Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Informations syndicales et luttes

Mercredi 22 Mars 2006

le pouvoir refuse de rejeter la directive


Les députés communistes viennent de demander au gouvernement de rejeter la directive Bolkestein.

Quelle directive ? feint de s’interroger le ministre Dutreil. Depuis la réécriture du texte, à la suite d’un compromis entre le Parti socialiste européen et la droite (Parti populaire européen), le 16 février dernier, les autorités françaises jouent les tartuffes pour mieux parler de victoire. Tout a été remis à plat, dit le ministre, “ ce texte n’a plus rien à voir avec le texte décrit dans le projet de résolution présenté par le groupe PCF ”.

Plus rien à voir ? Alain Bocquet, au nom du groupe PCF, a montré combien les “ avancées ” prétendues du compromis socialistes/droite sont “ illusoires ”. D’abord parce que le “ principe du pays d’origine ”, cœur de la directive Bolkestein, a “ peut-être disparu des articles mais pas des considérants ” où “ il apparaît à deux reprises ”. Quant au principe du pays de destination qui devait lui être substitué, “ la droite européenne refuse d’écrire en toutes lettres qu’il s’appliquera ”.

Ensuite, s’agissant des services publics, la “ Commission estime qu’il n’est pas possible d’établir une liste définitive de tous les services d’intérêt général devant être considérés comme non économiques ” et exclus de la directive.

“ On peut donc redouter que les cas de dumping social se multiplient ”, en conclut le responsable communiste qui estime que “ la France peut agir efficacement avant la deuxième lecture par le Parlement européen au printemps 2007 ”.

Si le socialiste Marc Dolez, partisan du non à la constitution européenne, et durement stigmatisé dans ses rangs, a estimé que la directive “ applique à la lettre le principe de concurrence libre et non faussée, fondement du projet de constitution européenne qui a été massivement et heureusement rejeté par les Français le 29 mai dernier ”, la majorité UMP et UDF a rejeté la résolution communiste

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile