Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



La France n'est pas aux travailleurs, elle est à 500 familles qui la pillent

Vendredi 26 Septembre 2008

Les Français font de l’augmentation du pouvoir d’achat la grande question de cette rentrée. Tous, à part les bénéficiaires des cadeaux du Président, se trouvent en difficulté


Cassons la dalle : Pour le pouvoir d'achat
Pour la première fois, les Français voient bien qu’ils vivront moins bien que leurs parents. Les fins de mois sont compliquées à boucler, beaucoup se sont privés sur les vacances et s’interrogent sur la simple possibilité d’élever dignement leurs enfants. De fait, un nombre toujours plus grand de ménages est plongé en situation de réelle pauvreté. La précarité et le temps partiel imposés principalement aux femmes explosent. 10% des Françaises et des Français vivent avec 845 euros par mois en moyenne !

C’est un scandale dans un pays aussi riche et développé que le nôtre. C’est possible de faire autrement !

En dix ans, les profits sont passés du quart au tiers du Produit Intérieur Brut (la richesse créée). Et, en contrepartie, le pouvoir d’achat populaire a baissé d’autant !

Le capital s’enrichit au détriment des salaires et s’investit de plus en plus dans la financiarisation et la spéculation. Les profits du CAC 40 explosent et les revenus des grands patrons sont faramineux. La fortune de Bernard Arnault est de 17,6 milliards d’euros, elle a doublé en 10 ans. Chaque année, 65 milliards de subventions ou d’exonérations fiscales sont distribuées aux entreprises sans aucune évaluation de leur utilité sociale.

Le pouvoir d’achat, c’est la condition pour relancer l’économie !

Certains experts affirment que la hausse du pouvoir d’achat risque de relancer la hausse des prix ! De qui se moque t-on ? Les salaires, les retraites stagnent depuis de longues années et les prix ne cessent de monter. Au contraire, une hausse du pouvoir d’achat, ce serait bon pour relancer l’économie, pour équilibrer les comptes de la sécu, pour s’attaquer en grand au chômage. C’est ce que reconnaissent un nombre grandissant d’organismes officiels comme l’OCDE.

Alors, ensemble, faisons-nous entendre du gouvernement et du MEDEF.

Pouvoir d'achat : Et si on parlait hausse des salaires

La Fédération des Bouches du Rhône du Parti communiste français invite à un large rassemblement populaire samedi devant la préfecture.

Pour Jean-Marc Coppola, son secrétaire, l’Etat doit avoir un acte fort qui passe par une revalorisation du SMIC.

25 septembre 2008

Les communistes mettent au centre du débat sur le pouvoir d’achat, là question des salaires, des retraites et des minima sociaux. « Cela fait 40 ans qu’il n’y a pas eu de hausse significative des salaires. La dernière hausse substantielle remonte à 1968. Et depuis trente ans la répartition des richesses entre les revenus du capital et du travail se fait au détriment des salariés », rappelle Jean-Marc Coppola, secrétaire départemental du PCF 13. C’est pourquoi, samedi 27 septembre, alors qu’une manifestation nationale du PCF partira du siège du Medef jusqu’à l’Elysée, les communistes provençaux organisent un rassemblement devant la préfecture pour mettre au premier plan l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux.

Le lieu n’est pas choisi au hasard. « L’Etat doit avoir un acte fort qui passe par la revalorisation du SMIC ce qui obligera les entreprises à ouvrir des négociations ».

Les communistes des Alpes-de-Haute Provence s’associent à cette action baptisée « cassons la dalle pour le pouvoir d’achat ». Un marché paysan va s’installer devant la Préfecture.

Des agriculteurs du département proposeront leur production. L’occasion pour eux de dialoguer directement avec les consommateurs et de mettre un peu plus à jour les marges pratiquées par les grandes surfaces. L’ensemble des autres formations politiques de gauche a été convié ainsi que les syndicats et des associations. « On vise un millier de personnes. C’est une initiative que nous voulons familiale et populaire », précise Jean-Marc Coppola qui prendra la parole ainsi que le député Michel Vaxès. Des actions similaires se dérouleront à Toulon et Nice.

Mais prévient Jean-Marc Coppola, l’initiative n’est qu’une étape. « Nous nous inscrivons dans la durée. Plus on enfoncera le clou sur cette exigence, plus on crédibilisera la solution que l’on propose. Elle est urgente ».

Et de poursuivre : « Nous comptons aussi dénoncer l’échec de la politique de Nicolas Sarkozy : la baisse des impôts, les cadeaux fiscaux, les heures supplémentaires n’enrayent pas la baisse du pouvoir d’achat. En France, 7 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 845 euros par mois. Les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ». Et de mettre l’accent sur les poches de pauvreté dans le département « à Miramas, des personnes, qui pourtant travaillent, sont en des­ous de 694 euros par mois. C’est inacceptable dans un pays comme le notre ».

Françoise Varna (La Marseillaise, le 25 septembre 2008)

Cassons la dalle : Pour le pouvoir d'achat

Cassons la dalle : Pour le pouvoir d'achat

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile