Blog des correspondants d'EditoWeb Magazine

   

Istres en difficulté?

Lundi 30 Avril 2007 14:18

Lors du conseil municipal du 12 avril, on a appris que la ville d'Istres a un déficite de plus de 3,9 millions d'euros


A qui la faute? la ville est au bord de l'asphyxie financière du fait d'une gestion passée jugée mauvaise par toutes les composantes du conseil municipal.

Pour Nicole Joulia, Maire d'istres (exclue du PS) elle annonce "En arrivant dans le fauteuil de Maire, le 17 décembre 2006, j'ai découvert, laissée par le candidat officiellement socialiste, une situation financière catastrophique faisant apparaître pour 2007 un déficit de 3, 98 millions d'euros. A quelle porte socialiste vais-je pouvoir frapper aujourd'hui pour qu'une aide financière exceptionnelle vienne au secours d'Istres, plus grande ville socialiste des Bouches du Rhône ? qui va faire preuve de solidarité ? qui va réparer la mauvaise gestion de l'ancien Maire, conseillé par ses amis de l'époque tous socialistes ?"
La majorité municipale a demandé un audit pour mettre a plat les finances de la ville.

Du côté de l'opposition PS (Via le site Istres Alternative 2008) on crit au scandale, et a la responsabilité des élus adjoint aujourd'hui en place et complice d'hier. Mauvaise foi ou réalité? l'avenir nous le dira.
Tout qu'on sait c'est que du temps de Michel Caillat la ville pouvait de targuer d'avoir un bilan comptable positif du fait des subventions du SAN. N'y aurait-il pas une manoeuvre d'arrière garde pour dissimuler des responsabilités de cette liste dans les finances de la ville.

Du côté de l'opposition UMP, on dénonce cette situation exubérante: finance exsangue, perfusion financière venu du SAN/Ouest Provence, du CG13.
L'aberration qu'ils dénoncent aussi c'est que les bâtiments public de la ville sont propriétés du SAN/Ouest Provence (déjà les oppositions de plusieurs villes du SAN/Ouest Provence ont dénoncé ce procédé, cf Georges Thorrand (PCF) sur Miramas). Je cite: "Istres sous perfusion a été bradé par les différentes équipes socialiste successives en place depuis des années c'est le SAN qui aujourd'hui est le vrai patron de la destiné de notre ville."

Oui la ville d'Istres doit refondre ses finances pour plus de clarté, elle doit s'émanciper de la tutelle totalitaire des dirigeants du SAN/Ouest Provence, qui décident de la pluie et du beau temps sur des villes qui lui ont abandonné leurs biens collectifs.
Les fidèles sont récompensés (comme à Grans) et les autres sont mis au ban de la société. Cette situation de lutte de clan doit cesser.

Au passage je renouvelle ma confiance aux élus communistes d'Istres et a Nicole Joulia qui a eut le courage de demander un audit. Le SAN/Ouest Provence doit être refondée pour devenir un lieu de démocratie, cela pour le seul bénéfice des habitants de la commune et de l'intercommunalité et non pour asseoir une domination d'un parti.

Nicolas Maury

Editoweb Reporters Magazine
Permalien | Commentaires (0) | Trackbacks (0) Notez Lundi 30 Avril 2007
Facebook Google + Twitter LinkedIn Google Blinklist Furl Reddit Newsvine Technorati Meneame Viadeo


Dans ce Blog
Editoweb Reporters Magazine
Reportages actus et infos dernières des correspondants régions d'Editoweb le Magazine de l'info en temps réel.


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Annuaire en ligne des meilleurs sites francophones


Recherche