Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 


Espace post-soviétique (URSS)

Mardi 27 Octobre 2020

Alors que les participant.e.s "de bonne humeur" aux actions de protestation non autorisées déversent des insultes contre le président de la République de Biélorussie, ses partisans, les responsables de la sécurité et de la télévision d'État, "l'exilée politique" S. Tikhanovskaya a été mise en quarantaine après sa tournée européenne. Cependant, cela ne l'empêche pas de tenir des conférences en ligne avec des marginalisés auto-exilés et de se livrer au chantage politique contre les autorités biélorusses.

Par Sergei GRISHKEVICH, membre du Parti Communiste du Bélarus. ville de Brest.

Traduction Nico Maury


Bélarus : Le langage des ultimatums
Afin de ne pas laisser le mouvement de protestation à moitié mort dépérir complètement, S. Tikhanovskaya a décidé de le conduire à la faillite, en déclarant à Loukachenko un «ultimatum du peuple» exigeant sa démission, mettant fin à la «violence» et libérant des «prisonniers politiques». Si ces conditions ne sont pas remplies avant le 25 octobre, «l'émigrante politique» menacera d'organiser le lendemain une grève nationale avec la participation de travailleurs-travailleuses, d'étudiantes, d'entrepreneur.e.s, de chauffeur.e.s, de scientifiques, de retraité.e.s, etc.

Tikhanovskaya a exhorté les Biélorusses à aller à des marches au lieu de travailler et d'étudier, de cesser d'utiliser les services publics, de retirer tout l'argent des comptes bancaires et de rejoindre les communautés de sa cour. L'ex-candidate à la présidentielle a une nouvelle fois promis des garanties aux «victimes du régime» issues du fonds de solidarité BySol, dans lequel la moitié des 1,9 million d'euros prétendument collectés a déjà été versée. Selon les informations officielles, 623 personnes et 10 comités de grève d'usines ont été indemnisés pour 1720 demandes. Cependant, les événements des mois précédents ont montré que les tirelires financières sont beaucoup plus disposées à apporter une aide morale plutôt que monétaire aux «réprimés». Personne n'a entendu parler du versement des 1500 euros promis. D'autre part, il y a beaucoup d'histoires sur les machinations financières des créateurs de ces fonds.

Après avoir «rétabli l'état de droit dans le pays», Tikhanovskaya garantit «d'annuler les amendes pour non-paiement de factures de services publics, de condamnations et d'amendes administratives», «de compenser leur paiement», «de réintégrer les personnes licenciées pendant les manifestations sans interrompre leur ancienneté», «de procéder à une amnistie financière», etc. etc. Il n'y a pas un mot sur la provenance de l'argent pour ces fins.

L'opposition, qui s'est installée en Lituanie et en Pologne, n'est pas pressée d'admettre sa défaite et continue de faire sa chose habituelle: des vœux pieux. Ainsi, un membre du Présidium du Conseil de Coordination, l'ex-diplomate P. Latushko, a annoncé qu'il y avait un certain plan d'action en cas d'échec de l'ultimatum.

Outre P. Latushko, il y a d'autres rêveurs dans l'équipe de S. Tikhanovskaya. Ainsi, A. Alekhnovich, l'un de ses conseillers experts en canapés, estime que «le FMI, la Banque mondiale et la BERD viendront aider à la restauration de l'économie bélarussienne pendant la période de transition». Certes, note le «spécialiste», un développement économique réussi du pays est impossible sans de nouvelles élections, c'est-à-dire qu'il y aura des élections - il y aura de l'argent, il n'y aura pas d'élections - il y aura un défaut. Le groupe économique de la Cour constitutionnelle parmi des "experts" comme Alekhnovich travaille sur un programme anti-crise pour le pays.

Lors de la réunion RÉGULIÈRE du Parlement européen, il a été décidé "d'envisager des sanctions sectorielles contre la Biélorussie, qui pourraient accroître la pression sur le régime, mais ne devraient pas conduire à un impact négatif à long terme sur la population". Auparavant, l'Union européenne avait déjà imposé des sanctions à 40 responsables jugés "responsables de la falsification des élections présidentielles et de la répression contre les manifestants". Désormais, il a été décidé d'ajouter A. Loukachenko et un certain nombre de personnes jugées "responsables de violations des droits civils et des libertés" à la liste des sanctions.

Les eurodéputé.e.s appellent S. Tikhanovskaya "la présidente élu aux yeux du peuple biélorusse, qui a obtenu plus de la moitié des voix aux élections selon des sondages d'opinion indépendants". Dans le même temps, le Parlement européen se réfère à un sondage de la plateforme Internet "Golos", dont le rapport ne parlait que de la falsification d'élections sur la base des protocoles de certains bureaux de vote. Le Parlement européen a de nouveau appelé les autorités bélarussiennes à engager un dialogue avec le Conseil de coordination et à organiser «de nouvelles élections libres et équitables». C'est après eux, selon les eurodéputé.e.s, qu'une véritable réforme constitutionnelle est possible.

Le Parlement européen a annoncé les lauréats du prix A. Sakharov pour la "contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l'homme dans le monde". Les lauréats du prix étaient «l'opposition démocratique du Bélarus» représentée par le Conseil de coordination, S. Tikhanovskaya, l'écrivaine anti-soviétique S. Aleksievich, le flûtiste M. Kolesnikova, l'avocat O. Kovalkova, la femme d'affaires V. Tsepkalo, la blogueuse vidéo S. Tikhanovsky, le fondateur à Varsovie de la Chaîne télégramme S. Putilo, le fondateur du centre de défense des droits de l'homme "Vesna" A. Belyatsky, ancien chef du comité de grève de l'usine de tracteurs de Minsk S. Dylevsky et l'éternel "prisonnier politique" N. Statkevich.

La marche traditionnelle des femmes a eu lieu samedi à Minsk. Une centaine de dames aux parapluies blanc-rouge-blanc ont défilé pendant deux heures dans le centre-ville avec des objectifs non définis, le long d'un itinéraire indéfini, après quoi elles se sont séparées avec le sentiment du devoir civique accompli.

La marche de dimanche de l'opposition, programmée pour coïncider avec la fin de l'ultimatum, a rassemblé environ 10.000 manifestant.e.s dans les rues de la capitale biélorusse de deux millions d'habitant.e.s, traditionnellement gonflés dans les médias «indépendants» à «des centaines de milliers». Les participant.e.s à l'action non autorisée ont occupé la chaussée et ont traversé le centre-ville. Vers la fin de la marche, les forces de l'ordre ont utilisé des moyens spéciaux pour calmer les manifestant.e.s «pacifiques» qui ont déchaîné leur rage.

La Pravda

Perspective communiste
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Perspective communiste
Nicolas Maury
[Fr] Perspective communiste, blog francophone ayant pour vocation le partage d’informations nationales et internationales. De proposer des analyses marxistes de l’actualité et du débat d’idée. Ainsi que de parler de l’actualité du Parti Communiste Français et du Mouvement des Jeunes Communistes de France.

[Cat] Perspectiva comunista, bloc francòfon dedicat a compartir informació nacional i internacional. Oferir anàlisis marxistes d’actualitat i debat d’idees. A més de parlar de les notícies del Partit Comunista Francès i del Moviment de Joves Comunistes de França.

[Esp] Perspectiva comunista, blog francófono dedicado a compartir información nacional e internacional. Ofrecer análisis marxistas de los asuntos actuales y el debate de ideas. Además de hablar sobre las noticias del Partido Comunista Francés y el Movimiento de Jóvenes Comunistas de Francia.

[Eng] Communist perspective, French-speaking blog dedicated to sharing national and international informations. To offer Marxist analyzes of current affairs and the debate of ideas. As well as talking about the news of the French Communist Party and the Movement of Young Communists of France.

[All] Kommunistische Perspektive, französischsprachiger Blog zum Austausch nationaler und internationaler Informationen. Marxistische Analysen der aktuellen Angelegenheiten und der Debatte über Ideen anbieten. Sowie über die Nachrichten der Kommunistischen Partei Frankreichs und die Bewegung der jungen Kommunisten Frankreichs.

[RUS] Коммунистическая перспектива, франкоязычный блог, посвященный обмену национальной и международной информацией. Предложить марксистские анализы текущих дел и дебаты идей. А также говорить о новостях французской коммунистической партии и движения молодых коммунистов Франции.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile