Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Révolution bolivarienne et socialisme en Amérique Latine

Evo Morales a été facilement réélu dimanche président de Bolivie avec plus de 60% de suffrages. Le MAS (Mouvement au Socialisme) remporte les chambres parlementaires


Bolivie : large victoire électorale d’Evo Morales et du Socialisme
Premier président issu de la majorité indienne du pays et représentant d'un parti de gauche pro-indigène, il est crédité de 63% des voix, soit 36% de mieux que son principal adversaire de droite, Manfred Reyes (27%), selon les chiffres de l'institut Equipos-Mori basés sur 98% des votes.

Le centriste Samuel Doria Medina obtiendrait quant à lui 6% des suffrages, loin devant les cinq autres candidats d'opposition qui étaient en lice.

Des scène de joie ont eu lieu parmi les partisans du président sortant, rassemblés au centre de La Paz, place Murillo. Au cris de "Evo! Evo!", ils ont exulté en apprenant, une heure après la fermeture des bureaux de vote, que M. Reyes concédait sa défaite.


Lors des élections législatives qui se sont déroulées simultanément, le MAS a lui aussi remporté facilement la majorité dans les deux chambres de l'Assemblée législative plurinationale (Parlement bicaméral), le Sénat et la chambre basse.

Le président sortant espérait l'emporter dans les neuf départements du pays. Il doit finalement se contenter de six, Santa Cruz, Beni et Pando restant aux mains de l'opposition.

Durant la campagne, Evo Morales avait souhaité obtenir une majorité des deux tiers dans les deux chambres, nécessaire pour modifier la Constitution -et pouvoir éventuellement briguer un troisième mandat-, faire voter un statut d'autonomie pour les territoires indigènes et procéder aux nominations-clés.

« Le processus pour le changement a prévalu », a souligné M. Morales, dimanche soir depuis le balcon du palais présidentiel

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile