Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Des élections locales (maires, municipales et paroissiales) se déroulaient au Portugal hier. Selon les résultats presque définitifs (99,74%), le Parti Socialiste (au pouvoir) arrive en tête des élections battant largement la droite - article et traduction Nico Maury


Elections locales au Portugal : Malgré un recul, le PCP reste la troisième force politique
Pour les élections dans les conseils municipaux

Avec une participation faible (54,90%) les portugais.e.s étaient appelés à élire leurs maires et conseils municipaux.

Le Parti socialiste arrive en tête des élections avec 38,01% des voix et fait élire 945 élus municipaux dont 156 maires (avec 141 majorité absolue). C'est un score en nette progression par rapport à 2013 (145 maires et 913 élus municipaux).

Les partis de droite, plus ou moins unis en fonction des territoires, arrivent en seconde position. En fonction des configuration, l'alliance PPD / PSD recule à 16,10% (79 maires et 490 élus, une perte de 5 mairies). Les alliances PPD / PSD.CDS-PP maintiennent les positions acquises avec 8,74% des suffrages (15 mairies conservées et 164 élus). Enfin la CDS-PP seule remporte 2,56% des voix et 6 mairies (+1).

La droite est largement battue (27,4% en score national et uni).

Le Bloco de Esquerra (gauche radicale), même en progressant à 3,30% (contre 2,43% en 2013) ne parvient qu'a obtenir 12 élus municipaux (+4). Clairement ce parti ne trouve pas son implantation localement.

Les communistes (PCP) et les écologistes (PEV) confirment difficilement la troisième position politique.

Les résultats des élections ne sont pas bon. Avec 9,50% des voix et 487.927 suffrages, l'alliance entre les communistes et les écologistes (CDU) perd plus de 70.000 voix entre 2017 et 2013. La CDU remporte 171 élus municipaux (contre 211 en 2013) et conserve 24 mairies (-10) et est majoritaire dans 18 conseils (contre 29). 9 villes sont perdues au profit du PS et 1 au profit des candidats indépendants.

Voici quelques résultats :

Dans le district de Beja, les communistes sont en tête dans les villes d'Alvito - 51,58%, Cuba - 51,06%, Serpa - 49,04% et Vidigueira - 44,66%.
Dans le district d'Evora, les communistes sont en tête dans les villes d'Arraiolos - 58,99%, Evora - 40,52%, Montemor-o-Novo - 43,62%, Mora - 62,90% et Vila Viçosa - 36,73%.
Dans le district de Faro, les communistes sont en tête à Silves avec 52,65% des voix.
Dans le district de Portalegre, les communistes sont en tête à Monforte avec 61,5% des voix.

Pour les Assemblée municipales, la configuration est identique

Les socialistes arrivent en tête des élections avec 36,60% des voix (+1,53) et 2716 élus (+75). Pour la droite (je calculerai en terme de partis unis) la défaite est aussi confirmée, les partis de droites recueillent 27,24% des suffrages (-0,32) et 2188 élus (-89).

Le Bloco de Esquerra recueille 4,20% et 124 élus. Un score en progression par rapport à 2013 (3,17% et 99 élus). 57.760 voix de plus on été gagné par la gauche radicale portugaise.

Du côté des communistes (CDU), la troisième place est largement obtenue, malgré des reculs électoraux. La CDU recueille 10,09% des suffrages (-1,92) soit 518.209 voix (-78.025) et 618 élus (-124).

Les sans partis (indépendants) remportent 6,41% des voix et 385 élus.

Pour les Assemblée paroissiales, la configuration est là aussi identique

Les socialistes arrivent en tête des élections avec 36,45% des voix (+1,64) et 10.610 élus (-210). le PS dirigera 1295 conseils paroissiaux (+14) . Les partis de droites (là aussi dans des configurations spécifiques aux territoires) recueillent 28,59% des suffrages et 7509 élus. Aisni la droite dirigera 1274 conseils.

Le Bloco de Esquerra recueille 3,29% et 213 élus. Un score en progression par rapport à 2013 (2,32% et 138 élus). Plus de 30.000 voix de plus on été gagné par la gauche radicale portugaise.

Du côté des communistes (CDU), la troisième place est largement obtenue, malgré des reculs électoraux. La CDU recueille 10,30% des suffrages (-1,67) soit 529.006 voix (-64.769) et 1665 élus (-305). Les communistes dirigeront 139 assemblée paroissiales (-31).

Les sans partis (indépendants) remportent 9,68% des voix, 3330 élus et 339 présidence.

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile