Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Commerces et services
27/07/2020 - 15:45

Traitement anti calvitie efficace

La calvitie est un problème rencontré surtout par les hommes ! Sachez en plus en lisant notre article dédié !



Plus précisément, le traitement consiste en l'infiltration au niveau sous-cutané et intradermique, donc dans différentes couches du tissu, de petites quantités de dioxyde de carbone médicalement stériles. Cela correspond à la substance que notre corps produit normalement lorsqu'il transforme l'oxygène. Il est donc totalement superposable à celui qui est naturellement présent dans notre système et qui est éliminé par le fonctionnement normal du métabolisme cellulaire. Les globules rouges, en fait, qui fournissent l'oxygène aux zones asphyxiées du corps, celles où il y a une plus forte concentration de dioxyde de carbone, sont également responsables de l'élimination de l'excès de celui-ci. Cela se fait par le processus naturel de respiration : le dioxyde de carbone et d'autres déchets sont transportés dans la circulation veineuse jusqu'aux poumons et de là sont expulsés par la respiration. L'introduction de dioxyde de carbone sous la peau stimule donc l'effet Bohr, c'est-à-dire l'augmentation de l'hémoglobine dans cette zone pour augmenter l'apport en oxygène. L'hémoglobine est, en fait, la molécule globulaire présente dans les globules rouges responsables du transport de l'oxygène (ainsi que de la couleur rouge de ceux-ci). L'augmentation de l'hémoglobine dans une zone donnée stimule la vasodilatation, la réouverture des capillaires fermés, la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, c'est-à-dire l'angiogenèse, et donc, l'amélioration de la microcirculation. Les effets de ces modifications sont une stimulation de la production des facteurs de croissance produits par les fibroblastes. Les fibroblastes sont des cellules de la peau situées dans la couche dermique, responsables de la synthèse de différents types de fibres et de substances, y compris des facteurs de croissance. Ils soutiennent et revitalisent les bulbes capillaires atrophiés, fortifiant le cheveu de l'intérieur. Il faut également ajouter que la carboxythérapie a un effet positif sur les pellicules et le psoriasis.

 
DANS QUELS CAS IL EST UTILISÉ

La carboxythérapie pour lutter contre la chute des cheveux n'est pas seulement adaptée à des formes spécifiques de calvitie, comme l'androgénésie, l'alopécie, l'aération, la saisonnalité, ou seulement pour les hommes ou les femmes, mais elle est indiquée dans tous les types de calvitie, stimulant et encourageant le processus naturel de vie du bulbe pileux. Toutefois, il faut dire que son action et ses effets sont plus importants s'il est utilisé dans les premiers stades de la chute des cheveux, et non pour essayer de trouver un remède à un problème qui est déjà à un stade avancé. La carboxythérapie contre la chute des cheveux est souvent combinée efficacement avec d'autres traitements, qui intensifient les résultats. Un exemple est l'utilisation de PRP, un acronyme pour le plasma riche en plaquettes. La PRP est obtenue en prélevant le sang du patient, qui est ensuite centrifugé pour séparer le plasma, riche en plaquettes, du reste du sang. Le PRP est ensuite injecté dans la zone touchée par la calvitie. On a vu que le plasma est capable de stimuler les cellules inactives et de leur faire reprendre leur cycle physiologique, en régénérant le follicule.

 
LE TRAITEMENT

Le traitement de carboxythérapie consiste, comme nous l'avons dit, en des injections de dioxyde de carbone médical sous la peau. Il y a un réservoir de gaz relié à un distributeur qui régule le flux de gaz à l'intérieur d'un tube plastique stérile. À l'intérieur de ce tube est placé un filtre, nécessaire pour nettoyer davantage le dioxyde de carbone de toute impureté. Le tube, enfin, se termine par la fine aiguille, également stérile et évidemment jetable, qui est insérée dans la peau de la personne. Il est important qu'un médecin qualifié pratique cette technique. Une fois que la quantité de dioxyde de carbone prévue a été introduite à un moment donné, la procédure est effectuée dans une autre zone de la peau. Il est important de s'assurer que les machines utilisées sont conformes à la loi. Le traitement ne nécessite pas d'anesthésie et n'est pas particulièrement long ni stressant. La session dure environ 30 minutes. Il est nécessaire de suivre un cycle de sessions allant de 8 à 12, une tous les sept à dix jours. Si l'effet sur la microcirculation est immédiat, l'action de fortification des bulbes pileux due à la production et à la libération accrues de facteurs de croissance par les cellules épithéliales nécessite plus de temps, plusieurs semaines. Vous pourrez donc apprécier le résultat réel à la fin du cycle.

 
POST-TRAITEMENT

Le traitement, comme nous l'avons vu, n'est ni invasif ni exigeant. À la fin de la séance, il peut y avoir un léger gonflement, une légère sensation de chaleur sur la zone traitée pendant environ 10/20 minutes ou un picotement modéré, mais dans tous les cas, aucun effet qui ne se résorbe pas dans les premières heures suivant le traitement. Cela permet au patient de reprendre immédiatement ses activités quotidiennes normales sans avoir à quitter la vie sociale pour des périodes de convalescence.

 
CONTRE-INDICATIONS ET RISQUES

Le gaz utilisé pour cette technique, c'est-à-dire le dioxyde de carbone médical et stérile, est totalement non toxique pour l'organisme car il est tout à fait égal à celui normalement produit par le métabolisme même de nos cellules. De plus, la substance n'est pas susceptible de provoquer une embolie. Il existe certains cas cliniques spécifiques dans lesquels l'utilisation de ce traitement est fortement contre-indiquée, c'est-à-dire en présence de : insuffisance cardiaque chronique, insuffisance respiratoire chronique, insuffisance rénale chronique, insuffisance hépatique chronique, problèmes d'anémie graves, diabète sucré, prise d'inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (enzyme qui s'occupe de "l'élimination" du dioxyde de carbone lorsqu'il est en excès et de sa "création" lorsqu'il y a une carence) tels que la metformine, la gangrène gazeuse, l'hypertension, la thrombose, l'embolie, la grossesse. Il est évident, comme pour tout type de traitement, qu'il est important de comparer et de conseiller une personne professionnelle et préparée, qui doit étudier l'histoire clinique du patient afin d'éviter de courir des risques pour la santé de ce dernier et de trouver le meilleur moyen d'atteindre l'objectif souhaité.

 
RÉSULTATS

Grâce à ce cycle, vous pourrez maintenir l'effet obtenu par le traitement avec des séances d'entretien à effectuer une fois tous les 3 mois environ, puis, en général, 4 fois par an.
En savoir plus : https://www.riccardomarsili.fr

Josie Bonnet











Flashback :
< >

Lundi 27 Juillet 2020 - 18:35 Agence Web Genève

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:25 Rhinoplastie non chirurgicale

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:21 EM Sculpt Paris

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn