Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Informations syndicales et luttes

Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, dont le syndicat appelle à la grève aujourd’hui, mais aussi les 17 et 19 mai, le 49-3 témoigne de la « faiblesse du gouvernement ». Il appelle les salariés à « passer à la vitesse supérieure » pour forcer l’exécutif à retirer son texte


Philippe Martinez: "Passons à la vitesse supérieure" contre la loi travail
Aujourd’hui, mardi 17 et jeudi 19 mai seront trois nouvelles journées d’action, ont annoncé mardi les syndicats de salariés et associations de jeunes opposés à la loi travail et au coup de force de l’exécutif. Pour le secrétaire général de la CGT, dans l’entretien qu’il a accordé hier à l’Humanité, le temps est moins que jamais à céder à l’intimidation. Après la décision du gouvernement de passer en force, vous avez appelé à trois jours de grève nationale.

La mobilisation est-elle encore d’actualité ?

PHILIPPE MARTINEZ J’entends cette petite musique qui consiste à dire que si le 49-3 passe, le texte est adopté. Faux. La procédure continue. La mobilisation est plus que jamais indispensable. C’est pour cette raison que, pour la première fois, nous appelons à trois dates de grève, dans une échéance très resserrée. Ce qui off re la possibilité aux salariés en grève mardi de continuer leur action jusqu’au jeudi. Le gouvernement va certainement marteler que, quelle que soit l’ampleur de la mobilisation, sa détermiation à faire passer cette loi restera. Mais je rappelle qu’il y a un texte, qui s’appelait le contrat première embauche (CPE), qui avait été adopté avec le 49-3. La loi avait même été promulguée. Mais le gouvernement de Jacques Chirac, compte tenu de la mobilisation, avait été contraint de retirer son projet. Lire la suite

http://www.humanite.fr/philippe-martinez%02-%02passons-la-vitesse-superieure%02-contre-la-loi-travail-607004

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile