Actualités des entreprises: pme , economie, finances, divers ..

Présidentielle 2020 au Mali : Soumaïla Cissé ou Aliou Diallo, la bataille aura lieu !


Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2020 à 18:02 | Lu 60 fois | 0 commentaire(s)


Selon un très récent sondage du cabinet d’études et de conseils bamakois Statix, Soumaïla Cissé et Aliou Diallo sont en tête des intentions de vote pour la présidentielle malienne de 2022. Leurs scores laissent penser que le scrutin se jouera à deux et de façon serrée. L’issue de cette bataille dépendra donc des stratégies adoptées face aux Maliens désabusés par la politique.


A un peu plus d’un an de la prochaine élection présidentielle malienne, le cabinet d’études et de conseils Statix, situé à Bamako, a effectué un sondage pour établir les nouveaux rapports de force politique dans le pays après le renversement du régime d’IBK. Il ressort de cette enquête, réalisée du 13 au 18 novembre 2020, que Soumaïla Cissé et Aliou Diallo ont les faveurs des Maliens pour devenir les prochains locataires du Palais de Koulouba. En effet, ils obtiennent respectivement 26 et 25,5% des intentions de vote au 1er tour, loin devant leurs adversaires.
En l’état actuel de l’opinion des électeurs maliens, Soumaïla Cissé et Aliou Diallo devraient donc s’affronter au second tour en 2022. Un scenario logique puisqu’ils avaient fini 2e et 3e en 2018, derrière Ibrahim Boubacar Keita (IBK). Mais apparemment l’écart s’est resserré en faveur d’Aliou Diallo qui avait obtenu 8,03% des voix au 1er tour au précédent scrutin présidentiel contre 17,80% pour Soumaïla Cissé. Pour prendre de la distance, ou au moins conserver sa position, les deux candidats devront évidemment (re)travailler leurs stratégies respectives.
 

ABD, l’homme du changement et du pragmatisme


Dans le parti d’Aliou Diallo, ADP-Maliba, on a déjà identifié les principaux axes de la campagne présidentielle qui a déjà commencé. Selon le président de la jeunesse Cheick Oumar Diallo, qui constate que son leader a un électorat confortable et stable au niveau de la couche féminine et de celle des 18-49 ans, « il faut maintenant consolider ces acquis, les renforcer et aller plus loin dans la recherche de la confiance de nos compatriotes ». Aliou Diallo pourrait justement se targuer d’avoir cette confiance du peuple malien qui l’a élu aux législatives à Kayes au sein d’une large coalition.
Cette coalition répondait au besoin de rassembler les Maliens autour de points communs. Aliou Diallo ayant toujours estimé que son pays a besoin d’union et de consensus pour avancer sereinement. D’où sa participation à des initiatives comme le Dialogue national inclusif (DNI) et l’adhésion de son parti à la majorité présidentielle en juin dernier. Mais ADP-Maliba s’est retiré peu après la violente répression des manifestants. Aliou Diallo se positionne surtout comme un homme pragmatique. Ainsi, fait-il régulièrement des propositions concrètes à chaque étape de la vie de la nation, comme lors de la révolution d’août.

En philanthrope, il préfère aussi être sur le terrain pour changer la vie des communautés à travers la réalisation de projets communautaires ou l’électrification gratuite des villages (Bourakébougou grâce à sa société Hydroma). Aliou Diallo est surtout l’un des rares hommes politiques à s’intéresser au volet économique dans sa politique. Il peaufine notamment, depuis 2018, un plan Marshall pour le Mali de 15000 milliards de Francs CFA. Cet ambitieux programme vise à initier une véritable décentralisation du Mali et un développement socio-économique réel et harmonieux de toutes les régions du pays. Ce qui mettra fin aux problèmes actuels du Mali, et pas la force militaire ou les financements internationaux qui montrent leurs limites depuis 2012.
 

L’expérience et la légitimité pour « Soumi »


Quant à Soumaïla Cissé, il semble plus que jamais proche du Palais de Koulouba, après les échecs de 2013 et 2018. Cet ancien ministre de l’Equipement (2000-2002) apparait comme le plus expérimenté et le plus compétent de tous. Il devrait donc jouer sur cette corde pour rassurer les Maliens en manque de repère en ce moment. Le leader de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et présenté comme le principal rival d’IBK et le chef de file d’une opposition qui n’existe plus. S’il a souhaité prendre du recul après sa libération par les djihadistes en octobre, Soumaïla Cissé est bel et bien déjà dans une sorte de pré-campagne. Ces dernières semaines, il a des rencontres avec des officiels français, la diaspora malienne et des cadres de l’URD.
Après la participation de son parti au Mouvement du 5 Juin, Cissé se positionne logiquement comme un allié pour les acteurs de la transition. Pour renforcer ce sentiment de légitimité, il a reçu une délégation du comité stratégique du M5, avant de s’envoler pour Paris. Soumaïla Cissé ne comptera pas que sur d’éventuels soutiens ou alliances car Aliou Diallo en a également avec notamment le très influent Chérif de Nioro. Il sera également attendu sur le volet économique. A ce niveau, le candidat de l’URD a déjà présenté un programme reposant sur cinq piliers : restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État ; instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; mettre l’État au service des populations ; donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due dans la société malienne ; et construire une économie performante et solidaire. Le député de Tombouctou a chiffré son programme à 7310,1 milliards de francs CFA.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Octobre 2020 - 08:28 La pose et entretien de climatisation sur Bordeaux

Vendredi 18 Septembre 2020 - 15:34 Paris sportifs : les 5 meilleurs sites à connaitre


GEDITECH FINANCES
Geditech
Geditech est en relation avec de nombreux courtiers de banques afin de vous fournir plusieurs devis de regroupement de crédit ou de renégociation de prêt. Geditech, MIOB en crédit immobilier, vous assiste dans vos démarches.




Partager ce site



Flux RSS



Facebook
Twitter
Rss
Mobile