Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
Textes Littéraires
Dans cette rubrique, les textes et poèmes des Auteurs EDITOWEB et EMETEC

Les enfants des ténèbres -8- - 09/12/2005

Depuis l'aménagement des Deguers à la Bastide, doc l'ermite avait fortifié portes et fenêtres en fixant aux murs de pierres de taille durcies par les ans d'épaisses plaques d'acier. Il n'était pas sûr ... Mais c'était mieux que rien! On peut connaître les voies se disait il, mais l'aboutissement de toute chose n'est que ténèbres. Pourquoi leur dirait il? Les hommes ne comprennent pas. Ils interprètent.

Les enfants des ténèbres -7- - 01/12/2005

Les enfants communient, les enfants prient. Ce jour là, comme tous les jours, ils marchaient. Sans nom, sans terre, sans maison... Ils allaient là où leur instinct le leur ordonnait. Tous savaient qu'il leur faudrait se défendre, survivre. Et avec un peu de chance, passer. Un mince fil mental les reliait, les faisait UN.

Les enfants des ténèbres -6- - 24/11/2005

Et l'identité judiciaire?"
Inconnu, non recherché. "
Le Curé? "
L'un des deux stagiaires, que nous exploitions tous sans le moindre scrupule, se dirigea vers moi muni d'un feuillet qu'il semblait vénérer comme sa propre mère.
J'ai le rapport, Monsieur le Commissaire. Nous avons localisé la victime à l'Hôtel Dieu. Ses yeux ont été arrachés. Selon les médecins, il se serait fait ça lui-même. "

Les enfants des ténèbres -5- - 16/11/2005

Dans l'appartement des Deguers, Laurence, étendue sur le sol, paraissait dormir. Le regard de son mari était fixé sur la mare de sang qui, déjà, imbibait les fibres du tapis. " Ca coule comme un torrent de pluie, la couleur n'est pas régulière, c'est rouge vif puis brun, c'est sale puis pur. Ce n'est pas seulement du sang, il y a autre chose, ce torrent là charrie des immondices, des îlots infects. "
Fabien tomba à genoux. Enlaçant sa femme, son visage contre le sien, il récita: Viens mon enfant, viens... "

Les enfants des ténèbres -4- - 08/11/2005

Fabien Deguers se leva, vint vers sa femme pour la prendre par la taille. Dehors, déchirant les ténèbres, des hurlements retentirent.
Ils se précipitèrent pour ouvrir la fenêtre. Leurs mains s'emmêlèrent sur la poignée.

Les enfants des ténèbres -3- - 01/11/2005

Lorsqu'il accéléra pour tourner sur le vieux port, un vent frais lui caressa le visage, accentuant la sensation de bien-être que lui procurait l'isolement de sa voiture. La circulation était agréablement fluide. Il dépassa la Cathédrale, s'engagea dans une zone sombre. La peur l'oppressa.
Le pigeon aux ailes cendre frappa le pare-brise, Fabien freina.

Les enfants des ténèbres -2- - 24/10/2005

Le vieux marchait légèrement voûté, s'appuyant avec une nonchalance calculée sur une vieille canne noueuse comme un pied de vigne. Parfois, il s'arrêtait, souriait à Laurence, changeait sa canne de main, son corps s'inclinant vers ce nouvel appui. Les herbes mortes ne bruissaient pas, les criquets ne chantaient plus.
C'est pas bon les émotions pour vous Madame, c'est pas bon! "

Les enfants des ténèbres -1- - 14/10/2005

"Nicolas acquit la conviction que sa femme était devenue folle le jour où il découvrit le pyjama de leur fils découpé en fines bandes et reconstitué comme un puzzle. Le vêtement était déposé dans le petit lit qu'elle berçait en chantonnant. "

Marseille 2057: fin - 27/09/2005

« La face contre terre, c’est du sable fin et salé. Des voix lointaines qui se rapprochent. Je n’ai pas mal à la tête. J’entends le vent siffler à mes oreilles, je voudrais cracher l’acétone. II hante ma bouche. » Les voix me sont à peine audibles, au moins une : - Il bouge, je vais...

Marseille 2057: 3° épisode - 16/09/2005

Le ciel est lourd, un smog, où se mêlent poussière et pollution, voile le rouge sang du soleil. A ma droite, le vieux port envahi d’algues putréfiées continue son agonie. Des voiliers sont couchés sur le flanc en une posture obscène. Leur proue se dresse vers un horizon qu’ils n’ont plus.

Marseille 2057: 2° épisode - 22/08/2005

... Je longe le caniveau; la chaleur des fûts enflammés sur le trottoir me gêne, une fournaise. Les sauterelles ne sont plus sensibles à la fumée. Des types agitent des lambeaux de vêtements. Les sauterelles ne fuient pas ; elles s’accrochent. Un mec en cueille une pleine poignée et l’empoche. Il me sourit.
Peu à peu, les sons des salves de l’artillerie de la Défense Côtière se rapprochent. Je connais un autre bouge, quelques centaines de mètres, plus au sud, mais il se fait tard et mon affectateur m’attend. J’ai soif, très soif. Saloperie de quota, de ville, de monde...

Les Enfants des Ténèbres - 12/06/2005

"Nicolas acquit la conviction que sa femme était devenue folle le jour où il découvrit le pyjama de leur fils découpé en fines bandes et reconstitué comme un puzzle. Le vêtement était déposé dans le petit lit qu'elle berçait en chantonnant."
1 2