Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Communisme en Espagne et au Pays Basque

Pas besoin de penser à l'Union soviétique écrasant l'Allemagne nazi, il suffit de se rendre dans les campagnes rouges de l'Andalousie pour constater que Vox, le parti d'extrême droite, ne perce pas dans les villes et villages dirigé par des communistes. Deux exemples : Marinaleda et Trebujena - article et traduction Nico Maury


Andalousie : Le communisme a été le meilleur rempart contre la percée de l'extrême-droite
Marinaleda dans la province de Séville et Trebujena dans la province de Cadix, ont résisté à la vague de l'extrême droite et ont porté en tête la liste d'union entre Podemos et Izquierda Unida, Adelante Andalucía.

Marinaleda, connue comme la "Cuba Andalouse", est dirigée comme une ville coopérative et socialiste depuis 1979. La résistance du bastion dirigé par le syndicaliste Juan Manuel Sánchez Gordillo se poursuit. La ville de Marinaleda a porté en tête la liste Adelante Andalucía avec 68,7% des voix.

Même si Vox remporte quelques voix (44), il faut noter que c'est bien peu face aux 992 de la liste d'union entre Podemos et les communistes. Ainsi l'extrême droite doit se contenter d'un petit 3,05% des voix. Les autres formations politiques remportent respectivement : 14,34% pour le PSOE, 6,93% pour le Parti populaire et 5,12% pour Ciudadanos.

L'abstention, bien qu'en hausse, atteint 30%, un niveau bien inférieur au reste de l'Andalousie (41%). Dans cette ville autogérée sur un modèle socialiste, des batailles politiques sont engagées entre la municipalité et les partis d'extrême droite. Vox a engagé la ville en justice parce que cette dernière affiche sur ces bâtiments publics le drapeau de la République espagnole (et non celui de la monarchie) et que la ville soutient à 100% le processus d'autodétermination de la Catalogne. La ville avait hissé l'Estelada, le drapeau indépendantiste catalan quelques jours avant le référendum d'autodétermination du 1er octobre 2017.

Pour Juan Manuel Sánchez Gordillo, "La Catalogne et l'Andalousie sont des pays frères et dans la mesure où l'un avance dans sa souveraineté, l'Andalousie, comme la ville et la nation, également avance pour la sienne."

L'autre bastion antifasciste est la ville de Trebujena. Ville de plus de 7000 habitant.e.s dirigée par le Parti Communiste d'Espagne et Izquierda Unida depuis 36 ans.

Lors des élections de dimanche, la liste Adelante Andalucía est largement arrivée en tête du scrutin avec 59,55% des voix. Là aussi l'abstention fut plus faible que dans tout le reste de l'Andalousie (29,9%), mais elle est en progrès de +5 points.

Dans ce scrutin l'extrême droite reste cantonnée au score lointain de 3,02% et se sont les partis plus traditionnels qui se disputent le leadership de l'opposition. Le PSOE est second avec 22,04%, le PP s'en tire avec 6,27% et enfin Ciudadanos remporte 5,95% des voix.


Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

i[Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile