Puigdemont paie certainement ses hésitations politiques.

Pour la formation anticapitaliste CUP (Candidatura d'Unitat Popular) l'enquête crédite ce parti de 9 à 10 député.e.s.

Ainsi ce bloc indépendantiste et démocratique serait majoritaire au parlement avec une estimation allant de 70 à 73 sièges (contre 72 aujourd'hui). La majorité se situant à 68 sièges.

En cas de dissolution du parlement catalan, les indépendantistes remporteraient les élections
Le bloc unioniste battu mais pas vaincu

Malgré la répression policière, les arrestations des Jordis, et l'article 155 contre la Catalogne, le bloc unioniste serait battu mais loin d'être écrasé.

Les Ciudadanos (C's) seraient le fer de lance du bloc unioniste et obtiendrait entre 21 et 22 sièges. Le parti reculerait car il dispose actuellement de 25 élu.e.s.

Les socialistes catalans (PSC-PSOE) connaîtraient un renouveau politique. Le PSC retrouverait 20 à 21 député.e.s contre 16 actuellement. Si ces sondages se confirment, les Ciudadanos seraient rattrapés par les socialistes.

Pour le Parti populaire, la crise catalane et les multiples affaires de corruption des élus de ce parti post-fasciste continueraient à plomber cette formation. Le PP continuerait son déclin avec 9 à 10 député.e.s au lieu des 11 sortant.e.s.

Pas de percée des "Communs" catalans

Catalunya en Comù était arrivé en tête des élections générales espagnoles dans la région catalane. Mais selon l'enquête, il ne devrait pas y avoir de pareil exploit reproduit.

Les positions inaudibles des "Communs" (qui rassemblent les écolo-communistes d'ICV-EUiA, Podemos et d'autres formations progressistes) sur la Catalogne et les errements de Ada Colau sur le référendum vont coûter cher aux progressistes. Selon l'enquête Catalunya en Comù devrait remporte 11 à 12 sièges et resterait stable (11 élu.e.s actuellement).

Mais les "Communs" devront régler rapidement des problèmes. Ada Colau pourrait perdre sa majorité à Barcelone, les indépendantistes (ERC et CUP) demande l'expulsion du PSC de la majorité et sans les indépendantistes, Ada Colau n'a plus de majorité. En plus des positions inaudibles sur l'avenir de la Catalogne, les "Communs" devront choisir leur camp.

Pour lire l'enquête (en castillan)

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest

un compteur pour votre site

Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / Adhérent à la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile