Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Européennes 2009 : Front de Gauche (PCF-PG) et Alliance des Outre-Mers

Déclaration commune de 21 Partis Communistes et Ouvriers sur les élections européennes (Traduction AC pour Solidarité-Internationale-PCF)


Elections européennes : déclaration
Travailleurs, indépendants, artisans, petits agriculteurs, femmes, jeunes

Nous nous adressons à vous au sujet des élections européennes de 2009. Travailleurs et petis agriculteurs, syndicalistes, militants des mouvements pacifiste, féministe, des organisations de jeunesse, militants pour les droits démocratiques, pour les libertés populaires, de la solidarité internationale, militants des mouvements contre les traités de l'UE et de l'OTAN. Nous partageons la vision d'une société sans exploitation de l'homme par l'homme, sans pauvreté, injustices sociales et guerres impérialistes. Nous nous associons dans cette campagne pour une Europe de la prospérité pour le peuple, de la paix, des droits démocratiques et sociaux, une Europe qui n'a rien à voir avec l'Europe du capital et de la guerre.

Vous nous connaissez, vous pouvez nous faire confiance. Nous nous sommes retrouvés dans les luttes communes: dans les grèves et dans les mobilisations contre la stratégie de Lisbonne, pour des emplois stables avec des contrats protégés, contre la privatisation des services publics, pour l'éducation et la santé gratuite et publique, contre les guerres impérialistes et l'occupation de la Palestine, de l'Irak, de l'Afghanistan et de la Yougoslavie. Dans les luttes pour la défense des libertés démocratiques et des droits des immigrés. Nous étions côte à côte dans les manifestations des jeunes et des étudiants, lors des mobilisations d'agriculteurs. Nous avons lutté pour la victoire du NON lors des réferendums qui ont eu lieu en Irlande, en Hollande et en France.

Nous vous avons dit la vérité sur la crise économique. Ses racines se trouvent dans l'accumulation de richesses dans les mains d'une minorité à travers l'exploitation brutale de la majorité qui est condamnée à la pauvreté, à la précarité, à l'insécurité. La vraie solution [à la crise] pour le peuple doit être trouvée en affrontant sa cause: la recherche de profits, le capitalisme lui-même et pas un de ses modes de régulation. N'acceptez pas de payer la crise; vous en n'êtes pas responsables. Luttez pour tout ce qui vous appartient, la satisfaction de vos besoins actuels selon vos critères de progrès social; et contre un retour en arrière. N'attendez pas de solutions de l'UE, elle est une partie du problème, elle a des solutions qui ne profitent qu'à l'oligarchie.

L'UE est un instrument du capital. Elle défend des mesures en faveur des monopoles, de la concentration et de la centralisation du capital. Avec le “Traité de Lisbonne” ces caractéristiques en tant qu'économie impérialiste, bloc politico-militaire ont été renforcées contre les intérêts des travailleurs et des peuples. La puissance militaire, l'autoritarisme, la répression étatique ont été renforcées.

Au nom de la “modernisation”, de la “compétitivité” et de “l'entreprise”, de la “flexsécurité”, on intensifie les attaques sur les droits des travailleurs et des syndicats. Le droit de grève est remis en cause, tout comme les autres libertés syndicales. La semaine de travail tout comme les salaires sont réduits sous prétexte de sauvegarder la rentabilité du capital. La perspective d'avenir pour les travailleurs est de travailler sans aucun droits jusqu'à la mort. Un cadre cauchemardesque pour les droits des travailleurs est en train de se dessiner, avec l'augmentation de la journée de travail et la semaine de 65 heures, couplée au sous-emploi, au chômage et à la précarité. Les attaques contre les salaires, les retraites, avec le recul de l'âge de départ à la retraite, avec la distinction du temps de travail entre temps de travail actif et non-actif, avec la hausse des prix, avec la multiplication des accidents du travail. Avec l'abandon des systèmes d'éducation, de santé, les services publics et sociaux au grand capital. La disparition des petits et moyens agriculteurs, au profit des gros agriculteurs et des monopoles. L'intensification de la répression d'Etat, la montée de l'anti-communisme, du racisme, de la xénophobie. Les premières victimes de l'intensification de l'exploitation, de la répression sont les jeunes, les femmes et les travailleurs immigrés.

L'Union Européenne est un pilier du nouvel ordre impérialiste, de la mondialisation capitaliste. Elle soutient le massacre des Palestiniens par Israel. Elle participe activement aux projets agressifs menés contre les peuples, en particulier contre ceux des bords de la Méditerrannée, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Amérique Latine. Elle participe à la course aux armements, à la mise en place d'un « bouclier anti-missile », au retour du dogme de la frappe nucléaire préventive. Elle s'aligne sur les Etats-Unis et l'OTAN. Le militarisme est intrinsèque à sa structure.

Ces événements donnent raison à ces forces qui se sont opposées au traité de Maastricht, ainsi qu'à ceux d'Amsterdam et de Nice. Qui ont dit NON aux Traités de Schengen et de Prüm. Hier nous n'étions pas seuls; aujourd'hui nous sommes encore plus nombreux. Trois peuples ont rejeté la “constitution Européenne”, le traité de Lisbonne, des milliers de travailleurs et de jeunes luttent dans toute l'Europe contre les politiques de l'UE. Nos partis ont apporté une importante contribution à cette lutte. Nous ne nous sommes pas soumis à la pensée unique. Nous avons contribué à faire vivre l'espoir et d'autres perspectives.

Aujourd'hui les effets des politiques que l'UE a promues depuis sa fondation sont évidents. Il n'y a pas de solutions à la crise qui soit favorable au peuple sans le rejet de Maastricht et des “4 libertés” qu'il établit pour le capital (“liberté de circulation” du capital, des biens, des services et de la force de travail). Les travailleurs ont acquis de l'expérience. Lors des élections européennes, ne croyez pas les forces qui ont mis en place ces politiques anti-populaires et conservatrices.

Les droits des travailleurs n'ont rien à voir avec la constitution d'un marché interne unifié, l'accélération de la stratégie de Lisbonne, la directive Bolkenstein, la flexsécurité, la PAC. Les traditions démocratiques et de militantisme, les libertés popuaires sont en complète contradiction avec le renforcement de l'Espace de Liberté, de Sécurité, et de Justice, le renforcement des mécanismes répressifs utilisant la “menace terroriste” comme prétexte; avec la persécution et l'emprisonnement de communistes et d'autres militants, avec la réhabilitation du nazisme et du fascisme et la situation inacceptable des “non-citoyens” en Lituanie, Estonie et Slovénie.

Il existe une alternative pour les peuples. A travers les luttes des peuples, est mise en avant la perspective d'une autre Europe, une Europe de prospérité pour le peuple, une Europe du progrès social, des droits démocratiques, de la paix et du socialisme. Les impasses, les contradictions qui dans le contexte de la crise deviennent plus aigues, les difficultés que l'UE rencontre sont des éléments dont les peuples doivent tirer avantage. Le renforcement de l'opposition populaire actuelle aux politiques inhumaines et anti-populaires de l'UE ne peut qu'être profitable aux travailleurs.

Ainsi, la lutte quotidienne pour la défense et l'extension des droits démocratiques et sociaux en sortira renforcée. Tout comme la possibilité d'une réelle solution alternative.

Luttez avec nous pour:

*Des emplois stables, dignes, avec des droits. Pour des augmentations réélles des salaires et des retraites

*Que les peuples deviennent maîtres des ressources naturelles et des secteurs stratégiques des économies de leurs pays

*Des systèmes de santé et de sécurité sociale gratuits et publics. Pour l'avancement de l'âge de départ à la retraite et pour des augmentations réelles des retraites. Pour une éducation de qualité, gratuite et publique pour tous

*Des droits pleins et entiers pour les travailleurs immigrés

*Le soutien aux petits et moyens agriculteurs et la défense de la sécurité alimentaire. Pour une véritable protection de l'environnement sacrifié aux profits du grand capital.

*Le droit pour chaque peuple de choisir leur propre voie de développement. Ce droit inclut le droit de se sortir de la dépendance multiforme de l'UE et de l'OTAN et de choisir la voie socialiste.

*La paix, le retrait de toutes les bases militaires des Etats-Unis et de l'OTAN et le démantèlement de l'OTAN. Contre le “Partenariat pour le Paix” et l'Euro-Armée. Contre la participation dans les guerres impérialistes et dans les interventions armées.

*La solidarité avec tous les peuples en lutte. Pour un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale. Pour une solution juste du problème Chypriote. Pour la défense de Cuba socialiste, l'abrogation de la position commune de l'Union Européenne vis-à-vis de Cuba.

Votez pour les listes militantes que nous soutenons dans chaque pays.

Affaiblissez les forces qui soutiennent et défendent l'UE – Renforcez-vous

Non à l'UE des monopoles et du militarisme

Pour une Europe de la prospérité pour le peuple, de la paix, de la justice sociale et des droits démocratiques, du socialisme.

Les 21 partis signataires

Parti du travail de Belgique;
Parti communiste de Grande-Bretagne;
Parti Communiste de Bulgarie;
Parti des communistes bulgares;
Parti communiste au Danemark; Parti communiste d’Estonie;
Parti communiste de Grèce;
Parti communiste ouvrier de Hongrie;
Parti communiste d’Irlande;
Parti des Travailleurs d'Irlande;
Parti socialiste de Lettonie;
Parti socialiste de Lituanie;
Parti communiste du Luxembourg;
Parti communiste de Malte;
Nouveau parti communiste des Pays-Bas;
Parti communiste de Pologne;
Parti communiste portugais;
Parti communiste roumain;
Parti communiste de Slovaquie;
Parti communiste des peuples d’Espagne;
Parti communiste de Suède.

Nicolas Maury
Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Tape-moi Blinklist Furl Reddit Newsvine Y! Blogmarks Technorati Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération du Rhône (69) - Secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Les publications sur ce blog n'engagent pas la responsabilité de la section de Vaulx-en-Velin du PCF, mais uniquement de son auteur.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Rhône (69) - Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Les publicacions en aquest bloc no comprometen la responsabilitat de la secció de Vaulx-en-Velin, però només el seu autor.

Rubriques

Recherche




Classement de sites - Inscrivez le vôtre!


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile