Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Une jeune blogueuse de Riyad, en Arabie saoudite, explique pourquoi elle s’oppose au port du voile intégral, au point de soutenir la loi française prévoyant de l'interdire dans l’espace public.


Coup de gueule d’une Saoudienne : "Je suis contre le voile intégral, même en France !"
Eman Al Nafjan (son vrai nom), 32 ans, vient de finir ses études en linguistique à Riyad. Elle tient le blog Saudi Woman.

Je suis une femme respectée et je dois dire que, comme beaucoup de Saoudiennes, j’ai une vie agréable. Peut-être que je vois les choses différemment de la plupart des femmes ici parce que je lis beaucoup et que je parle anglais : j’ai donc accès au monde extérieur. Toutefois, je suis loin d’être la seule à critiquer la situation de la femme dans le royaume. Il y a de nombreuses autres blogueuses, éditorialistes, journalistes qui parlent ouvertement de ce sujet.

Ce que je voudrais, c’est être responsable de ma vie, être traitée en adulte. Ici, ce n’est pas possible, il vous faut un parrain - un homme - pour tout. Je ne peux pas voyager à l’étranger sans l’autorisation de mon mari, je ne peux pas conduire, ni voter (ceci dit, les hommes ne votent pas souvent non plus…).

Je voudrais également ne plus avoir à porter le niqab [voile intégral]. Je reconnais que les Saoudiennes y sont habituées et que c’est un vêtement qu’elles trouvent souvent pratique. Même lorsqu’elles sont entre femmes, par exemple dans les salles d’attentes des hôpitaux, certaines préfèrent garder leur voile, alors que rien ne les y oblige. Car être entièrement voilée, c’est être invisible. C’est éviter d’être dérangée par le regard des autres, rester anonyme. C’est aussi, d'ailleurs, une excuse pour mal se conduire en société, car personne ne sait qui vous êtes. Certaines femmes voilées sont, ainsi, particulièrement mal polies : elles passent par exemple devant vous dans les queues ou ne nettoient pas les toilettes après leur passage dans les endroits publics. Ce sont de petites choses, mais qui sont, je crois, révélatrices.

Coup de gueule d’une Saoudienne : "Je suis contre le voile intégral, même en France !"
"Ceinture de chasteté et voile intégral, j’ai tout de suite fait le rapprochement"

Bien entendu, le voile intégral, c’est avant tout un signe de domination masculine et de sexisme. Les Saoudiens ne sont pas différents des autres hommes : si vous leur donnez tous les droits, ils ont tendance à en abuser. En vacances, cet été, j’ai visité un musée de Venise qui exposait une ceinture de chasteté. J’ai tout de suite fait le rapprochement avec le niqab. Les deux objets servent prétendument à protéger la femme, avec l’idée que celle-ci ne peut pas être responsable d’elle-même.

Je rappelle d’ailleurs que l’obligation de se couvrir le visage n’est pas mentionnée par le Coran, elle ne fait pas non plus partie des piliers de l’islam. D’ailleurs, à travers le monde, seuls les religieux les plus conservateurs exigent que les femmes se couvrent entièrement le visage. Dans de nombreux pays musulmans, comme par exemple l'Egypte ou la Syrie, la plupart des femmes ne le font pas.

"Je suis favorable à la loi française sur l’interdiction du voile intégral"

A ce titre, je suis d’ailleurs favorable à la loi française sur l’interdiction du voile intégral [Un projet de loi visant, entre autres, à interdire le port du voile intégral dans l’espace public est actuellement examiné par le Parlement français. Il devrait être adopté en septembre]. Au même titre que l’on n'a pas le droit de marcher nu dans la rue, un État peut décider d’interdire à ses citoyens de se couvrir le visage dans l’espace public. Lorsque l’on rencontre quelqu’un, on a le droit de savoir à qui on a affaire. Selon moi, c’est aussi une question de sécurité. Je sais que dans les pays anglo-saxons, une telle loi serait perçue comme une atteinte aux libertés individuelles, mais moi cela ne me gêne pas.

En Arabie saoudite, la situation de la femme s’améliore. Il est vrai que le roi Abdallah est progressiste et qu’il a fait adopter certaines mesures qui vont dans le bon sens. Par exemple, une femme n’a plus besoin, aujourd’hui, d’avoir un parrain pour monter son entreprise ou son commerce. Je pense qu’Internet a aussi joué un rôle prépondérant dans l’ouverture du pays. Avant, les gens n’avaient accès qu’aux chaînes de télé saoudiennes, où l’Occident - et d’ailleurs tout ce qui n’était pas saoudien - était diabolisé. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de découvrir le monde par nous-mêmes.

"Une évolution prioritaire pour les Saoudiennes : le droit de conduire"


Il y a une évolution qui me semble prioritaire pour les femmes saoudiennes. Une demande que je ferais avant toutes les autres : avoir accès aux moyens de transport. À l’heure actuelle, nous n’avons le droit ni de prendre le bus ni de conduire. Si nous sommes seules, nous sommes donc forcées de prendre des taxis, ou de payer un chauffeur. C’est une charge énorme pour une femme peu fortunée. Cela peut représenter jusqu’à la moitié du salaire d’une institutrice.

Mais je suis optimiste. Car il y aujourd’hui plus d’hommes que de femmes qui militent pour les droits des femmes. J’ai ma théorie là-dessus : je pense que beaucoup d’hommes en ont assez d’être responsables de plusieurs femmes. Ils veulent bien s’occuper de leur épouse, mais avec leur mère, leurs sœurs et parfois leurs cousines, cela fait trop.

Origine :

Djamal Benmerad
Journaliste, écrivain
Bruxelles

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile