Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Commerces et services
16/04/2019 - 09:59

CBD Suisse

Lisez notre réflexion du jour sur le Cannabis légal en Suisse !



Quiconque s'occupe de cannabis est presque certain que la consommation au cours des vingt dernières années a pris le chemin de l'assimilation aux lois qui régissent tout marché de produits d'usage courant, comme les marchés de la mode ou du vélo. Les efforts des Etats qui ont tenté de terroriser le consommateur de cannabis ou ceux qui l'ont approché comme un débutant en nourrissant des légendes urbaines curieuses et fausses qui auraient aimé que le fumeur passe à des drogues beaucoup plus dangereuses que la marche vers un destin psychotique que le marjiuana faciliterait.

Les Etats-Unis, avant de capituler en initiant une légalisation progressive, d'abord thérapeutique puis récréative, ont cru pendant des décennies que le terrorisme psychologique et une répression policière et judiciaire digne de beaucoup d'autres batailles, étaient le seul moyen d'enrayer la propagation de conseils plus mythiques quand ils ont réalisé que toutes les études leur avaient donné parmi les pays ayant le plus grand nombre de consommateurs en termes relatifs.

Les Etats-Unis n'avaient pas accepté les modèles économiques dont ils sont fiers et fiers d'être les témoins, proposant le capitalisme comme seul obstacle à des formes plus ou moins cachées de socialisme ou de communisme déguisé en étatisme. Et le capital dans ses formes plus ou moins subliminales de promotion du bien-être généralisé, d'imposition de faux besoins, d'individualisme convaincu, a fini par gaspiller les pierres angulaires morales de ceux qui prêchent une société sans drogue et encore plus sans cannabis.

En Italie, un pays qui aime importer des coutumes américaines avec une différence d'une vingtaine d'années, le choix de légaliser le cannabis a dû sembler trop audacieux et prématuré : mais ne voulant pas perdre un marché possible à cause d'une force politique obtuse et de nombreux représentants parlementaires indifférents, et étant maître dans le traitement d'un sujet aux mille distinctions, on a pensé, avec un certain succès, introduire un cannabis à faible teneur en matière active afin de garder l'attention des citoyens élevée par rapport à ce que quand et si cela arrive, ce sera une étape capitale : la véritable légalisation d'une substance dont l'actif provoque une modification en raison de ses propriétés psychotropes.

Privilégiez donc le cannabis Light, vendu librement dans les débits de tabac avec une très bonne réponse commerciale, étant donné que la demande est élevée.

L'ingrédient actif est très faible et ne change donc pas et n'implique pas de risques. Donc, apparemment, la raison de l'achat aurait dû prendre fin puisque ce produit n'affecte aucun de nos sentiments ou de notre comportement. Habituellement, vous faites une canne pour vous détendre ou rire avec des amis ou pour vous distraire en faisant même un après-midi normal, quelque chose d'épique : modifier notre perception, précisément. En l'absence de ce processus, que devrions-nous en déduire ?

Tout simplement parce qu'en plus d'une action marketing visant à maintenir l'attention de la grande sœur aînée (le vrai cannabis), la consommation de ces substances répond aujourd'hui de toutes les manières aux règles du marché. Il n'y a pas d'élément transgressif qui caractérise l'achat d'un gramme de cannabis par rapport à l'achat d'un hectolitre de café ou d'un chandail de coton et il n'y a pas de considération morale sur l'acheteur, ses goûts, ses habitudes car cet acheteur n'est pas un citoyen alternatif ou un individu particulier, mais un simple consommateur d'objets, biens, alimentation, voyages auxquels on a ajouté il y a quelques jours une substance dont on ne connaissait que son nom, et qui était sa consommation il y a quelques années, par des mots hyper négatifs qui vous désignaient comme délinquant, hors la loi, criminel, ou autre chose de perverti, et vous ont fait passer pour une personne en hypernénémose.

Le processus par lequel le modèle capitaliste parvient à normaliser dans la grande famille des consommateurs (le terme de ville devient secondaire parce que le nom du consommateur est le plus qualifié pour ceux qui vendent un produit) des biens et des produits qui jusqu'aux années 70 appartenaient à des groupes et des cultures déviantes, rendant une telle conduite dans le comportement "cool" et donc gagner est un processus déjà mis en œuvre avec tatouages. La valeur identitaire des tatouages et du cannabis vous a autrefois relégué en marge de la société et vous a étiqueté comme un perdant ou un membre des sous-cultures marginales. Jetons un coup d'oeil autour de nous pour comprendre comment le tatouage aujourd'hui est pratiqué par les élites ou autres catégories incluses et actives dans les processus économiques occidentaux. Le même raisonnement peut être étendu au cannabis, qui aujourd'hui encore n'est pas complètement dédouané et, temporairement, remplacé par un produit de substitution mais inoffensif. A l'époque, le cannabis, qui ouvre aujourd'hui la porte aux condamnations pénales, deviendra un objet de consommation, complétant ainsi un parcours dans lequel le fumeur sera la figure la plus éloignée des "perdants" de la mémoire souterraine. Les gagnants s'y opposeront, dans la vie et au travail.

En savoir plus : https://swissbotanic.ch/produit/swiss-cheese-5g/


Sandrine Brillant








Flashback :
< >

Vendredi 19 Avril 2019 - 10:14 Augmentation mammaire Made in France

Jeudi 18 Avril 2019 - 22:27 Agence SEO

Jeudi 18 Avril 2019 - 22:17 Tendances immobilières en Europe

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces