Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
29/03/2020 - 09:29

Augmentation mammaire Paris Questions et réponses


Dans cet article, nous abordons les cinq questions essentielles pour toute personne qui envisage une augmentation mammaire. Consultez les informations de base et notez dès maintenant vos questions à poser à votre chirurgien plasticien à Paris pour votre augmentation mammaire.



Questions principales :

1) Où se trouve la cicatrice de l'augmentation mammaire ?

Les spécialistes s'efforcent de laisser les cicatrices dans des endroits déguisés, en minimisant leur taille et en travaillant pour obtenir les meilleurs résultats possibles. La coupure est généralement de 4 cm et les cicatrices se situent dans la rainure entre le thorax et la poitrine.

2) L'augmentation mammaire nécessite-t-elle des procédures secondaires ?

Si la patiente a perdu beaucoup de poids ou si elle doit être opérée après une période d'allaitement, il peut être nécessaire d'enlever la peau, car la mammoplastie d'augmentation ne corrige pas ce problème.

La condition la plus courante, cependant, est l'association avec d'autres chirurgies plastiques au gré du patient, qui peuvent être une liposuccion, une mastopexie ou une abdominoplastie.

3) Combien de temps ressentirez-vous des douleurs après l'opération ?

Les mouvements doivent être limités dans les deux semaines qui suivent l'opération, en particulier les bras. La douleur ne sera pas intense, facilement contrôlée par les analgésiques prescrits par le spécialiste.

4) Combien de temps dure la récupération ?

La durée du gardiennage varie en fonction de l'activité. Il faut éviter de conduire la première semaine et ne pas faire d'activités physiques le premier mois. Normalement, au bout de 20 jours, la patiente peut reprendre intégralement son travail.

Les résultats de l'augmentation mammaire sont plus fiables après les deux premiers mois, lorsque le gonflement s'est déjà résorbé.

5) Que peut-on faire pour réduire les risques dans la période post-opératoire ?

Suivre à la lettre les recommandations médicales est la première étape pour éviter les complications postopératoires. Respectez le délai de reprise des activités et, en cas de doute, consultez toujours le spécialiste.

Questions souvent demandées aussi :

    Comment est-il possible de choisir la meilleure prothèse mammaire pour chaque corps féminin ?

    "Lors du choix de la prothèse, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, tels que la taille de la poitrine de la patiente, l'état des seins (peau, glande mammaire, volume, forme des seins, volume initial), le désir de la patiente par rapport à la taille finale. L'utilisation du seul volume n'est pas une bonne référence. Les mesures de la prothèse doivent être prises en compte, c'est-à-dire le diamètre de la base, la projection et la hauteur dans le cas des prothèses ovales. Notez que ces tailles ne sont pas standardisées et que, par conséquent, des prothèses de volume égal peuvent avoir des mesures totalement différentes. Ainsi, le choix doit être fait par la patiente avec les conseils du chirurgien afin que le résultat final, qui est la somme du volume initial du sein et de la prothèse posée, atteigne les désirs de la patiente".

     Quelle est la taille moyenne du tour de poitrine des femmes Françaises ?

    "Il n'y a pas de taille moyenne nationale de prothèse. En général, les patientes demandent des seins avec un soutien-gorge 46. Pour atteindre cette taille, la prothèse peut être plus ou moins grande selon le volume initial de la patiente, c'est-à-dire que les femmes qui ont peu de poitrine pour obtenir un soutien-gorge 46 auront besoin d'une prothèse de volume relativement important. Les femmes dont les seins ont un volume de 44 par exemple, auront besoin de prothèses plus petites".

     Après la pose des prothèses et les échanges nécessaires, est-il nécessaire d'en placer un plus grand nombre ?

    "Cela dépend de plusieurs facteurs, tels que le temps nécessaire pour changer la prothèse après l'insertion, s'il y a une flaccidité, la chute du sein. Quel est le désir du patient. Ces questions et d'autres encore doivent trouver une réponse lors de l'entretien avec le chirurgien. Dans ce cas, il n'y a pas de règle fixe. N'oubliez pas non plus que dans certains cas, il est nécessaire d'associer une mammopexie, qui peut nécessiter des tailles plus importantes pour compenser l'ablation de la peau".

     Qu'est-ce qui est pris en compte dans la décision du professionnel lors du choix de la taille/du format idéal ?

    "Tout d'abord, il convient d'observer le désir de la patiente d'avoir plus d'expérience du chirurgien, de la sensation et de l'état du sein de la patiente".
     Quelles sont les précautions à prendre dans le cadre de la post opératoire ?
    "Combien de temps faut-il attendre pour reprendre des activités normales ? Normalement, aucun effort, porter un soutien-gorge de mannequin, soigner la plaie chirurgicale, ne pas dormir avec le ventre en bas, le drainage lymphatique aide beaucoup. À 21 jours, vous pouvez reprendre la route et commencer à faire de l'exercice à 30 jours. Avec 2 mois, il n'y a plus de restrictions et vous pouvez arrêter de porter le soutien-gorge".
    Est-il possible que les prothèses soient préjudiciables à l'allaitement ?
    "En général, il n'y a pas de changement dans l'allaitement. Cela peut rarement arriver dans les prothèses placées par l'auréole".
     Est-il possible de perdre ses sensations ?
    "Une perte de sensation partielle et localisée peut se produire au niveau des seins. Cette situation tend à revenir à la normale en quelques mois (6 mois en moyenne). Mais une perte définitive peut survenir en raison d'une blessure accidentelle des nerfs sensibles. Mais cela ne se produit généralement pas. Après réduction de l'œdème, la sensibilité se normalise".

     Dans certains cas, est-il possible de développer des vergetures en raison de la taille des prothèses ?

    "Oui. La prothèse provoquera dans de nombreux cas un étirement des fibres de collagène et leur rupture entraînant l'apparition de vergetures. Malheureusement, il n'existe aucun moyen de déterminer quelle taille provoquera ou non des vergetures. L'apparition des vergetures est également liée à la peau du patient. Certains sont plus résistants à l'apparence et d'autres non. En général, je suggère de ne pas exagérer les tailles, d'hydrater la peau avant l'intervention et, s'il apparaît toujours, un traitement avec des crèmes et autres produits cosmétiques peut minimiser le problème".

Maintenant que vous connaissez les questions à poser, contactez un chirurgien spécialisé dans l'augmentation mammaire. Il vous aidera à préparer l'intervention.

En savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr/differentes-techniques-daugmentation-mammaire/


Josie bonet







Flashback :
< >

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:16 Histoire de l'IRM ?

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com