Twitter
Facebook
Google+
Nicolas Maury Militant PCF Istres






 



Luttes sociales et politiques en Outre-Mer (DROM-COM-TOM)

Voici la déclaration adressée aux médias ce 19 novembre par le PCR. Pour l’immédiat, le PCR demande le versement immédiat de 150 euros par mois pour compenser la vie chère, prime étendue aux travailleurs privés d’emploi et aux retraités


Émeute des gilets jaunes à La Réunion : Le PCR appelle l'Etat à la responsabilité
La Réunion est paralysée. C’est la détresse du peuple qui n’en peut plus de toujours payer sans retour, sans amélioration de ses conditions de vie. Tout augmente et rien ne semble arrêter les décideurs politiques et économiques dans leur quête de nouvelles recettes. Il faut entendre la population et prendre les mesures qui s’imposent. Le peuple Réunionnais également est au prise avec des problèmes qui ne cessent de s’aggraver : le chômage, la cherté de la vie, la pénurie de logement, les difficultés de déplacement ….Ces problèmes nécessitent des solutions immédiates et des solutions à long terme.

Tout ceci montre l’urgence des propositions suivantes :

1-Le PCR demande de réunir d’urgence un Conseil Territorial de l’Action Publique (CTAP) ouvert au mouvement de contestation, aux associations, aux syndicats, aux organisations politiques et aux élus. L’objectif est d’élaborer de manière consensuelle un plan global et cohérent devant répondre à la gravité de la situation dans tous les domaines.

2-En attendant, le PCR demande de rétablir une de propositions phares de COSPAR prise en 2009 : le versement immédiat de 150 euros par mois pour compenser la vie chère, prime étendue aux travailleurs privés d’emploi et aux retraités. Cette prime a été versée durant 3 ans et ensuite elle a été supprimée par des gouvernements qui ont sous estimé l’ampleur de la crise. Or, ce sont les travailleurs qui subissent directement les augmentations des impôts, taxes et redevances.

Le PCR réitère sa disponibilité pour agir dans l’urgence. La situation s’est terriblement dégradée hier. Il est nécessaire de faire des gestes significatifs car autrement, les actions seront de plus en plus incontrôlables. L’usage de la répression contre des manifestants ne réglera rien.

Fait au Port, ce lundi 19 novembre 2018
Le Bureau de presse

Témoignages

Nicolas Maury
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Perspective COMMUNISTE
Nicolas Maury
Nicolas Maury
Militant communiste, membre du Parti Communiste Français (PCF), Fédération des Bouches Rhône (13) - Ancien secrétaire de la section de Vaulx-En-Velin. (Membre du Cairde Sinn Féin / de l'Assemblée nationale catalane / et de la CGT)

Adhérent au Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF) de 2004 à 2014 - Coordinateur de l'Union de ville Ouest-Etang-de-Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Saint Mitre) de 2007 à 2009, Secrétaire à l'organisation de la Fédération des Bouches-du-Rhône du MJCF (2009-2011) et Coordinateur Fédéral du MJCF du Rhône (mars- novembre 2014), membre du Conseil National du MJCF de 2009 à 2014.

Perspectiva comunista (CAT)

Militant comunista, membre del Partit Comunista Francès (PCF), Federació de Boques del Roine (13) - ex-Secretari de la secció de Vaulx-en-Velin, (Membre de Cairde Sinn Féin, Assemblea Nacional Catalana i dels CGT)

En complir amb el Moviment de Joves Comunistes de França (MJCF) 2004-2014 - Coordinador de la unió de ciutats oest estany de Berre (Istres, Fos, Martigues, Port de Bouc, Sant Mitre) a partir del 2007 al 2009, Secretari d'organització de la Federació del Boques del Rhône dels MJCF (2009-2011) i Coordinador Federal dels MJCF del Rhône (de març a novembre de 2014), membre del Consell Nacional MJCF 2009-2014.

Rubriques

Recherche




RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile